AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 La Naissance de Seth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Wolfgang S. Orlov
DANGER POTENTIEL
roi des lycanthropes.

► MESSAGES : 585
Ven 2 Avr - 13:17





Moëris a écrit:
« Je me rappelle un jour l'avoir vu, croisé. Il était immense pour un homme, aussi large qu'un bœuf, et les yeux brillants. Le visage doux? Non. On ne pouvait le lui demander, lui qui avait vu les guerres entre ses frères. Il avait les mains rêches des travailleurs, et le regard lasse du marin qui n'a plus vu la terre depuis trop longtemps. Des cheveux trop longs, bruns et bouclés, mal coupés à certains endroits, inégaux partout. Des yeux magnifiques, jaune d'or, qui jurait un peu avec tout le reste de son corps. Les épaules large portaient de lourdes spallières de fer. À sa ceinture, quatre épées – deux de chaque côté – traînaient sur le sol tellement elles étaient longues. Autour de son cou, un médaillon, aussi grand que ma paume, brillait autant que ses yeux.
Il a levé sa main, m'a caressé la joue, et m'a dit : « Je sais que c'est toi qui les tuera, mais je ne t'en veux pas. Notre temps est fini... Moëris. »
Et il partit. En ce temps, je ne comprenais pas. J'étais si jeune, si bête... et lui si beau de tant de souffrances. »





.


LA NAISSANCE DE SETH.


.

IL EST DIT DANS LA LÉGENDE...
… qu'après que le sang d'Abel fut versé sur le sol, Adam rentra dans la plus grande peine du monde et pleura longtemps. En plus de perdre son fils, il perdait également le deuxième, ce dernier étant condamné à errer dans la Terre de Nod. Alors Dieu, prit de pitié, décida de pardonner par trois fois le geste de Caïn, en lui demandant des excuses, et par trois fois, aux Anges, Caïn refusa toutes excuses. Dieu, furieux, le jeta dans la plus grande des damnations, et le rendit fou du sang. Caïn, toujours insolent, s'éleva contre Dieu à la façon de l'Astre de l'Aurore avant lui, et ce avec le péché de l'hybris. Dieu, furieux, décida que Caïn, puisqu'il tournait le dos à l'humanité, n'aurait plus jamais le droit de voir le soleil. Caïn se moqua de sa condition et, encore vivant, engendra de nombreux fils, dont Hénoch, le premier de tous. Dieu, encore plus furieux alors, alla voir Adam et donna à Ève sa femme l'occasion de se venger.

Un troisième fils, plus tard, vint au monde. Adam le regarda avec tendresse, mais déjà sur son front il y avait cette chose qui le différencier des autres. En haut de son crâne, deux petites oreilles trop pointues pour être humaines perçaient la tignasse déjà noire de ses cheveux. L'enfant ouvrit dès la naissance les yeux, deux grands yeux d'or. La mère hurla, mais Adam le chérit dans ses bras. Dieu pourtant, déjà, disait à Adam : « ne t'attaches pas à l'enfant, Adam, car bientôt il sera un guerrier ». Pourtant, Adam aimait son fils, et quand il le voyait grandir, devenir un si bel homme, il était fier. Vraiment fier.
Quand Seth eut vingt ans, il était déjà fort comme les bêtes. Adam le voyait bien : ses yeux d'or ne trompaient pas. Il n'était pas humain. Il avait la marque de sa race. Seth pourtant était quelqu'un de bien ; il priait, croyait profondément, et tous les jours il dédiait son existence à Dieu. Il y croyait comme on croit au fer. Il aimait sa vie et sa religion. C'était tout pour lui. Puis un jour, un Ange vint dans son rêve. Il lui dit ainsi : « à l'est de l'Éden, tu trouveras la Terre de Nod ; tu y trouveras Caïn, le premier fils d'Adam, et là, tu le tueras ». Et l'ange disparu.

Alors Seth s'arma. Il fondit le fer des bijoux qu'il avait reçu à sa naissance bénite, et le prodigue, avec des pierres, forgea quatre épées, aussi longues qu'il le pouvait, aussi lourdes qu'il pouvait les porter. Adam lui donna le médaillon qu'Ève avait préparé pour lui, et si Seth voulu voir sa mère, cette dernière le lui refusa, le cœur brisé. Seth se tut alors, et ne chercha pas à comprendre, laissant sa mère derrière. Il embrassa son père, les larmes aux yeux, et Adam prit son visage dans ses mains, et lui dit alors « aussi loin que te portes tes pas, n'oublies jamais que tu descends de mon sang et du sein de ta mère ; tu n'es pas comme Caïn, et jamais tu ne le seras ». Les mots réconfortants dans son coeur, Seth partit.

Seth alla seul, les pieds nus et juste un sac sur le dos. Sous le soleil, il marcha longtemps. Il fut bénit par l'œil de Dieu, et c'est ainsi qu'il descendit du Mont Moriah, et alla vers la Terre de Nod.


 

La Naissance de Seth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» Technique Seth'Gya
» seth greko
» Seth a une soeur : Isis !
» Seth, The Sorcerer's Apprentice.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: ...et la magie commence. :: ♦ Le Livre de Seth. ♦-