AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Stereo Hearts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Maëlan Hadès Dashwood
SORCIER. ► poursuiveur de l'équipe de Roumanie.


► MESSAGES : 238
Mer 18 Jan - 22:00



    « my heart's a stereo, it beats for you, so listen close. »
    ♣ Indiana & Maëlan.

    - Audran, Aubree, vous venez ?

    Maëlan fronce ses sourcils, dans la cuisine de la Résidence Dashwood et retient tout juste un soupire de lassitude, il vérifie les dernières préparations avant de partir. Oh ce n'était pas un voyage long et il ne partait pas plus qu'un après-midi, mais il fallait toujours bien se préparer lorsqu'on partait avec les deux petites terreurs. Et lorsqu'ils arrivèrent, tout les deux bruns, l'un des grands yeux chocolats et l'autre des grands yeux bleus, Maëlan ne peut s'empêcher de retrouver le sourire. Vous savez ce qu'ils ont prévus ? Une après-midi chez Indiana, histoire de bien défouler toute la tribu et qu'ils finissent par bien s'endormir le soir... Les gamins en bas âge, c'est toujours très difficile à gérer. Surtout qu'aujourd'hui Avril était au travail, et que l'ancien Serpentard se retrouvait avec les deux têtes brunes. Finalement il ne se décourage pas et fait signe à Audran de prendre la main d'Aubree, alors que lui-même prend le cadeau prévu pour Indiana : des fleurs. Cadeau banal, certes, mais choisit par Audran pour sa marraine, donc ça changeait bien le cours des choses, non ?

    - On va transplaner, tenez vous bien à papa...

    Alors que la main d'Aubree attrape doucement sa main, Maëlan ne peut retenir un sourire, et Audran prend les fleurs des mains de son père, tout fier. Le Dashwood hoche un peu la tête, pose sa main sur les cheveux de son fils et transplane. CRAC. Les voilà devant la maison d'Indiana, grande et resplendissante, et Maël se surprend à se perdre dans des pensées absurdes... Jamais il ne pensait que le quatuor Dashwood arriverait jusqu'à ce stade, enfants et maison, tout le monde qui réussit et respire la joie de vivre. Mais alors qu'il se perd dans la contemplation de la maison, il entend Audran pousser un "oh-oh!" et il n'a même pas le temps de reprendre ses esprits qu'Aubree vomit sur le paillasson. Faut dire qu'à son âge, on doit mal supporter des trajets de ce genre. Le père de famille pousse un petit soupir et finit par rire, un peu amusé, et de sortir sa baguette pour nettoyer le tout... Sinon tata Indie va râler si on laisse ça comme ça. Enfin, râler... c'est un grand mot. Parce que faire un regard sévère une demi-seconde, éclater de rire et embrasser sa nièce, c'est pas vraiment râler en faite.

    - Ca va, ma ché...
    - Ils sont derrière, ils sont derrière, AUDRAN ILS SONT DERRIERE !

    Et voilà Aubree, plus forte et puissante que jamais, comme si rien n'était arrivé, qui attrape la main de son frère et s'élance déjà vers l'arrière de la maison d'où les cris de ses cousins étaient arrivés jusqu'à ses oreilles. Super, ça commençait déjà plutôt fort. Maëlan fini par emboîter le pas à ses enfants et les suivre à l'arrière de la maison, où une longue table est dressé et les deux têtes brunes qui arrivent en courant vers leurs cousins. Derrière eux se tient Indiana, toujours aussi belle malgré les années, et son éternel sourire posé sur ses lèvres. C'est un moment de pur vérité qui traverse l'esprit du Poursuiveur, car il sait que si leur mère n'était pas morte, elle aurait été son portrait craché. Soudain, il aperçoit Audran qui court, les deux bras en l'air et...

    - Les fleurs ! Audran...

    Le connaissant, il allait encore les déchiqueter avant qu'elles n'arrivent dans les mains de sa marraine. Audran s'arrête en entendant son père, jette un coup d'oeil aux fleurs et court voir Indiana pour les lui remettre en mains propres, ainsi que lui déposer un baiser sur la joue et repartir aussitôt vers ses cousins. Maëlan, lui, arrive aux côtés de sa soeur, a un sourire calme alors qu'il enlace doucement l'ancienne Poufsouffle dans ses bras et lui dépose un baiser sur le front. C'est alors qu'il remarque les perles dans ses cheveux, toujours les mêmes que lorsqu'ils avaient dix-huit ans, celles de leur mère.

    - Bonjour Indie.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Indiana Mindy Dashwood
SORCIERE. ► créatrice de mode.


► MESSAGES : 183
Jeu 9 Fév - 20:11


Violette et Gabriel n’attendaient que ça depuis le déjeuner : que leur cousins arrivent et qu’ils pas-sent l’après-midi ensemble. Et ce n’était pas bien différent pour Indie, sauf qu’avec les années, elle avait appris à prendre son mal en patience. Ça devait être la sagesse de l’âge, où la maternité, peu importe quel nom on lui donnait, c’était un fait, Indiana était rayonnante, et rien ne venait troubler son air paisible depuis l’arrivée de Violette.
Il faisait beau ce jour-là, et la chaleur était tout aussi au rendez-vous. Et comme c’était les vacances, et que Nate n’était pas là, les enfants cueillaient des fraises dans le jardin. Normalement ils n’auraient pas fait ça, ça ne faisait pas parti de leur éducation. Mais Indie leur apprenait les valeurs simples, et Nate pouvait dire tout ce qu’il voulait, elle n’arrêterait jamais de les encourager à être naturels avec leur proches, et à dire ce qu’ils voulaient, de la manière qu’ils voulaient, à partir du moment où on respectait tout le monde. Bref, Nate n’était pas là, et pour Violette et Gabriel, c’était un peu un synonyme de liberté, même si ils adoraient leur père, et que cette liberté, ils la réservaient à peu de gens.
Indiana, elle, supervisait la mission fraise, depuis la table qu’elle était en train de dresser, dans le jardin. Et comme les années n’avaient en rien changer le lien qu’elle partageait avec Maëlan, elle redressa soudainement la tête, sans rien avoir entendu du pop caractéristique du transplanage, et elle esquissa un sourire. Alors elle se tourna vers ses chéris, et elle leur dit avec un air espiègle sur le visage.

« Vous devriez aller voir devant la maison les enfants. »

« Sont-ils arrivés maman ? »
« Mais oui ils sont arrivés, maman sait toujours à l’avance quand ils arrivent. »

Le sourire d’Indie se fit plus grand alors qu’elle regardait ses enfants courir en direction de la mai-son, donc vers elle. Chose qu’ils n’auraient jamais fait d’habitude, bonne manière oblige, mais ils étaient trop pressés de voir leurs cousins. Elle restait là à les voir faire, simplement heureuse de l’après-midi à venir. Les jolies têtes brunes qu’étaient ses neveux et nièces firent leur apparition au coin de la maison juste quand Indiana se tourna pour les regarder venir. Son sourire se fit encore plus grand, si c’était possible, et elle ouvrit grand les bras, s’apprêtant à enlacer son filleul qui lui donna juste des fleurs à la va vite, trop pressé de voir ses cousins.

« Bonjour mon chéri ! Oh ! C’est pour m… » Il était déjà parti, laissant Indiana avec ses fleurs et un éclat de rire. « On va dire que oui. »

Elle se retourna vers le petit troupeau qui venait de prendre forme, et, toujours ses fleurs à la main, sachant très bien qu’Aubree devait être trop occupée pour la saluer, elle lui lança un grand bonjour. De toute manière, elle pourrait mieux les voir pour le gouter, mais à cet instant précis, ils devaient surement préparer leur après-midi ces quatre-là.

« Bonjour Aubree chérie ! »

Alors Indie se tourne de nouveau et voit Maëlan qui arrive tranquillement à la suite de ses enfants. Elle l’enlace, contente de le voir, et lui en fait autant et pose un baiser sur son front, ce qui ferait presque ronronner Indiana de plaisir. Ca lui fait tellement plaisir de le voir, ca n’arrive pas assez sou-vent. Ils ont chacun leur vie maintenant.

« Bonjour Indie. »
« Maëlan ! Comment tu vas ? Ou est Avril ? Elle n’a pas pu venir ? »


Puis elle s’éloigne un peu, et lui prend la main pour le trainer jusqu’à la table où elle lui tire une chaise. Parce qu’il faut que son frère soit comme chez lui ici, comme un coq en patte.

« Assis toi. Tu veux boire quelque chose ? On a de la citronnade, du jus d’orange, de l’eau… Et un gâteau est en train de tourner dans la cuisine. J’ai fait le préféré d’Audran. »

Et pendant ce temps, Violette et Gabriel ont déjà rejoint leurs cousins, qu’ils saluent à leur manière : courtoise. Pourtant leurs sourires trahissent ce qu’ils ont appris à cacher derrière des bonnes manières, ils ont hâte de s’amuser avec Aubree et Audran.

« Bonjour Aubree. Bonjour Audran. »
« Bonjour. »
« Maman a dit qu’on pouvait aller dans la piscine. Elle a fait mettre des toboggans. »
« Il y en a un qui tourne et un qui va très très vite et un qui va un peu moins vite. »
« Maman a dit que tu n’avais pas le droit d’aller dans le rapide, tu es trop petit Gabriel. »
« Je sais Violette. »

Et alors, le petit garçon se tourne vers sa cousine, et il lui confit, à voix basse parce qu’il n’est pas fier d’être le petit du groupe alors qu’il se sent si grand lui.

« Elle a dit que si elle me voyait dedans elle appellerait papa… »

 

Stereo Hearts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Fiche de Pandora Hearts Abyss
» News de Pandora Hearts Abyss
» Kingdom Hearts News Adventures RPG
» Pawn Hearts - Van der Graaf Generator
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: gestion du personnage; :: Hey McFly!-