AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Visconti, Artemisia Ethel Ariane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Artemisia E. Visconti
SERDAIGLE. ► sixième année.

► MESSAGES : 49
Jeu 5 Jan - 23:52










ARTEMISIA ETHEL VISCONTI

Tu peux courir à l’infini à la poursuite du bonheur, la terre est ronde autant l’attendre ici.


























QUALITE; Théoriquement, Artemisia est Sang-Pur, mais elle possède aussi du sang de vélane par sa mère.
ORIGINES; Elle vient de Pise, en Italie, et en est plutôt fière. Malheureusement elle ne possède pas le charme italien car elle tient toute sa blondeur du côté de sa mère, dont les origines italiennes sont mêlées à des origines anglaises.
SPÉCIFICITÉ(S); Aucune, mis à part son sang de vélane.
STATUT; Célibataire.

CARACTÈRE; La vie d'Artemisia se résume à un double jeu. Fière de son prénom, elle est comme la déesse Artemis, manipule les hommes et les femmes, joue à la Vélane, mais dès que l'un deux s'approchent trop près, elle se renferme automatiquement. Car malgré ses airs de prédatrices, derrière ses battements de cils pour amadouer les gens, Artemisia est une personne adorable. Loin de là l'idée qu'elle soit l'une de ces trainées, elle est au contraire plutôt chaste et tient beaucoup à ses origines, ainsi qu'à sa religion. En réalité, elle est l'innocence et la pureté incarnée, ne vouant ses pensées qu'à la liberté d'être elle-même et d'oublier toute les querelles au sujet des Gherardesca. Cette histoire, qui depuis des années prend trop d'ampleurs, la confine et l'étouffe.

Oui mais voilà, Artemisia est douée pour la comédie, elle est douée pour cacher tout ça et continuer cette petite guerre. Car elle rejette au loin ses désirs à elle pour assouvir ceux de son père et de ses cousins, pour ne voir que la reconnaissance dans leurs yeux, et jamais la déception. Dévouée, et fidèle comme jamais à sa famille, elle ne les trahirait pour rien au monde. Même si dès fois l'envie est forte et même si elle rêve juste de lancer la vérité à Gabriele avant de se retirer de cette histoire, elle se contient. Jamais elle ne ferait une chose aussi stupide. Prête à mourir pour les Visconti, elle n'osera jamais se mettre en travers de leur route et considère dès fois ses rêves d'évasions comme étant des idioties.

MEILLEURE QUALITE; studieusePIRE DÉFAUT; beaucoup trop rêveuse
AFFILIATIONS; La famille Visconti est très croyante, chacun des membres né en Italie étant sûr d’être catholique. Il lui arrive dès fois de prier, surtout pour se repentir de ce qu’elle envoie aux Gherardesca et d’étouffer sa liberté.

PATRONUS; Un caïman. Cet animal redoutable qui d’un seul coup de mâchoire peut briser n’importe quoi et qui est plutôt rapide. Le patronus d’Artemisia a tendance à se lover autour d’elle lorsqu’elle le fait apparaître et qu’il n’y a pas de dangers spécifiques.
EPOUVANTARD; Fut un temps ce fut la défaire des Visconti, avec entre autre la mort de son père, mais depuis peu il semblerait que ce soit des chaînes. Une entrave.
BAGUETTE; En bois de rosier, contenant un cheveu de vélane, et mesurant 28,5cm.
FAMILIER; Une chouette harfang blanche et noire, qu'elle a appelé Goccia, qui veut dire "goutte" en italien.
MA VALISE; Une guitare acoustique bleue, une Fender qui lui a coûté plutôt chère et dont elle est beaucoup attaché.





They're gathering around to hear a story...

Cette nuit fut l’horreur. Sans aucuns doutes. Et ça plait à mon père, car un sourire dévore ses lèvres. Celui qu’il a lorsqu’il domine encore un peu plus les Della Gherardesca. Je suis censée être fière de ce sourire. Mais quelque chose m’en empêche… L’horreur que je m’imagine, ce qu’il y a pu se passer hier soir. Je n’y ai pas assisté, j’aurais pu, mais ma mère a eu le bon sens de me faire partir. Assis à la grande table familiale Leopoldino Visconti éclate d’un rire rauque tout en tapant du poing sur la table. A ses côtés est assis son frère, Constantino, dont tous les plans se dirigent à nouveau vers un assaut envers cette autre famille. Ma mère s’approche de moi, avec sa grâce de vélane, elle est si belle que même à l’autre bout de la table je sens les regards insistants posés sur elle. J’aime pas ça. Mais à mes côtés, Valente fait diversion. Il s’étouffe avec ses céréales et finit par déglutir difficilement en me regardant, les yeux brillants de larmes. Le mal être que je ressens semble passer lorsque je vois le sourire de mon cousin, mais au creux de mon ventre je sais qu’il y a quelque chose qui ne va pas. D’un coup, des phrases fusent entre les deux frères, et je relève la tête. « Cette salope a été défigurée à vie ! » Un rire. « J’aurais dû tuer le gamin… mais je l’ai laissé pour Artemisia. » « Tu penses que c’est une bonne idée ? Sera-t-elle assez forte ? » « J’ose l’espérer. » Et sans même relever le regard, je sens deux pair d’yeux se braquer sur moi. Avec une diversion enfantine, parce que c’est bien la seule chose qu’il me reste, je me lève et attrape Valente par la main. « On va jouer, d’accord ? »

J’ai sept ans et on me dit que je ressemble beaucoup à ma maman. Je suis jolie comme elle, mais pas autant. J’adore me promener dans le jardin, mais encore plus dans le parc. Alors je cours un peu, presque comme un oiseau qui va s’envoler, mais je tombe sur un garçon et roule au sol. « Aïe ! » « Désolé ! » Il s’empresse de me ramasser, comme si c’était de sa faute et me souris. « Tu veux jouer ? » Je ne le sais pas encore mais je suis le diable incarné, je tends ma main à l’ange Gabriel, aussi naïf que moi. Il la prend et hoche la tête avec un grand sourire. C’est un joli sourire qu’il a là. Et c’est main dans la main qu’on court jusqu’aux balançoires pour s’y assoir et continue de se balancer en souriant. « On est des astronautes, oké d’acc ? » Et d’un coup, comme sortit de nulle part, mon père Leopoldino m’arrache des mains de cet autre enfant. Il s’éloigne déjà les Della Gherardesca. Et lorsque ce nom est prononcé, je sens que j’ai fait une bêtise. On m’interdit de le revoir. Et moi, il m’obsède. J’en écris son nom presque partout sur mes feuilles, et lorsque mon professeur vient me donner des cours, je ne pense qu’à lui. Pourquoi… Il me hante, c’est étrange. Mais au fur et à mesure mon père me répète que les Della Gherardesca sont horribles, une famille à écraser, que le pouvoir leur appartient à eux, je commence à lui faire croire que je déteste tout autant cette famille que lui. Malheureusement… j’ai maintenant seize ans, et tout ce que je souhaite, c’est être libre, que tout ça s’arrête. Je veux être libre de penser, libre de vivre, et leur lancer des remarques comme ça, ça me fatigue à force. Malheureusement, je suis plus que fidèle à ma famille, et pour voir encore et encore les sourires de mes cousins que j’aime plus que tout. La famille avant tout, alors Gabriele payera.




Et moi? et moi? et moi?

PSEUDO ; Morgane, Mo', Batmaaan pour les intimes x)
AGE ; 19 ans
AVATAR ; Erin Heatherton
DOUBLE-COMPTES; Valente Visconti, Audran Dashwood, Raphaël & Rose Traianescu.
PRESENCE ENVISAGEE;

TON AVIS SUR LE FORUM ; Comment dire ? Bah je suis amoureuse *o* Y a pas à dire ♥



















Voir le profil de l'utilisateur


avatar

The Changelin'
PR. AZAEL VAN HELLSING
► Histoire de la Magie

► MESSAGES : 1431
Ven 6 Jan - 7:15


Re de toi ben revalidée of course notre amoureuse préférée

____________________

feat. Gabriel & Squire Socrates
 

Visconti, Artemisia Ethel Ariane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)
» Un peu de tranquillité et d'air frais ne fait pas de mal à personne, même en compagnie. [PV Ethel Dawkins]
» Ariane Letellier [Terminée]
» BONNE FÊTE ARIANE!!!!
» Présentation de Ariane Barat [Validée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: présente ton personnage; :: bienvenue parmi nous-