AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Oridor, Gordon (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gordon Oridor
ETUDIANT. ► 2e année de
SORTILEGES & ENCHANTEMENTS.

► MESSAGES : 13
Dim 15 Jan - 12:46










GORDON ORIDOR

The more we fly, the more we climb, the more we know that heaven is a lie.


























QUALITE; Sang Pur
ORIGINES; Anglais et Français
SPÉCIFICITÉ(S); Il apprend à être legilimens et occlumens depuis sa 4e année, il a maintenant un bon niveau, mais n’arrête jamais de tenter de s’améliorer
STATUT; Célibataire

CARACTÈRE; La patience incarnée, Gordon n’a pas beaucoup de mérite, quand on voit la jacasse de sœur qu’il a. Si Arielle peut être un vrai Moulin à parole, Gordon est, lui, une vraie tombe. Il est son contraire sur presque tout, voir sur tout. Pas le moins du monde naïf, Gordon sait se faire respecter, si bien que personne ne l’emmerde comme c’est le cas pour sa jumelle. Il n’est pas forcément violent, mais peut le devenir lorsqu’il le faut, notamment si quelqu’un vient emmerder sa sœur et qu’il le remarque, ce qui est relativement rare car Gordon ne se préoccupe de cela que lorsqu’Arielle vient le lui dire. Parce que le jeune homme ne fait absolument pas attention aux autres, et cela avec un petit côté hautain insupportable. Il se fout aussi de leurs problèmes de manière générale, vu que cela ne le concerne pas et que c’est toujours plus ou moins stupide. Antipathique, Gordon n’a pas beaucoup d’amis, et il se fiche bien d’en avoir. A partir du moment que sa mère lui fait à manger, s’occupe de ses fringues et qu’il peut glander tout son soul à écouter de la musique et lire des magazines de quidditch… Tout lui va. Parce que, si Gordon ne s’intéresse à rien, il tient à sa petite qualité de vie et à son univers. Et même si sa famille est rose bonbon, et que Gordon dit qu’il est ce qu’il est (pas gentil comme diraient certains) pour rétablir la stabilité au sein des Oridor, Gordon déteste tout ce qui viendrait troubler leur petit train train.
Intelligent et assez ambitieux, Gordon prend grand soin de son avenir et compte bien devenir langue de plomb. Si il doit écraser des personnes pour y arriver, il n’hésitera pas, car au final il vit très bien son égoïsme caractéristique de tout être humain. Et puis, vu qu’il se fiche de ce que l’on peut bien penser de lui, cela revient à du pareil au même pour lui. Mais au final, il n’a pas un mauvais fond. Il n’a pas un bond fond non plus. Il est juste fondamentalement neutre. Son bonheur d’abord, puis celui de sa famille, puis à voir selon la personne.

MEILLEURE QUALITE; IntelligentPIRE DÉFAUT; Antipathique
AFFILIATIONS; Rien de special. Gordon déteste trop le contact avec les gens pour rejoindre de telles idéologies

PATRONUS; Un Chameau[i]
EPOUVANTARD; [i] La chute libre

BAGUETTE;
FAMILIER; (facultatif)
MA VA-LISE; (facultatif, tous les objets que vous avez en votre possession et qu'il pourrait être intéressant de mentionnée)





They're gathering around to hear a story...

Parce que, meme à Ealdwic, Gordon ne pouvait s’empêcher de pratiquer son sport préféré : le quidditch, où il tenait le role de batteur. En pleine séance d’entrainement, Gordon et l’équipe dans laquelle il se trouvait, faisait les tours de bases, histoire de s’échauffer avant de passer au niveau supérieur. Mais alors que Gordon s’entrainait en silence, car contrairement à ses papotes de filles qui se racontaient la soirée d’hier, il n’avait pas d’oxygène à perdre en futilités, une équipe adverse vint les interrompre. Ils ne complexaient pas ses abrutis, la grosse tête et les chevilles enflées, il se croyaient encore à Poudlard, pour agir comme des adolescents bien stéréotypés du genre.

« Laissez le terrain, c’est notre tour de s’entrainer. »
« Et depuis quand vous avez se créneau ? »
« Maintenant, je l’ai décidé, t’as un problème ? »

Alors que le capitaine de leur équipe était vraisemblablement occupé à une lutte verbale avec celui de l’équipe adverse, Gordon attendait patiemment les mains dans les poches. Et comme la plupart des gens se foutaient bien de ce genre de démonstration de force, ils avaient vite fait de mener leur propre lutte pour passer le temps. Alors un 4e année en DCFM se tourna vers Gordon et décida de prendre du bon temps lui aussi. Un pseudo éclair de malice dans son regard vide d’intelligence, et une mini-tirade véreuse sortie de sa bouche. Envie de contrarié le jeune homme si calme et je m’en foutiste, avec ses mains dans ses poches et son air de rien à battre qui devait l’inspirer, il prit la parole dans une conversation parallèle et qui n’avait rien à voir avec le sujet en cours.

« Hey Oridor, elle est pas mal ta soeur dis donc ! Et puis elle est si conne qu’elle se laisserait faire en plus. Après tout elle croit tout ce qu’on lui dit, si on lui fait croire qu’on veut être son amie, cette abrutie est toujours toute seule ! »

Mais Gordon n’était pas du genre à répondre à ce genre de provocation par des mots. Parce qu’avec ce genre d’abruti les coups étaient bien plus instructifs, et parce que Gordon ne supportait pas que l’on dénigre sa sœur, même si il y avait de quoi, ce n’était pas une raison. Alors, toujours avec son air impassable, Gordon colla une droite à l’importun, puis il passa ses mains autour de son cou pour lui donner un coup de genoux dans le ventre. Le visage maintenant clairement énervé, le jeune homme toisait du regard son rival à terre avant de lui demander.

« Toujours envie de te taper ma soeur connard ? »
« Et si j’te disais que si ? Oridor comme si tu faisais peur à qu… »

Sans crier gare, l’ancien serpentard colla un coup de batte dans le nez de l’abruti qui se brisa en un crac sonore. Le tout suivi d’un coup de pied dans les parties, et la grande gueule en face de lui se tordait de douleur, la figure en sang. Il ne fallait pas le chercher, parce que si on arrivait, on le trou-vait très vite. A vrai dire il n’y avait que sur la question sensible de sa sœur que Gordon s’emportait ainsi. Parce qu’elle était sa jumelle, et qu’il ne pouvait s’empêchait d’être plus que protecteur. On ne touchait pas à ses affaires.

« Dégage de là on s’entraine. »
« Putain mais t’es un malade Oridor ! »



Et moi? et moi? et moi?

PSEUDO ; votre pseudo
AGE ; votre âge
AVATAR ; Nicolas Bemberg
DOUBLE-COMPTES; si il y a.
PRESENCE ENVISAGEE;

TON AVIS SUR LE FORUM ; lalala




















Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Symphony A. Grey
SERPENTARD. ► sixième année.

► MESSAGES : 46
Lun 16 Jan - 0:03




Validé !

 

Oridor, Gordon (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: présente ton personnage; :: bienvenue parmi nous-