AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Scylence, Isaïe Noah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Isaïe N. Scylence


► MESSAGES : 25
Lun 9 Jan - 2:49










ISAÏE NOAH, SCYLENCE

TELL ME WHY I FEEL SO LOW TODAY, DADDY.


























QUALITE; Sang-mêlé.
ORIGINES; Anglaises et russes.
    PARENTS ▬ Ezechkiel Scylence et Mascha Sasnauskas sont ses parents biologiques. Isaïe considère cependant que Némaniah étant son frère de sang, quelque part, Keith serait un peu son père, ainsi Keith est son beau-père, et Matthias une beau-beau-père. De l'autre côté, Marla serait par conséquence sa belle-mère, même s'il l'aime bien davantage que sa propre mère.
    FATRIE ▬ Némaniah Whiteley, son frère jumeau qui ne possède pas le même père, et Sunshine Scylence, sa soeur qui ne possède pas la même mère. Ils les considèrent comme son frère jumeau et sa soeur jumelle, bien qu'il partage bien moins du physique qu'eux deux qui ne sont pas liés par le sang.
    ENFANT ▬ aucun de prévu sur les 80 prochaines années.
    MEMBRE NOTABLE ▬ Rufus Scylence, son arrière-grand père, et sa femme, Ludmila Hatcher. Zachkariel Scylence, son oncle, et son amant, Seth Campbell. Lester Grey et sa femme, Joleene Black. Sa tante, Lilith Grey, et la maudite Cassandre Grey également.. Mana Mchumba est aussi une "amie" proche de la famille.

SPÉCIFICITÉ(S); Occlumens.
STATUT; Célibataire.

CARACTÈRE; uc.
MEILLEURE QUALITE; Franc.PIRE DÉFAUT; Franc.
AFFILIATIONS; Agnostique, sale extrémiste de merde.

PATRONUS; Un gecko. En première année de sortilèges, son patronus était un crocodile. Ça change, c'est variable, suivant les périodes de sa vie.
EPOUVANTARD; Un albatros ensanglanté, cloué au sol...
BAGUETTE; 22cm, en bois de rose, contient une larme d'ange au dire du vendeur.
FAMILIER; n/a
MA VALISE; Une photo de ses parents, très jeunes, à Noël, chez Rufus, et une autre de sa soeur et de son frère avec Zachk et Seth, chez un photographe pour une "photo de famille".





They're gathering around to hear a story...

Un homme est assis dans son fauteuil. Un garçon, en face, le fixe.
De longues minutes passent dans le silence.
Le garçon commence à se ronger les ongles, ses yeux allant et venant de droite à gauche.
L'homme lit un dossier, puis relève les yeux, et regarde l'élève assis.

« Vous avez peur? »

Silence. Le garçon cesse de se ronger les ongles, se racle la gorge.

« Je suis...angoissé. »
« Pourquoi? »
« Vous ne me mettez pas à l'aise. »

Ses yeux viennent et s'en vont à nouveau.

« Cette pièce ne me met pas à l'aise. Ce fauteuil ne me met pas à l'aise. Rien ici ne me met à l'aise... »
« Vous ne vous sentez pas à votre place? »
« Pas ici, non. »
« Pourquoi? »

Silence. Le garçon semble réfléchir, baisse les yeux, les relève, les détourne, se fixe sur un cadre.

« Je n'aime pas, c'est tout. »
« Être observé, monsieur Scylence? »
« … Être une bête de foire, une expérimentation... Une bizarrerie. »
« Mais vous n'aimez pas être lisse non plus, comme tout adolescent, mh? »
« Je ne peux pas être lisse. »
« Vous dites ça à cause de vos antécédents familiaux? »
« Parce que si je suis ici c'est parce que je me fais beaucoup remarquer, monsieur. »

La petite voix claire de l'enfant ne semble être qu'un murmure.
L'homme hausse un sourcil, jette un œil au dossier, sourit.

« Un dossier assez bien fourni en effet. »
« Un dossier à problème. »
« Vous vous considérez comme étant à problème? »
« Oh. Moi non. Je ne pense pas que j'ai de problèmes. Ceux sont les autres qui en ont, cela va de soit. »
« Cela va de soit? »
« Tout le monde est étrange. Tout ce qui est étranger à moi ne peut que me paraître étrange. C'est normal, je pense, de se sentir... étranger à un autre. Enfin. Je pense. »
« Vous vous sentez étrange à quoi exactement? »
« A...à tout ce qui n'est pas moi, monsieur. Je pourrais même dire que je ne me connais pas, mais je ne voudrais pas me lancer dans ce genre de débat un peu futile pour une première entrevue. »

L'homme le fixe, sourit, griffonne sur son papier de longues minutes.
Le garçon se tord les doigts, en silence, se les triture, puis se ronge les ongles.
L'homme ne relève pas même la tête du dossier.

« Vous recommencez. »
« Je fais tout le temps ça. Quand je suis angoissé. »
« Je ne vous observe pourtant pas. »
« C'est cette pièce... Je ne l'aime pas, voilà tout. »
« Qu'est-ce qu'elle vous inspire? »

Silence.
L'enfant observe, regarde autour de lui, ses hautes étagères, les livres, les feuilles, les cadres, les diplômes, le papier peint un peu vieillit, l'odeur de cire, de sueur, d'encre, de poussière.

« ….La prison monsieur. Une prison vieille. Elle m'étouffe. »
« Vous voulez que l'on ouvre la fenêtre pourtant? »
« J'aimerais partir. »
« Nous venons tout juste de commencer. »

Silence à nouveau.
Le garçon regarde ses chaussures, ses doigts se tordent d'eux-même, et son pied droit bouge de bas en haut, nerveusement. Il tient en place, en silence. L'homme relève ses lunettes sur son nez.

« Vous n'êtes pas poursuivi. »
« Je sais. »
« Vous regardez partout autour de vous comme si vous étiez pourchassé Isaïe... »
« Mon...oncle m'a dit que les psychologues cherchaient à lire dans les souvenirs des vérités enfouies. Je ne veux pas que l'on lise là dedans. Je veux dire, ceux sont mes souvenirs. »
« Vous avez déboîté la mâchoire de Carry Thompson, c'est pour ça que vous êtes ici. Pas pour que je lise dans vos souvenirs. Je ne suis pas legilimens pour faire cela. »

L'homme parle avec une voix douce, rassurante.
Le garçon le fixe en retour, se détend un peu, puis baisse les yeux.

« Nous pourrons déjà commencer par éclaircir pourquoi vous avez frappé ce jeune homme... »

Silence.
Le garçon fixe ses pieds, se remémore. Ses doigts se triturent.

« Il...Il a dit que ma sœur était … bonne. »

Ses yeux cherchent un autre point d'encrage.
L'homme griffonne à nouveau.

« C'était déplacé, en effet, mais ça n'explique pas les six coups de poing. »
« J'ai...des excès de colère. Parfois. Zachk' dit que...c'est parce que … j'emmagasine. Je fais beaucoup de sport pour évacuer ma colère. Je suis batteur à l'équipe de quidditch. J'essaye de me contrôler, mais parfois, ça ressort, comme ça. Mais ça n'est pas de la sociopathie. »

Silence à nouveau.
L'homme écrit, puis remonte ses lunettes, et lève enfin ses yeux.

« Comment pouvez-vous en être sûr, monsieur Scylence? »

Silence.
Le garçon le fixe, puis baisse les yeux, d'un air las, murmurant :

« Parce que je ne suis pas mon père. »




Et moi? et moi? et moi?

PSEUDO ; Sha
AGE ; 19 ans
AVATAR ; Andrew Vanwygarden
DOUBLE-COMPTES; Lancelot Blake, Symphony Grey, Etàn Hemmington.
PRESENCE ENVISAGEE;

TON AVIS SUR LE FORUM ; LAUL.













 

Scylence, Isaïe Noah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» Isaëlle [Guérisseuse]
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» rendez vous...(pv avec Noah)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: présente ton personnage;-