AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Midnight, Noam Bay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Noam B. Midnight
ETUDIANT. ► 4e année d'ARCHEOMAGIE.

► MESSAGES : 75
Dim 8 Jan - 23:47










NOAM BAY MIDNIGHT

I'VE TRIED TO PAY ATTENTION BUT ATTENTION PAID ME.


























QUALITE; Sang-Pur.
ORIGINES; Ukrainien d'origines macédoniennes (par sa mère) & irlandaises (par son père). Fils de Luke Midnight, un notable sang pur Irlandais, plus connu pour ses différentes frasques que pour ses actions. Malgré tous les efforts qu'il a pu tenter de faire, Noam n'est jamais parvenu à le respecter ou à lui trouver un quelconque intérêt. Pour lui, son père n'est qu'un bourgeois gâté et à la vie facile qui pense que tout lui est dû, même son amour et son obéissance. Mais il ne faut pas y compter, s'il donne le change, il ne l'en déteste pas moins. Sa mère est Yelena Petrova, une noble Ukrainienne de sang-pur ayant fait ses études à Durmstrang. En septembre 2oo9, elle fait son deuxième semestre à Poudlard dans le cadre d'un échange scolaire entre les deux écoles. C'est là qu'elle fait la connaissance de Luke Midnight qui lui fait la cours pendant quasiment six mois avant d'obtenir enfin ce qu'il désirait. Manque de chance, alors qu'elle retourne chez elle en janvier 2o1o, elle se rend compte qu'elle est enceinte. Têtue, elle décide de garder l'enfant, contre l'avis de sa famille, qui la déshérite aussitôt, la condamnant à une vie de misère. Elle tente bien de recontacter Luke, mais celui-ci, se méprenant sur ses intentions, lui ordonne de le laisser tranquille. C'est finalement son amour d'enfance, Pavel Yachvili, qui lui offre le salut, la prenant pour épouse et élevant son enfant comme le sien.
Autres membres notables de sa famille, on peut citer Hope Midnight, son jeune demi-frère de seize ans, Etan Hemmington & Meallàn Hemmington, les enfants du compagnon de son père, Matt Hemmington. Parmi ceux-là, la seule qui trouve un tant soit peu grâce à ses yeux est Etan car elle est douce et aimante. Il hait son père par principe, se montre indifférent à Matt, quand bien même il ne doute pas qu'il soit le plus sain de la maison. Quant à Hope, ce dernier s'est évertué à faire de sa vie à un Enfer, par conséquent, il a abandonné l'idée de s'en faire un ami. Et puisque Meallàn soutient Hope, il les met dans le même sac.

SPÉCIFICITÉ(S); Aucune en particulier.
STATUT; Célibataire.

CARACTÈRE; L'expression "se méfier de l'eau qui dort" n'aura jamais mieux convenue à quelqu'un. En effet, si, en apparence, Noam est un lac de tranquillité, à l'intérieur de lui bouillent une colère et une rage bien contrôlées et bien cachées envers la plupart des gens qui l'entourent. Enfant spolié et retiré au monde qu'il connaissait, il ne se sent à sa place nulle part, ce qui l'a poussé dans ses retranchements, en faisant quelqu'un de renfermé, solitaire et profondément méfiant envers les autres. D'ailleurs, il arbore généralement un air froid et peu amène qui dissuade la plupart des gens de s'approcher de lui et de chercher à le connaître ce qui, dans le fond, lui convient parfaitement. Toutefois, c'est également quelqu'un qui s'adapte très facilement à son environnement, tel un caméléon, il saura s'intégrer et faire semblant de s'intéresser à vous, pour peu que la situation l'exige. Ainsi, même s'il déteste les obligations liées à son statut de sang-pur et à son rang d'aristocrate, ainsi que la plupart des membres de sa soi-disant famille, il sait faire illusion, même s'il ne niera pas que faire partie d'une caste aussi privilégiée a ses avantages. Cependant, il est à prendre avec des pincettes ; susceptible et acariâtre, il n'est pas bagarreur mais n'hésitera pas à vous en coller une s'il estime que vous lui avez manquer de respect. Sportif et studieux, il est adepte de l'esprit sain dans un corps sain.

MEILLEURE QUALITÉ; Indéchiffrable.PIRE DÉFAUT; Indifférent.
AFFILIATIONS; Protestant, Batteur dans l'équipe de Quidditch, la Red Wing d'Ealdwic.

PATRONUS; Un corbeau. En réalité, son patronus est une Corneille mais comme c'est également celui de son père, il maintient de son côté que c'est un corbeau.
EPOUVANTARD; L'abandon. Notion abstraite s'il en est, mais c'est une des principales raisons de sa solitude et de son détachement maladif envers les autres. Si on ne s'attache pas aux gens, on ne prend pas le risque d'être abandonné par eux, non ?
BAGUETTE; Bois de Noyer, 26.9 centimètres, contenant de la poudre de griffe de Boutefeu Chinois.
FAMILIER; Une corneille que son père lui a offert, prénommée Solenzara.
MA VALISE; Un camée de sa mère en sardonyx qu'il garde précieusement.





They're gathering around to hear a story...

Le bruit sec d'un transplanage résonna dans la petite masure, une chaumière des plus modestes située au fin fond d'une forêt ukrainienne. Presque aussitôt, les occupants de la demeure bondirent de leurs chaises, regardant le nouvel arrivant avec une méfiance accrue et se plantant tous deux devant un enfant aux cheveux blonds, protecteurs, un peu trop sans doute. Les prunelles grises de Luke, froides au possible, passent de la jeune femme, une jolie slave qu'il a connue à Poudlard le temps d'un semestre, à l'homme aux allures de bûcheron qui se tient à côté d'elle. Le rustre qui élève son fils. D'ailleurs, curieux comme l'est son vrai géniteur, le gamin d'environ sept ans passe sa tête entre les jambes du bûcheron, observant le nouveau venu, un homme inconnu mais qui a pourtant les mêmes yeux gris que lui. Un sourire se dessine soudainement sur les lèvres de l'Irlandais ; cet enfant, il ne l'a jamais vu et, au début, il a du mal à croire à cette rumeur mais, maintenant qu'il le voit, là, devant lui, il sait qu'aucun doute n'est plus possible. Ce petit est bien de lui et elle le lui a caché pendant toutes ses années ; il a un héritier de sang-pur et cette garce ne lui a rien dit.
- Yelena... Quel plaisir de te revoir après toutes ces années. Ainsi, c'était donc vrai ?
- Plaisir non partagé, Luke. Qu'est-ce que tu veux ?

- Je veux mon fils. Il a ce petit sourire en coin qui ne laisse rien présager de bon.
- Tu n'as pas d'enfant à toi, ici. C'est mon fils et celui de Pavel. En réponse, le bûcheron se mit à grogner, avançant d'un pas, pensant impressionner le sorcier. Luke ne réagit pas le moins du monde ; il n'avait qu'une idée en tête. Récupérer son rejeton au sang-pur et regagner l'Irlande.
- Je vais être clair et concis, Yelena. Toi et ton chien de garde vous éloignez gentiment de mon enfant ou je vais devoir utiliser une manière beaucoup moins douce. Comme seule réponse, Yelena et Pavel se rapprochèrent un peu plus pour lui bloquer l'accès à l'enfant. L'Irlandais eut ce rictus qui déformait parfois ses traits et il haussa les épaules ; ils voulaient jouer ? Alors tant pis pour eux, ils allaient jouer. Il n'avait jamais été très patient, comme en témoignèrent presque aussitôt les deux éclairs de lumière verte qui envahirent la pièce, bientôt suivis par le bruit sourds des deux corps qui s'effondraient sur le sol. Le petit garçon, quant à lui, regardait ses parents, ses beaux yeux couleur acier grands ouverts et son expression figée en une vision d'horreur. Luke eut une moue ennuyée ; certes, il aurait préféré que le gamin ne soit pas témoin de toute ça mais, aux grands maux, les grands remèdes. Ses doigts agrippèrent doucement l'épaule du petit et il demanda, de la voix la plus douce qu'il avait.
- C'est quoi ton nom, petit ? Le gamin aux cheveux blonds comme les blés hésita de longues secondes avant de finalement répondre dans un souffle.
- Noam Bay Yachvili, m'sieur. Luke eut un sourire amusé ; au moins elle ne lui avait pas donné un de ces noms russes imprononçables. Certes, ce n'était pas Irlandais, mais ça ferait l'affaire.
- Midnight. Noam Bay Midnight.

Quand Luke était revenu au manoir de Leenane avec Noam dans ses valises, le nouveau venu était aussitôt devenu l'attraction numéro une de la maison. Si Etàn l'avait accueilli avec sa bienveillance et sa gentillesse naturelle, Meallàn et Hope l'avaient considéré avec une méfiance certaine. Et puis, finalement, comme Noam était plus vieux et qu'il se montrait bien plus renfermé qu'une huître, ses cadets avaient fini par se désintéresser de lui, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Après tout, il n'était pas ici dans son monde et il les tenait tous plus ou moins responsables de la mort de ses parents, de ses vrais parents, pas de cette famille de substitution qu'on lui proposait en échange. Toutefois, il avait fini par comprendre que dans cette famille un peu hors-norme, Hope était son vrai frère et, lui qui s'était toujours senti bien seul, il avait naïvement cru qu'il pourrait sympathiser avec son cadet. C'était sans compter l'arrogance naturelle et l'instinct de Hope, lequel, se savant de sang-mêlé, avait bien compris que le nouvel arrivant allait lui prendre cette place qui lui était toujours revenue de droit.
- Hey, Hope ! Regarde ce que je t'ai ramené de Pré-au-Lard ! Malgré les réticences de son jeune frère et le fait qu'il passait la plupart de son temps avec Meallàn, l'ignorant royalement, Noam persistait, encore et toujours, à essayer de s'en faire un allié, comme en témoignait l'énorme paquet de sucreries qu'il était allé acheter chez Honeydukes lors d'une de ses sorties hors-Poudlard. Le cadet, tout aussi blond que lui, mais avec les yeux bleus de Prusse de sa mère, lui accorda à peine un coup d'oeil avant de faire demi-tour, repartant dans la direction opposée. Utopiste ou masochiste, le Serdaigle, tenace, entreprit tout de même de le suivre, bien décidé à comprendre ce qui se tramait dans l'esprit du jeune homme.
- Mais attends ! Pourquoi tu n'en veux pas ? Tout le monde aime les bonbons ! Le plus jeune s'arrêta net et fit volte-face, le fusillant du regard et envoyant voler d'un mouvement de main rageur le paquet de friandises, les déversant aux pieds de Noam. Sans comprendre, le jeune homme posa ses prunelles grises sur les sucreries au sol, blessé d'être rejeté encore et encore, malgré tous ses efforts.
- Garde tes cadeaux, j'en veux pas, tu comprends ? J'veux pas être ton ami, encore moins ton frère ! Rien que de prononcer le mot, ça me dégoûte ! Tu ne fais pas partie de cette famille, tout ce que tu veux, c'est me prendre ma place ! Bonne nouvelle pour toi, l'imposteur, c'est déjà fait, alors aies au moins la décence de me foutre la paix !
- Mais... J'veux pas de ta place, Hope, c'est toi qui... Le crachat du plus jeune l'atteignit au visage et Noam recula, comme s'il avait pris un coup de poing, la mine défaite. Un coup de poing aurait fait moins mal, pour sûr.
- Tu comprends pas que personne ne t'aime ici ? T'es qu'un... qu'un... qu'un putain de parvenu ! Tout le monde le pense, Noam. TOUT LE MONDE ! Et puis, ayant vidé son sac, Hope lui tourna le dos et s'enfuit dans les couloirs du manoir, laissant Noam complètement abasourdi et désemparé. D'un revers de main, il essuya le crachat sur son visage et, à nouveau ses prunelles acier se perdirent sur les sucreries à ses pieds. A ses dépends, l'aîné des Midnight apprenait que tout n'était pas rose, même au sein d'une seule et même famille. Il n'en voulut que davantage à son géniteur qui, après lui avoir enlevé l'amour de ses parents, lui enlevait l'amour de son frère en lui promettant sa place. Ce jour-là, en lui, quelque chose se brisa et il cessa tout simplement de faire des efforts. Les vacances suivantes, celles de Pâques, il ne revint pas au manoir, préférant rester à l'école.

C'est à sa sortie de Poudlard, parmi les meilleurs élèves de sa promotion, mais sans avoir jamais été ni préfet de sa maison ni capitaine de son équipe de quidditch - trop taciturne pour ces postes-là -, qu'il découvrit Ealdwic et qu'il connut pour la première fois cette sensation grisante de liberté. Une liberté toute relative puisque, souhaitant louer une cambuse comme les étudiants normaux et travailler les soirs pour payer son loyer, il s'était finalement retrouver dans une résidence noble tous frais payés par son père. Toujours prisonnier d'un carcan qui l'étouffait, certes, mais au moins, il pouvait vivre une vie aussi proche de sa vision personnelle de la perfection. Bien sûr d'autres ombres se profilaient au tableau, comme la réputation d'une famille, le poids et l'histoire d'un nom dont il n'avait jamais voulu et que les gens lui rappelaient sans cesse. On s'attendait à ce qu'il agisse comme son père et on semblait ne pas le comprendre lorsqu'il faisait tout le contraire. Lui qui s'était imaginé l'université comme un endroit où tout cela ne compterait plus se rendit bien vite compte qu'on le voyait toujours comme un Midnight avant de le voir comme Noam.






Et moi? et moi? et moi?

PSEUDO ;Khâl'
AGE ;25 ans
AVATAR ; Benjamin Stone
DOUBLE-COMPTES; euh.. joker v.v
PRESENCE ENVISAGEE;

TON AVIS SUR LE FORUM ; so good !




















Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Noam B. Midnight
ETUDIANT. ► 4e année d'ARCHEOMAGIE.

► MESSAGES : 75
Jeu 19 Jan - 14:28


finie ! et de une ! *danse*






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Audran Jude Dashwood
CAPITAINE. ► 6e année de DROIT.

► MESSAGES : 63
Jeu 19 Jan - 14:41


Oui c'est l'homme de ta vie qui passe par là *out*
Validée ma Khâlou










Contenu sponsorisé




 

Midnight, Noam Bay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Midnight FairyTales; demande de parto
» La série des "The Midnight Library"
» MIDNIGHT EXPRESS
» lee noam || Ублюдок.
» JANG KI YONG ▬ armani noam
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: présente ton personnage; :: bienvenue parmi nous-