AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Apologize

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Robyn E. Kinsburry
ETUDIANT.
► 1e année de POTION&BOTANIQUE.

► MESSAGES : 187
Lun 9 Jan - 5:19


    Robyn était bien seule à Ealdwic, mais cela remontait depuis qu’elle était une fiancée Blake. Ses amis s’étaient éloignés d’elle : ils étaient à Azkaban ou ils évitaient comme la peste la famille de son fiancé. Elle se sentait bien seule. Elle n’était pas proche de son fiancé, même si elle brûlait d’amour pour lui. L’amour que Thomas ne ressentait pas pour elle. Qui l’aimerait au fond ? Elle était sale. Elle avait profané son propre corps. Puis, elle avait été violée par son cousin. Il avait cru qu’elle avait couché avec lui, parce qu’elle le désirait. Au contraire, Robyn s’était débattu. Elle avait honte. Elle avait eu mal. Pourtant, elle s’était fait injustement accuser d’avoir fait ce qu’elle n’avait jamais fait. Elle détestait la famille Blake, sauf Thomas. L’ironie du sort faisait que Thomas détestait Robyn. Elle le savait, même s’il avait fait des efforts pour une réconciliation. Est-ce que cela durerait ? Est-ce qu’il était sincère ? Pourquoi s’inventait-elle une histoire dans sa tête ? Pourquoi avait-elle envie de croire que Thomas avait envie d’être sincère avec elle autrement que par le mariage arrangé ? Que pensait-elle ? Elle désespérait à vue d’elle. Peut-être devait-elle lui donner la chance d’avoir une meilleure fiancée qu’elle ? Peut-être ne devait-elle rien faire ? Une idée l’effleura. Si elle faisait des efforts pour se faire pardonner de ceux qu’elle avait blessé dans son passé avant d’être fiancé à Thomas. Foutu cupidon de merde ! Regardez à quel niveau elle était rendue ! Il l’avait rendue faible face à celui qu’elle serait en théorie supposée détester de l’avoir enchaîné à cause de tradition sorcière sur la pureté du sang. Robyn était assise dans le salon de la résidence sorcière. Elle fixait le mur du fond en réfléchissant sur ses sentiments humiliants. Sentiments qui n’allaient que dans un sens. Robyn ferma les yeux un instant se concentrant sur des faits moins humiliant. Elle constatait les faits réels. Elle était une pauvre fille. Une pauvre et stupide fille qui croyait à ce stupide couple qui n’a jamais existé. Une boule lui monta à la gorge. Les papillons de stresse dans son ventre réapparut. Elle l’avait cru durant le souper. Il avait été un amour, mais peut-être ce n’était qu’une façade pour mieux l’humilier lorsqu’il aura réussi à l’amadouer au maximum. Robyn chassa ses pensées noires. Sombre pensée qui envahissait son esprit qui avait été autrefois une arme redoutable de charme. Pensée qui n’était qu’envahissante qui la détruisait de jour en jour dans la solitude d’une vie sans amour et de jalousie. Elle était jalouse. Jalouse de qui ? De Temperance Hatcher et de toutes les autres femmes qui font réagir le bel homme de son cœur.

    Elle resta un moment dans cette position à regarder le mur du fond avec l’envie d’hurler contre son ignorance. Elle avait besoin de parler à quelqu’un. Qui ? Elle n’avait pas d’amis puisqu’elle avait détruit les possibilités de relation avec les anciens de Poudlard. Elle soupira. Pourtant, elle avait vu, il y a trois jours, Maëlan Dashwood. Elle devait s’excuser. Elle n’avait-elle pas pensé plus tôt à réparer ses erreurs ? Maëlan Dashwood sera le premier dans sa liste. Le premier qui en vaut la peine. Il ne devait pas l’humilier. Elle considérerait cet acte comme un échec, comme sa supposée relation. Elle se vêtit, comme une noble. Une noble qui n’en était pas une. Une noble qui se foutait bien de ses vêtements. Elle voulait juste se sentir belle et désirée comme auparavant. Elle ne voulait plus être l’ancienne Robyn, mais elle ne voulait pas arrêter de se sentir bien dans sa peau ce qui n’était plus le cas. Elle était habillée comme une madame. Elle prit un petit sac à main quittant sa résidence noble pour trouver la cambuse dashwoodienne. Croyez-moi, elle ignorait où elle se trouvait… elle trouverait bien. Elle avait plus qu’un tour dans son sac. Ce fut au bout de maintes interrogatoires qu’elle fut ainsi capable de se retrouver face à la porte de celui qu’elle désirait s’excuser pour toutes les sottises qu’elle avait bien pu faire. Elle stressait. Devait-elle frapper à cette porte ? Elle devait. Elle frappa à cette porte. Elle retenait son souffle jusqu’au moment où cette dite porte s’ouvrit. « Maëlan ? » dit-elle ne sachant pas trop où regarder. « Je… non… non, ne ferme pas la porte…. Je suis venue pour m’excuser. Je… j’étais stupide et… j’ai subi ce que j’ai eu envie de te faire subir… » elle fit clairement allusion à un viol. Viol qu’elle avait subi. « J’suis déboussolée… je… je dois… m’excuser. »







Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Maëlan Hadès Dashwood
SORCIER. ► poursuiveur de l'équipe de Roumanie.


► MESSAGES : 238
Jeu 19 Jan - 0:03



    « why don't you do somethin? »
    ♣ Robyn & Maëlan.

    C'est comme s'il était perdu... Ca fait quelque temps qu'il ne sort plus, juste pour se rendre à l'école des Petits Sorciers et y déposer Audran. Depuis le petit incident avec Avril, Maëlan n'ose sortir de sa cambuse, bien trop occupé à réfléchir à toute cette histoire. D'abord, il l'avait emmené de justesse à l'infirmerie, sinon elle aurait finie empoisonnée, et puis il lui a dit tout ce qu'il avait sur le coeur, avant de se rendre à ses cours de droit auxquels elle ne pouvait assister. Et quand il était revenu, c'était une déclaration, une demande en mariage qu'il lui avait fait, elle avait accepté, sauf que l'infirmière lui a révélé que Avril était sous médicaments.
    Après cet évènement, Maëlan avait renoncer à sortir, et restait la plupart du temps avachit sur le canapé devant la télé... Heureusement pour lui qu'Indiana ne passait pas dans le coin, sinon il se serait déjà prit des coups. Finalement c'était son colocataire qui se souciait de lui, il ramenait son frère histoire de passer des soirées cool, genre bière-poker-Quidditch, mais rien n'y fait, il semblait plus déprimé que jamais et sans expliquer les raisons, de quoi rendre dingue. Heureusement, il restait plutôt présent pour Audran, et ne manquerait pour rien au monde son rôle de père, pensant que le petit avait déjà assez souffert comme ça.
    Donc aujourd'hui était un jour comme un autre, où Maëlan était assit devant la télé, Audran à l'école -qu'il devait d'ailleurs aller chercher dans deux heures- quand on frappe à la porte d'entrée de la cambuse. L'ancien Serpentard lance un regard à la porte puis a la télé et ne bouge pas d'un pouce. Finalement, la curiosité prend le dessus et il se lève dans une légère grimace et va ouvrir la porte, et là... quelle surprise de tomber nez à nez avec Robyn Kinsburry. Un léger froncement de sourcil accompagne cette venue, et Maël pense qu'elle s'est trompé de porte certainement, elle doit chercher quelqu'un d'autre. Alors il s'accoude à la porte, et face à elle il ne peut s'empêcher de redevenir le Serpentard qu'il a toujours été : détestable. En même temps, elle arrive au mauvais moment dans sa vie. Alors il commence à refermer la porte, son regard se faisant dur et froid, mais elle l'arrête.

    « Maëlan ? » Il se retient de siffler, oui c'est lui et ? « Je… non… non, ne ferme pas la porte…. Je suis venue pour m’excuser. Je… j’étais stupide et… j’ai subi ce que j’ai eu envie de te faire subir… » Qu'est ce qu'elle raconte, il comprend rien du tout mais c'est ce qui lui fait changer d'idée, parce que la curiosité le prend, et il est humain, il ne peut pas se battre contre ça. « J’suis déboussolée… je… je dois… m’excuser. »
    « C'est bon, t'as fini ? » Finit-il par demander dans un soupir. « Allez, entre. »

    Et il s'efface de l'encadrement pour la faire rentrer avant de refermer la porte et lui faire signe de s'assoir sur le fauteuil, pendant qu'il va chercher deux coca et venir les poser sur la table avant de reprendre sa place sur le fauteuil. Il attrape la télécommande, baisse le son et tourne ensuite son regard bleu, faisant face à son ancienne camarade des Verts et Argents. Il ne comprend vraiment pas ce qu'elle fait là, mais tant pis, il finit par demander d'un ton calme et distant :

    « Donc, tu viens pour t'excuser, de quoi ? D'avoir été une garce ? » Le ton est froid, mais Maëlan a du mal à croire que Robyn Kinsburry vient se planter devant sa porte pour s'excuser d'avoir sauter sur tout ce qui bouge... Après tout, pourquoi ça le regarde ?






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Robyn E. Kinsburry
ETUDIANT.
► 1e année de POTION&BOTANIQUE.

► MESSAGES : 187
Jeu 19 Jan - 1:07


    Robyn n’a jamais été une bonne personne. À force de réfléchir à ce qu’elle avait fait, elle était arrivée à cette malheureuse conclusion : elle était une mauvaise femme. Elle avait apporté que des troubles à tous ceux qu’elle avait croisés. Elle avait brisé des couples sans remord. Elle n’avait aucun sentiment pour les jeunes gens composants ce couple. Son malin plaisir à toujours tout détruire pour se sentir mieux. Stupide enfant gâté qui ne cessait de semer le trouble sur son passage. N’avait-elle pas drogué l’un des seuls garçons qui l’aimait malgré qu’elle soit fiancée à lui ? Elle voulait tellement le posséder. Robyn n’acceptait aucune défaite. Aujourd’hui ce garçon était en prison, parce qu’il avait avoué son homosexualité au monde entier, même s’il lui avait confié avant de confronter son père. Robyn ressentait une certaine fierté de l’avoir côtoyé Greg Kelso. Il était tellement bien comme type. N’avait-elle pas manqué une chance de se lier d’amitié ? Une vraie amitié? Si. Elle avait raté sa chance face à Luke Midnight, son meilleur ami dans son cœur, qui était également en prison. Elle aurait dû trouver un moyen de le faire sortir de là. N’avait-elle pas ainsi coupé les ponts avec Matt Hemmington ? Robyn était tellement effrayée face aux Blake qu’elle se taisait. Elle se taisait d’être aussi proche de tous ceux qui avaient été enfermés injustement à Azkaban. Pourtant, il était indéniable qu’elle était amoureuse de Thomas. Elle voulait être une petite femme parfaite. Elle jalousait Temperance, parce qu’elle semblait être la perfection incarnée. Ne lui rappelait-on pas qu’elle était loin d’être parfaite en la comparant à la belle Hatcher qui semblait faire de l’effet à Thomas ? Eh bien, Si ! Comment ne pas se sentir mal face à ses beaux yeux verts qu’elle avait pu contempler durant le souper de réconciliation. Elle doutait de cette réconciliation. Si ce n’était qu’un tour de passe-passe pour mieux la mettre au sol ? Elle ne savait rien. Elle cherchait des réponses au ciel. Elle croyait aussi qu’en agissant comme une vraie bonne personne s’excusant de ses malheureuses erreurs, Thomas l’aimerait. N’était-ce pas une croyance stupide ? Croire que quelqu’un pourrait nous aimer pour un simple pardon face à ceux qu’on a blessé ? Les Blake n’en ont-ils pas blessé des gens qui ne réussiront jamais à être aimé malgré un pardon ?

    Elle était face à la porte du cambuse de Maëlan Dashwood. Elle était venue pour se faire pardonner, même si elle n’y croyait pas vraiment. Dès que les gens la voyaient, ils avaient un certain visage de dégoût vis-à-vis elle. Elle voyait aujourd’hui à quel point elle avait été horrible. Après quelques secondes d’hésitation, elle finit par frapper à cette porte qui s’ouvrit lentement. Elle vit le visage de Maëlan la toiser froidement. Elle baissa légèrement la tête. Elle était déboussolée. Robyn avait choisi de faire une bonne action qui n’était peut-être pas finalement une bonne idée. Elle commença à parler avant qu’il ne lui ferme la porte au nez. Il n’était pas de bonne humeur. « C'est bon, t'as fini ? » Elle le regardait droit dans les yeux sans réagir. Elle attendait. « Allez, entre. » Elle passa devant lui pour prendre place où il lui indiquait. Elle restait silencieuse. Il revint avec deux cocas. « Donc, tu viens pour t'excuser, de quoi ? D'avoir été une garce ? » Elle baissa le regard. Elle pourrait éclater en sanglot tellement qu’elle était fragile. Elle était tellement déboussolée. « Pour ce que je t’ai fait. J’étais une garce, mais quand tu te rencontres qu’il y a des gens tellement importants à côté de qui je suis passée. Les chances que j’ai raté de me faire des amitiés réelles. » Elle prit une pause. Elle ferma les yeux quelques secondes. « J’étais la pire des putes. Je me disais : il n’y a rien qui pourrait m’arriver. Ça n’arrive qu’aux autres… quelle blague ! » elle joua nerveusement avec ses doigts fins. Elle était sincère dans ce qu’elle disait. Aucun once de méchanceté ni de garce attitude. Elle avait perdu de tout éclat qu’elle aurait pu avoir. « Je ne cherche pas ta pitié… mais je veux que tu comprennes pourquoi… j’ai changé. J’ai agressé par Sean. Mon fiancé a cru que je l’avais déshonoré parce que j’avais envie de me taper son cousin. Sean m’a violée à même le sol dans une ruelle à pré-au-lard… je me souviens à quel point, c’était douloureux… il y avait du sang. Crois-moi tout ce que je pouvais dégager l’assurance et ma méchanceté, je l’ai perdu… j’ai tellement honte. Ce que j’ai voulu te faire subir en te forçant à coucher avec moi, je l’ai subi. C'est honteux. J'étais dégueulasse. » Elle ne le touchait pas, mais elle le regarda droit dans les yeux. « Maëlan Dashwood, je suis vraiment désolée d’avoir été une vraie pute, un garce, une salope, une chienne… tout ce que tu voudras, avec toi. Tu ne méritais pas ça. J’ai peut-être raté une chance d’avoir un vrai cercle d’ami et tu aurais peut-être fait partie de ce cercle. »










Contenu sponsorisé




 

Apologize

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Poussière de Lune [ journaliste]
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» It's never too late to apologize [REGINA]
» Too late to apologize • Nila-Grace
» EDGAR&LYL • It's too late to apologize ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: gestion du personnage; :: Hey McFly!-