AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 I know what you do and you do it well - ft. Idalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Nathaniel M. Hunter
SERDAIGLE. ► septième année.

► MESSAGES : 280
Sam 14 Jan - 9:58


Voilà, c'était sa dernière rentrée. Nathaniel avait du mal à se rendre compte qu'il était déjà en septième année. le temps était passé si vite, il se voyait encore sept ans plus tôt rentrer pour la première fois dans ce château qu'il allait bientôt considérer comme son seul foyer, car oui, l'orphelinat du chemin de Traverse n'était pas le lieu le plus épanouissant du monde, mais il s'y était fait comme cela faisait sept été qu'il y restait et celui là avait été de dernier. Il n'avait pas pleuré en faisant ses bagages pour la dernière fois. Il n'allait vraiment pas regretter cet endroit. Poudlard, ça allait être une autre paire de manche. il se sentait chez lui chez les Serdaigles et avec des amis qui, a défaut de l'aimer tout entier, aimaient au moins une moitié de lui, mais totalement, sans retenue. Il était triste à l'idée que la fin de cette dernière année risquait d'arriver bien plus vite qu'il ne le voulait. Mais le jeune monsieur Hunter était bien déterminé à en profiter, et être en dernière année avait décidément bien des avantages : par exemple, pas plus tard que a veille, à la bibliothèque, un élève plus jeune lui avait cédé son fauteuil sans qu'il n'eut rien demandé. Ce n'était pas énorme, mais cela suffisait à ramener sur votre visage un sourire qui l'avait déserté après une éprouvante journée de cours. Le jeune bleu et bronze avait prit énormément d'options, au maximum sans qu'il n'ait à se dédoubler en fait. il ne voulait pas se fermer des portes à l'université avant même d'y être entré, parce que la vérité était qu'il n'avait aucune traitre idée de ce qu'il voulait faire de sa vie. Et là maintenant, au pied du mur des ASPICs, ça avait quelque chose d'un peu effrayant. Mais ce n'était que la fin du troisième jour de cours, pas le moment de paniquer donc. Le jeune homme refoula ces pensées très peu empreinte de joie alors qu'il montait les escaliers qui menaient à la salle commune des Serdaigles. Pendant l'été, il avait du oublier à quel point le donjon était haut : il arriva totalement essoufflé devant le portrait qui marquait l'entrée. il était apparemment temps de se remettre à faire un peu de sport!
Mais ce n'était pas la fatigue suite à l'effort qui le fit s'arrêter net sur la dernière marche des escaliers, mais plutôt la silhouette familière qui se tenait entre lui et le tableau et qui semblait attendre quelqu'un. Il s'avança doucement en soupirant, la demoiselle n'était autre qu'Idalia Sharp. Ses rapports avec la jeune fille étaient un peu particulier, plus que de l'affection, Nathaniel se sentait investi de la mission de la protéger pour il ne savait quelle raison. La jeune fille était à la fois facilement influençable et à la fois manipulait à son tour. Cela ne pouvait que finir mal si elle n'arrêtait pas son petit jeu. Et la meilleur façon qu'avait trouvé le jeune homme pour cela était de faire ce qu'elle voulait du moment que ça la tenait éloignée des mauvaises personnes. Par là, comprendre Matthew entre autres. Il se demandait ce qu'elle voulait cette fois-ci. Cela concernait généralement le fait de se rapprocher des gens plus âgés qu'il supposait qu'Idalia voulait utiliser comme faire valoir. Ce qui était totalement débile et finalement pas vraiment à son avantage puisqu'ils allaient l'utiliser.
Ce qui n'était par contre par habituel c'était qu'elle vienne le chercher jusque devant la salle commune à une heure ou deux du couvre feu. Mais le jeune Nate n'avait pas pour habitude d'être malpoli aussi plaqua-t-il un joli sourire sur son visage et salua la jeune Poufsouffle : Bonsoir Idalia, tu vas bien ? Une fois les civilités passées, le jeune homme entra dans le vif du sujet qui l'intéressait présentement : Tu as l'air perdue, je peux t'aider ? Bien sur que non, elle n'était pas perdue ni là par hasard et bien sur qu'il pouvait l'aider, il ne faisait que ça, du moins il essayait. Il regarda nerveusement sa montre. il n'avait pas non plus trois heures à lui accorder. il avait promis à certains première et deuxième année de chanter pour ouvrir officiellement l'année devant le feu. C'était un moment convivial que le jeune homme aimait partager avec les plus jeunes. Il n'aimait pas particulièrement chanter en public, mais pour faire plaisir, alors il acceptait toujours de bon cœur. Malgré les ricanement des élèves plus âgées qui trouvaient ça puéril, c'était un moment convivial que beaucoup de Serdaigle aimait partager ensemble, histoire de se retrouver une fois de temps en temps tous ensemble. Et ça évitait de regarder les séries débiles qui passaient désormais sur toutes les orbes magiques du pays et aux petits nouveaux de se morfondre dans leur dortoir d'être loin de leur parents pour la première fois de leur vie.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Idalia Sharp
POUFSOUFFLE. ► cinquième année.

► MESSAGES : 61
Sam 21 Jan - 23:37


Elle avait attendue qu'elles se lèvent et quitte la grande salle avant de la quitter à son tour. Sourcils froncés, la poufsouffle traversa les couloirs en agitant les doigts de sa main droite: elle réfléchissait. Dalie aurait bien pu leur répondre qu'elle avait mieux à faire de sa soirée, ne pas jouer à celle qu'elle n'est pas, mais à trop être provoqué, elle avait fini par embarquer dans leur petit manège. Alors elle en était là, à réfléchir. Un ou deux petits mensonges de sa part allaient peut-être réussir à lui pourrir sa soirée. Et elle le savait pourtant... le mensonge ne lui allait pas, elle n'était pas douée à ce jeu. Idalia grimaça après avoir intérieurement imité les deux serdaigles « Tu n'étais pas au courant ? » ou pire encore « J'étais pourtant certaine que vous étiez amis... » Dalie avait dû prendre sur elle-même pour ne pas les fusiller du regard. Et puis elle en voulait à tous ces gens d'être aussi plein de mystères. Non, mais pourquoi fallait-il que chacun ait ses secrets ? En avait-elle, elle ? Non, pas à sa connaissance, ou peut-être que si... enfin, on s'en fichait royalement ! Elle ne pouvait pas être au courant de tout sur tout le monde, c'était... physiquement impossible... Serdaigle et ses petites... fêtes secrètes... Il devait y en avoir dans chaque maisons... Pourquoi avait-il fallu que ces deux Serdaigles s'en vantent autant devant elle ? Et pourquoi fallait-il toujours qu'elle fasse semblant de tout savoir ? Elle ne savait rien, rien de rien, rien, absolument rien. Maintenant, elle devait prouver aux deux aigles que oui, elle avait été invité et qu'en plus, elle avait été invité par son "ami" Nate qu'elle avait apparemment déjà entendu chanter par le passé... ce qui était faux de long en large, voir même en diagonale.

Lèvres pincées, Idalia chercha longuement une idée de génie pour s'en sortir sans avoir à dire la vérité avant de baisser les bras. Elle commençait à avoir mal à la tête. Chacunes de ses conclusions se terminaient irrémédiablement par une défaite cuisante face à ses adversaires. Parce que c'est ce qu'elles étaient: des adversaires. Ou du moins, tel qu'elle les voyait derrière ses yeux d'adolescente qui n'avait pas envie qu'on l'étiquette comme étant une "menteuse pathologique" jusqu'à la fin de ses études voir même, de ses jours! Ouais, il en fallait bien peu pour que Dalie s'angoisse. Après tout, elle n'avait pas à s'en faire, Nate, c'était son ami, non ? Il ne la laisserait pas tomber ? Ou peut-être que si. Les gens ne rentraient pas dans des boîtes, il était difficile pour elle de les classer dans une seule catégorie, alors même si Nathaniel lui était sympathique, elle doutait du fait que lui la considère comme une amie. En même temps, c'était ça l'inconvénient qu'amenait son désir de fréquenter des élèves plus âgés. Par chance pour elle, trop chercher à être apprécié des professeurs lui aurait valu quelques moqueries, alors elle s'en était abstenue, même si elle aimait bien parler avec eux lorsque l'occasion se présentait. Combler un peu ce vide qu'avait laissé l'absence de ses parents en étant apprécié de gens tout aussi brillants qu'eux... ne serais-ce qu'en apparence... Le temps passa et elle se retrouva devant la salle commune de Serdaigle à observer des tableaux, puis ses pieds et enfin le vide. Quand on lui demandait ce qu'elle faisait là, elle répondait simplement par un
« J'attends quelqu'un. » qui ne laissait place à aucune suite pour une possible conversation.

« Bonsoir Idalia, tu vas bien ? » la jeune Sharp afficha un large sourire sur son visage avant de s'avancer en direction de ce quelqu'un qu'elle avait pris la peine d'attendre non pas sans s'impatienter. Certes, il n'était pas au courant qu'elle l'attendait, mais de son côté, il était tout sauf dans les habitudes de Dalie d'attendre après quoi que ce soit, alors rester planté là à patienter avait fini par l'irriter légèrement. « Je vais bien et toi ? » pas la peine de s'attarder sur les états d'âmes de chacun, surtout pas les siens. « Tu as l'air perdue, je peux t'aider ? » L'élève de cinquième année ouvra la bouche pour mieux la refermer. Elle s'était préparé un texte, mais celui-ci semblait s'être dissout au moment même ou le Serdaigle avait fait son apparition. « Je... euhm... » elle allait devoir improviser « Je... j'ai... » sa voix était basse, presque inaudible (par chance pour elle, car même un ton plus haut, Nate n'y aurait rien compris.) Détestant l'idée même de passer pour une idiote, Idalia se repris rapidement en main, relevant le menton et retrouvant sa posture habituelle de jeune fille qui n'a rien à se reprocher. « J'ai entendu dire que tu allais chanter, et j'aimerais beaucoup t'entendre. Enfin, je suis venue te demander si ça ne te dérangeait pas que je vienne. » et par la même occasion, si tu pouvais bien me permettre d'entrer dans la salle commune... histoire de clouer le bec à ces deux bleu et bronze pas fichue de garder leur vantardise pour les autres.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Nathaniel M. Hunter
SERDAIGLE. ► septième année.

► MESSAGES : 280
Dim 22 Jan - 12:15


« Je... euhm...Je... j'ai... » Nathaniel haussa les sourcils: ce n'était pas dans les habitudes de la jeune fille de ne pas avoir le mensonge adapté sous la main, elle devait vraiment être à la limite de tout, en ce moment en fait. Le blond compris que pour le bien d'Idalia, il allait falloir qu'il accepte quoi que soit sa demande. « J'ai entendu dire que tu allais chanter, et j'aimerais beaucoup t'entendre. Enfin, je suis venue te demander si ça ne te dérangeait pas que je vienne. » Le jeune Hunter ne s'était pas vraiment attendu à sa, il pensait que tout le monde trouvait ça débile et que par le fait même, ça ne sortirait pas de la maison. Autant dire qu'il s'était trompé ... comme il faut. Il n'allait pas pouvoir faire ça indéfiniement, car après il fallait qu'il dise oui à la suivante et encore la suivante, ect ect ...
Mais le regard désespéré de la Poufsouffle le dissuada de ne serait-ce que penser à lui dire non. C'était dans sa nature et voilà. Il savait qu'il passait pour une bonne poire quand il se comportait comme ça, mais il ne prêtait pas vraiment attention à ce qu'on pouvait dire de lui donc bon ... Il dit à la jeune fille dans un soupir : « Bon, d'accord, mais juste pour cette fois, tu sais que j'ai pas vraiment le droit de te faire entrer, je vais être responsable de toi là dedans, alors tu rentres, mais tu restes près de moi et tu pars dès que c'est fini, on est d'accord ? » Sans attendre la réponse de la demoiselle Sharp, il s'avança vers le portrait, sachant très bien qu'elle allait le suivre à ses conditions, elle n'avait pas le choix de toute façon. Nate avait l'impression d'être comme le grand frère chieur qui pose les conditions pour écourter la soirée. A noter que pour un enfant unique, ça lui faisait extrêmement bizarre.
Le personnage du portrait le toisa avant de dire: « Nathaniel, tu as passé une bonne journée? » Et oui, tout le monde aimait le jeune Monsieur Hunter même le portrait, ce qui avait ces désavantages quand il fallait faire la discussion pendant cinq minutes à une peinture quand on voulait aller se coucher après une journée particulièrement éreintante. Mais avec un sourire, il lui répondit tout de même : « Très bien et vous-même ? Pas trop de passage aujourd'hui ? » Autant être gentil surtout quand il avait une faveur à lui demander. « Non ça va, en plus je vous avoue avoir oublié le mot de passe, alors j'ai un peu fait à la tête du client. » Le Serdaigle eut un sourire. Le tableau des Serdaigles avait une tête de linotte et laissait passer les têtes connues ce qui était à son avantage puisqu'il n'avait pas retenu un seul mot de passe depuis trois ans, mais plutôt au désavantage des petits premières années qui restaient bloqués dehors jusqu'à ce qu'un élève plus âgé fasse son apparition. malgré son affection pour le bonhomme, Nathaniel avait toujours dis qu'il fallait y remédier, mais personne ne semblait y prêter attention. Et ce n'était encore une fois, pas le moment de faire un commentaire ce soir. D'un signe de tête, il désigna Idalia : « Dites, pourriez-vous me faire une faveur, j'ai une ami qui aimerai rester une petite heure ce soir, pourriez vous la laisser entrer avec moi ? J'en prends la responsabilité bien entendu. » Le portrait inclina la tête en signe positif et se décala pour les laisser entre tous les deux dans le donjon de Serdaigle. Ce fut un soulagement pour le bleu et bronze qui ne pensait pas que le vieux tableau se laisserait avoir aussi facilement.
Un petit groupe de première années s'était déjà formé autour de la plus grande des 4 cheminées qui recouvraient les murs de la tour. A cette heure là, il était très dur de trouver une place dans les fauteuils moelleux en cuir bleu roi, pourtant nombreux dans la pièce circulaire. Nate avait donc pour habitude de s'assoir sur le bord en pierre de l'âtre du foyer, place qu'on avait laissée libre à son intention. Décidément , le jeune Hunter trouvait ces petits trop mignons. Il s'y dirigea donc, puis regardant en arrière vers une demoiselle Sharp, il lui dit : « Tu viens ? T'inquiète, ils vont pas te manger, ils ont onze ans, hein! » Nate espérait tout de même qui personne d'autre n'ait entendu sa remarque, qui n'était à vrai dire, pas vraiment gentille alors qu'il adorait ces petits monstres.










Contenu sponsorisé




 

I know what you do and you do it well - ft. Idalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: Bienvenue à Poudlard! :: ...ses tours :: le Donjon de Serdaigle-