AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Grey, Brivael Excellence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Brivael Grey


► MESSAGES : 8
Dim 8 Jan - 16:33










BRIVAEL II EXCELLENCE GREY

"Each Time I Make My Mother Cry An Angel Dies and Falls From Heaven..."


























QUALITE; Héritier légitime d'une droite et longue lignée d'aristocrates de sang pur. Il descend également de l'illustre famille Black. Il n'a donc rien à envier à qui que ce soit dans le monde magique.
ORIGINES; La famille Grey est établie dans la vallée de Dean depuis 1580 environ. On ne peut plus Anglais donc. Le symbole de la famille est d'ailleurs une rose rouge.
SPÉCIFICITÉ(S); Il a un amour certain pour tout ce qui fait mal et qui fait durer le déplaisir mais c'est une chose que peu de gens peuvent savoir.
STATUT; fiancé à Loveleen Blake ou peu s'en faudrait, ce n'est qu'une question de temps.

CARACTÈRE; Brivael est un garçon difficile à cerner quand on n'en détient pas toutes les clés. Pédant, arrogant, méprisant. Comment douter que ce type là sort tout droit de Serpentard? C'est presque comme s'il en portait encore le blason sur l'impeccable revers de son col. Élégance bien entendu mais une froideur qui se dérange et en impose à la fois malgré son physique de gringalet aux cheveux châtain miel. Il semble que le sourire de Brivael Grey ne puisse fendre son visage en lame de couteau que pour railler, pourtant c'est faux, on l'a vu porter des sourires attendris, évanescents bien sûr, mais sincère.

Combien de personnes doivent une faveur à Brivael Grey? Ce ne sont certainement pas ceux-là qui lui reconnaîtront d'être chevaleresque. Pourtant c'est un homme d'honneur, toujours honnête même si souvent blessant. Brivael n'a qu'une parole, et qu'elle soit bonne ou mauvaise vous la verrez tôt ou tard arriver à exécution. Tenez vous le pour dit.

MEILLEURE QUALITE; RIGUEUR MATHEMATIQUEPIRE DEFAUT; MÉPRISANT
AFFILIATIONS; Aucune sinon celles qui attachent les grandes familles de sang pur les unes aux autres.

PATRONUS; une vouivre géante, disparue depuis l'époque de Brivael premier du nom.
EPOUVANTARD; comme s'il allait vous le dire...
BAGUETTE; Taillée dans le bois d'un sureau noir centenaire, elle contient une larme d'augurey, particulièrement rare, et mesure 23 centimètre exactement.
FAMILIER; il se suffit à lui même bien qu'il a toujours rêvé faire l'acquisition d'un précieux noir du Vatican.
MA VALISE; Un codex qui fait le récapitulatif des moindre règles et lois de Gringotts. Une alliance dans la poche intérieure de sa veste.





They're gathering around to hear a story...


Prick your finger it is done...
The moon has now eclipsed the sun...
The angel has spread it's wings...
The time has come for bitter things...

L'enfant était si beau en venant au monde avec sa couronne de cheveux d'ange blond que l'accoucheuse eut cette pensée, étouffée dans un petit soupir de surprise: ...si Lord Grey ne la fait pas pendre cette pauvre petite.... Son regard avait glissé pour croiser celui de Lady Joleene VI Grey qui fuyait le couffin comme s'il l'accusait déjà. La mère ne regarda pas une seule fois l'enfant et la noirceur des traits qui marquaient ses joues pâles et ses yeux contrastaient affreusement avec le joli teint de l'enfant.

La blondeur de l'enfant ne pouvait que jeter un froid quand on était passé tous les jours de sa vie devant une tapisserie où des générations et des générations de Grey aux cheveux noirs corbeaux se succédaient. Il y eut un froid lorsque Lord Grey posa les yeux sur le nouveau né. Un long silence. Lord Lester Grey n'était ce qu'on appelle un très bel homme. Grand et sec, des yeux bleus, un air dur, lugubre, les cheveux noir corbeau surtout... mais après un instant à le regarder on ne pouvait pas douter qu'il fut le père de ce petit blondinet qui déjà arborait la même ride du lion que lui...

Le Lord eut un sourire et son attention se reporta de nouveau sur sa jeune épouse qui tenait bien malgré elle l'enfant dans ses bras. Les larmes se mirent à couler à flot et dans un mouvement de répulsion, elle se déchargea de l'adorable abomination qui la réclamait déjà. Lester prit son fils, posant ses lèvres sur la tempe de Joleene, longuement. Il ne dit rien, se contentant de tirer sur elle la couverture bien chaude, une attention qu'il n'aurait eu pour personne d'autre. Il ne lui fit aucun reproche pensant qu'il valait mieux lui laisser le temps... et depuis le temps...



- Vous le lui direz Ditwin, vous le lui direz même si l'on vous fait couper la gorge pour cela.
- ... Maître Brivael...
- J'ai parlé Ditwin. C'est tout.

La voix du tout petit garçon frappa l'elfe comme la foudre. A peine plus grand que lui il le dominait d'une hauteur que l'on ne voyait pas encore. Dans le couloir mal éclairé, les cheveux d'airain de Brivael lui faisait une couronne d'or terne et lugubre. Son teint pâle, presque gris et son petit corps d'enfant s'associaient très mal l'un à l'autre et que dire de ces yeux bleus plein de sévérité. Étaient-il vraiment à lui ces yeux d'adulte?

L'elfe dodelinait de la tête, contrit, tordant ses doigts à se les briser. Ses yeux roulaient dans ses orbites en soucoupe et ses oreilles pendaient lamentablement. Sous la menace silencieuse que jetaient les yeux de l'enfant. Lentement, à contre coeur, la petite créature s'enfonça dans le couloir avant de disparaître. La mort dans l'âme.

***

- ... Avez-vous ou non ordonné à cet elfe de prendre la paire de ciseau d'argent de votre nourrisse, de venir dans ma chambre et de découper mon chemisier Brivael?
- Oui mère c'est moi.

L'enfant baissa les yeux peut-être pour la première fois de sa vie, écrasé par le regard de sa mère. C'était peut-être la première fois depuis le misérable jour de sa naissance où elle lui accordait un regard aussi long. Cela ne dura pas. Il suffit qu'il relève de clairs yeux bleu humbles vers elle pour qu'elle hausse les épaules avec agacement avant de vider les lieux. Sa mère était un courant d'air glacial. Un blizzard qui vous glaçait le coeur. Il ne s'attardait même pas suffisamment pour vous regarder mourir.

Quand la porte claqua, le temps se suspendit. Quatre secondes moururent avant que les lambeaux du chemisier ne retombent dans la corbeille d'osier dans un frottement de soie. La tête de Brivael retomba un instant comme il serrait les dents à se rompre la mâchoire. Les larmes se mirent à verser malgré lui dans un torrent doux et chaud.

Le bruit des pas qui se hâtait dans l'escalier donna l'alerte. Brivael renifla, séchant ses larmes du revers de sa manche sans y penser. Après coup il se le reprocherait sans doute.

Lorsque Lord Lester Grey entra dans la pièce, il n'y trouva qu'un petit garçon droit comme un garde qui se tenait devant lui sans ciller. Le masque de sévérité qu'arborait Lester aurait sans doute suffit à faire pleurer n'importe quel garçonnet, d'autant plus s'il avait eu quelque chose à se reprocher.

- Tu sais ce qu'il va advenir de l'elfe Brivael...

L'enfant acquiesça. Le père de même puis il se pencha pour être à hauteur de son petit garçon. Sa main se posa sur la toute petite épaule de Brivael comme il reprenait la parole.

- Tu iras t'excuser auprès de ta mère.

L'enfant se renfrogna mais il ne dit rien.

- Et puisque tu as ordonné la mort de l'elfe c'est toi qui devra le tuer Brivael. Il faut que tu saches ce que c'est que la mort. Ca n'est pas un jeu.

L'enfant trésaillit mais il ne pipa mot. Brivael sentit sa gorge se nouer mais il n'aurait pas eu l'idée d'objecter quoique ce soit. Son père l'avait toujours élevé avec amour et rigueur. Jamais Brivael n'aurait eu à craindre qu'il ne lève la main sur lui. Lester n'avait pas besoin de ça pour imposer le respect. C'était indigne d'un sorcier de sang pur avait-il dit un jour.
Le Lord tourna les talons mais, bien loin de disparaître comme l'avait fait Lady Grey un peu avant, il attendit que son fils lui emboîte le pas pour quitter la pièce, refermant la porte doucement. Lord Lester Grey aimait le calme et l'ordre.

Ensemble ils prirent le chemin du grand salon puis ils empruntèrent le long corridor qui menait au perron. Brivael s'était toujours demandé pourquoi on avait fait ce couloir si long d'ailleurs. Etait-ce pour éloigner un peu plus le monde extérieur... La lourde porte d'ébène s'ouvrit devant Lord Lester Grey, 16e marquis de la maison Grey, dans un bruissement feutré.

L'air frais d'avril rosit le teint du petit garçon, lui picotant un peu les joues. Le ciel était d'un gris rose curieux. Descendant depuis le pas de la porte, la pente douce qui s'enfonçait dans la forêt. Seul un monticule piqué de crucifix ressortait des reliefs boisés et noirs du paysage comme le sommet d'un crâne chauve. Il n'avait pas neigé cette année et l'herbe avait gardé son lustre vert magnifique qui s'étalait à perte de vue jusqu'à ce que la forêt le mange. Il disparaissait alors pour laisser place à un cerclage de noir dense. Brivael n'avait jamais vu ailleurs des chênes, des châtaigners, des bouleaux au feuillage noir mais il aimait ce morceau de forêt. Sa forêt.

Lester s'arrêta net sur la pelouse. Brivael à côté de lui. Tous deux faisant face au manoir. Il y eut un crac sonore. Ditwin l'elfe apparut devant eux le visage perlé de grosses larmes, implorant silencieusement qu'on l'épargne. Brivael fronça les sourcils comme si quelque chose le contrariait. Il prit la belle dague que son père lui tendait, l'interrogeant du regard.

- Père..., finit-il par dire, s'il n'avait pas obéi je devrais le tuer également n'est-ce pas?
- En effet.
- Alors..., l'enfant de froncer les sourcils de plus belle, - pourquoi doit-il mourrir père puisqu'il a obéi?
- Aurais-tu pitié Brivael? Il doit mourir parce que tu l'as mis dans cette position. Les elfes ne sont là que pour nous servir. Ils n'ont pas à nous défier même si c'est pour obéir à l'ordre d'un de leurs maîtres.
- Je comprends., dit le petit garçon.

Brivael regarda l'elfe dans les yeux, lui adressant un signe de tête entendu avant de lui trancher la gorge d'un geste maladroit. Le sang chaud lui colla immédiatement aux mains, comme s'il devait l'emporter le poids de cette journée toute sa vie. Le sacrifice de l'elfe n'était pas important en soi. Ce qui était important ce n'était rien de ce que l'on pouvoir là. Un père et son fils dans un écrin de verdure farouchement gardé par le crâne du dragon que Brivael, premier du nom, avait planté de son épée en guise de mise en garde.

- Pourquoi me déteste-t-elle?

L'enfant regarde ses mains poisseuses qu'il tient bien à distance de sa chemise bien propre. Son père soupire.

Il n'y a rien à dire vraiment. Il se penche et nettoie ses petites mains encore un peu potelées. Il n'y avait rien que Lord Lester ait pu dire pour rassurer son fils qui n'eut pas été un mensonge. Il n'était pas en colère à vrai dire. La punition était simplement là pour poser une limite. Lord Grey observait jour après jour les efforts de son fils pour obtenir l'attention de sa mère. Les roses fraîchement coupées du jardin. Les dessins. Le rossignol de Suloth. Tant d'autres attentions délicates...

- Elle ne te déteste pas Brivael elle...

Brivael acquiesça suivant son père comme il reprenait le chemin du manoir. En le voyant prendre la direction du petit escalier, il sut tout de suite. Bien sûr, ça ne le surprenait en rien.

- Tu y resteras jusqu'à ce que je vienne lever la punition.

***





Et moi? et moi? et moi?

PSEUDO ; votre pseudo
AGE ; votre âge
AVATAR ; tomek szczukiecki
DOUBLE-COMPTES; Haïko Suru, Azael Van Hellsing, Sunny Scylence, Inès Adler.
PRESENCE ENVISAGEE;

TON AVIS SUR LE FORUM ; lalala















 

Grey, Brivael Excellence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Grey's Anatomy RPG]
» Grey's Anatomy
» Grey Knights
» Mod Blue and Grey
» Fiche Jean Grey
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: présente ton personnage;-