AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Van Hellsing, Azael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

The Changelin'
PR. AZAEL VAN HELLSING
► Histoire de la Magie

► MESSAGES : 1431
Jeu 5 Jan - 21:04









AZAEL ASSURA PHOENIX VAN HELLSING
Coeur contre coeur le coeur bat plus vite Comme sous l'emprise de la peur, Serge Gainsbourg


























QUALITE; Sorcière de Sang Mêlé née dans une famille d'alchimiste
ORIGINES; Van Hellsing. Ce n'est pas n'importe quel nom puisque qu'en Europe de l'Est, il évoque plus d'une légende à ce qu'on dit. Elle hérite en droite ligne d'Amarazel Van Hellsing dite, la folle d'Amstel, dans le rôle d'Impératrice du Tarot Maudit de Van Hellsing. Azael Phoenix Assura. Ce sont des prénoms fortement connotés, choisis avec soin par les parents de la demoiselle. Uriel Van Hellsing, la mère d'Azael, et Isaïe, son père, n'ont rien laissé au hasard, signant de ces noms les contradictions, l'enfer et la damnation qui habitent tout être humain. Elle est née un 21 décembre, la nuit la plus longue, celle de l'équinoxe d'hiver, dans un des manoir familial dans les montagnes transilvaniennes, côté hongrois.
lieu de résidence :Elle vit toujours à Godric's Hollow, dans la résidence secondaire des Van Hellsing. La demeure principale se trouvant en Roumanie.

SPÉCIFICITÉ(S); La famille Van Hellsing est maudite depuis des générations et le mal qui les touche est particulièrement cruel puisque le sort de chacun est lié à la découverte potentielle de la pierre philosophale. Sans cela, à chaque nouvelle génération la précédente sombre dans la folie dès lorsque que son aîné a lui même chuté. C'est un cercle vicieux. Dans ces conditions la devise de la famille prend tout son poids: Ceux qui vont mourir te saluent.
STATUT; Veuve. Mère célibataire d'un petit garçon de cinq ans, Gabriel Haborym Van Hellsing.

CARACTÈRE; C'est une petite brindille de femme pourtant solide sur ses épaules, petit gabari plein de caractère: voilà ce que vous diriez en la voyant pour la première fois. On lui prête de l'héroïne romantique comme on n'en trouve qu'en Angleterre, avec ses beaux cheveux châtains aux reflets de miel, qu'elle tient souvent attachés quand elle travaille, son nez court et droit et ses pommettes hautes, elle ressemble beaucoup à sa mère dont elle a hérité un côté altier qui ressort d'autant plus qu'elle est en colère, mais elle tient de son père la finesse de ses traits et sa silhouette longiligne. Azael a les yeux noisette, des yeux qui brillent d'une intelligence vive et qui viennent souligner le sarcasme et la mélancolie de certains de ses sourires. Il y a chez cette femme quelque chose de très blasant bien qu'elle même n'ait rien de blasé, on peut savoir à certaines de ses expressions que tout effort de la convaincre de quoique ce soit serait vain et pourtant on prend aise à la regarder rire et sourire car ce sont toujours des gestes francs et entiers de sa part. Elle est vraiment jolie quoiqu'elle ne rentre pas forcément dans les critères usuels de beauté. Plutôt frêle, elle surprendra dans sa solidité et dans sa grâce. On la sent raffinée et ses tenues sont toujours de bons goûts sans manquer de ne pas se conformer. Elle ne porte pas de bijou outre une alliance à son doigt. Pas d'accessoires ridicules qui laissent toujours à penser que les femmes sont plus bêtes et moins capables que les hommes.

C'est une aventurière dans l'âme mais également quelqu'un d'extrêmement prudent. Toutefois, on ne la verra que trop rarement excessive par c'est quelqu'un qui aime prévoir et calculer d'avance afin que la situation ne lui échappe pas trop. Petite, elle avait d'ailleurs fabriqué un "medaillon" de raison avec un denier d'or qu'elle portait constamment au cou et qui devait empêcher pour toujours ses sentiments de prendre le pas sur sa raison... un médaillon qu'Eden Van Hellsing a retiré pour elle.

Il n'y a qu'avec son fils qu'elle refuse de transiger, et qu'elle ne voudra rien entendre, surtout pas qu'elle est trop protectrice. Parlez lui de son fils, critiquez cette étrange manie qu'elle a de l'emmener partout avec elle, et vous le rendrez folle. Ne vous avisez donc pas...

Elle saura toujours placer le mot qu'il faut là où il faut et d'ailleurs elle n'hésitera pas sur les mauvais traits d'esprit si le besoin s'en fait sentir. Elle aime l'art mais n'aime pas le partager, elle aime parler et rire mais pas avec tout le monde. C'est une jeune femme particulièrement élitiste, elle ne s'en vantera pas, elle ne s'en cachera pas non plus. En outre elle s'intéresse énormément à l'alchimie dans la théorie mais elle s'interdit de s'en approcher pour ne pas donner de matière à la malédiction qui pèse déjà sur la famille. Elle aime lire des auteurs complexes et particulièrement noirs dans leur écritures, peu importe le style mais elle n'avait rien de lugubre en elle même avant de perdre son mari.

Il ne faut pas la prendre pour quelqu'un de gentil. C'est tout sauf une gentille, franchissez une fois la limite avec elle est vous vous en mordrez gentiment les doigts. Elle est trop intelligente pour se laisser faire, trop sûre d'elle également, ça lui donne un certain charisme qui impose le respect qu'elle vous regarde de haut ou pas.

MEILLEURE QUALITE; résiliencePIRE DÉFAUT; paranoïa
AFFILIATIONS; Azael Van Hellsing fait partie de la Société des Gentlemen de Beckenwick. Une société d'historiens très hautement estimée et reconnue dans toute l'Europe. Elle est la deuxième femme a avoir intégré cette société depuis 1423.
PATRONUS; (religion, appartenance(s) politiques/idéologiques/philosophiques, clubs etc.)
EPOUVANTARD; Gabriel au côté d'une grande faucheuse qui s'avère en fait être elle-même.
BAGUETTE; 26 CM, BOIS D'EPINE NOIRE (aussi appelé prunellier), 1 CHEVEUX DE BANSHEE, 1 LARME DE DAMNE
FAMILIER; Squire Socrates un grand dogue affectueux auquel Gabriel s'accrochait pour marcher quand il était tout petit et que Kisa aime à prendre pour un panier pour chat grand modèle. La chatte reste à la maison mais le chien suit Azael et Gabriel jusque dans les TP d'Histoire de la Magie.
MA VALISE; son alliance bien sûr, sans doute le seul objet dont refuserait de se séparer. Un anneau d'or extrêmement simple gravé de la date de son mariage. Plus extraordinaire, une cape "fil du temps" dont elle est l'inventeur et qu'elle semble toujours avoir sur elle que ce soit sur les épaules ou dans son sac.
Un étrange jeu de tarot qu'elle a également toujours sur elle mais bien caché celui là. Aux yeux de n'importe qui ce ne serait qu'un jeu de carte assez ancien pour être estimé chez un bon antiquaire, mais c'est bien plus que cela puisqu'il s'agit du fameux tarot maudit.






They're gathering around to hear a story...



"La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie."
Eugène Ionesco



Peut-être est-ce là la raison qui poussa Isaïe Van Hellsing, par une froide nuit de novembre, alors que la pluie battait les carreaux du château comme les lanières de cuir d'un fouet vigoureux, à descendre dans la grande cour intérieure, arracher l'immense faux des mains de la statue de l'ange Gabriel pour accomplir son Grand Oeuvre. Il le savait, il n'y avait que le sang qui pourrait parachever son travail sur la pierre philosophale. C'est la tête de son épouse qui tomba en premier, puis celles de nombreux domestiques, avant qu'il ne comprenne que le sang le plus pur de la maison n'était le sien propre, non encore souillé par les évènements de la vie: celui d'Azael, sa fille.

AMOR VERITAS



Une poignée de pétales de roses blanches... Azael se promenait dans le grand jardin chez son oncle. C'était la pleine nuit. La lune était haute, pleine et blonde comme un disque d'or blanc et l'air était frais et humide. La petite fille s'était glissée dehors à l'insu de tous, pieds-nus dans l'herbe courte. Elle s'était promenée dans le jardin, un grand saladier de verre dans les bras. Elle avait des graines de clématites, des lunaires argentées...

« Il aimera les mêmes choses que moi... toutes les choses...» annonça la petite fille en cueillant une fleur d'acanthe... « Il sera fort et il aura le coeur d'un lion » murmura-t-elle à la cloche d'un aconit napel « Et il n'aura pas peur de la mort surtout. Il pourra l'effrayer rien qu'en la regardant. Il aura les yeux verts... mmmh vert unique, pas n'importe quel vert. Vert magnifique, qui brilleront... comme un soleil... » ajouta-t-elle pour un petit bouton d'or qui passait par là.« Il sera bien élevé et ... il sera mon ami et mon amoureux... pas plus l'un que l'autre. Il saura faire sauter les crêpes et sa forme préférée sera une étoile... il saura lire et écrire à l'envers et il sera plus grand que moi. Il pourra écrire mon nom dans tous les alphabets et saura dire bonjour et merci dans toutes les langues. Il pourra réciter l'alphabet à l'envers sans hésiter. Quand il partira il ne sera pas triste et moi non plus et il ne pourra pas mourir si je ne suis pas là. Il restera sans parler pendant des heures et des heures mais il sera bavard. Et surtout, il sera incroyablement gentil... »
« Que fais-tu là Azael? Il est trop tard et tu sais que je n'aime pas que vous sortiez seuls après manger.»
« Je fais un rituel pour trouver mon Vrai Grand Amour, ça s'appelle Amor Veritas... je l'ai trouvé dans la bibliothèque de Poudlard... »
« N'était-ce pas toi qui disais cet après midi que tu ne voulais jamais tomber amoureuse? Finalement ce n'est pas si mal les contes de fées alors. »
« Si justement... je n'ai rien contre les contes de fées mais... le garçon de mes rêves n'existe pas, et s'il n'existe pas alors il ne sera jamais maudit à cause de moi et moi, je ne mourrais pas de chagrin. »

Et comme elle disait cela, une brise légère c'était levée, emportant les pétales de fleurs au gré de leurs volutes.

A LONG KISS GODDNIGHT.



Le chaton se laissa attraper comme une peluche avec un petit miaulement endormi. Il ouvrit à peine l'oeil quand Azael le serra contre elle en descendant les escaliers. Il y avait de la lumière en bas. Mélisande ou Abaddon devait être encore debout, quelque part la petite fille espérait que ce serait Mélisande. Pas parce qu'elle n'aimait pas Abaddon, mais c'était différent avec lui. Il avait toujours ce même visage doux et neutre, rassurant mais cela manquait de quelque chose.

« Qu'est-ce qu'il y a? Tu as fait un cauchemar? », demanda Mélisande avec un sourire compréhensif. Déjà elle n'allait pas la gronder.

Azael secoua la tête. Elle n'avait pas fait de cauchemar. La petite fille essuya ses larmes sur revers de son avant bras et vint grimper sur les genoux de la jeune femme, Mystère serré contre elle. Elle se blottit tout contre Mélisande qui la serra dans ses bras doucement, un peu comme aurait fait une maman. Azael n'avait pas de maman à elle. Elle en avait eu une rien qu'à elle, une maman douce et très belle. Puis elle avait eu sa tante qu'elle aimait beaucoup et pourtant... parfois elle avait envie de faire semblant, puisque Mélisande n'était la maman de personne même si elle aimait beaucoup Salomon.

« J'ai rêvé que mon papa venait me chercher pour manger un mystère et quand je me suis réveillée il n'était pas là. J'étais toute seule. »
« Non tu n'es pas toute seule ma puce. », elle lui posa un baiser sur le front et tira une couverture sur elle deux.
« Je peux rester avec toi Mélisande? »
« Si tu promets d'essayer de dormir... »

Parfois Mélisande faisait bien semblant, même sans le savoir.

"Nous tenons de notre famille aussi bien les idées dont nous vivons que la maladie dont nous mourrons." Proust


Derrière la porte, il y a tant de choses. Pourquoi tant de choses? Parce que la porte est toujours fermée. Parce qu'oncle Haborym la referme toujours avec beaucoup de précaution, sans la claquer, sans faire de bruit. Comme si derrière la porte il y avait un écho-monstre qui attendait le moindre faux pas la gueule béante, les dents longues et tranchantes comme celles du monstre sous l'escalier.

Derrière la porte, il y a le pays imaginaire d'Azael où l'on chevauche son lit à cru comme un vrai Sioux, dévalant les pentes dangereuses d'un tapis ombrageux prêt à vous engloutir jusqu'au plus profond de la terre. Comme ça! d'une seule grande lame pelucheuse.

Derrière la porte il y a des pirates qui se battent à grands fracas sans faire de bruit contre les amiraux de la Reine d'Angleterre, et il y a une Fantasia muette qui cabriole et qui entraîne les lignes d'horizon dans les virevoltes de sa robe alors tout se part en un grand délirium coloré qui ne connait ni loi ni chaos. C'est de l'art!

Derrière la porte! Derrière la porte il y a les gravures sur l'ébène qui sont en fait les racines imaginaires d'un vieux chêne qui a poussé à l'horizontale parce qu'il voulait voyager loin, et si vous montiez sur son dos vous pourriez voir comme le monde est grand et comme rien ne l'arrête.

Derrière la porte! Derrière la porte! Derrière la porte il y a... un tout petit garçon de sept ans qui disparaît derrière des monceaux de couvertures bien chaudes. Ses épaules s'enfoncent dans les oreillers. Il la regarde avec un drôle d'air et elle le regarde avec un drôle d'air. Il a le teint si pâle qu'on croirait que sa maman l'a cousu de fil de lin et ses cheveux noirs lui font une couronne sur les tempes comme aux empereurs romains dans les livres d'histoire.

Derrière la porte il y a la perplexité et un long silence. Certains disent que c'est l'arcane sans nom. Mais on sait bien tous qu'il a un nom, Eden.

« On est reçu selon l'habit, et reconduit selon l'esprit. »
de Proverbe russe


Quand autant d'enfants vivent dans une maison, on ne s'étonne pas qu'il y ait de l'agitation. Au moins un peu d'agitation. N'est-il pas vrai qu'on ne peut pas s'entendre avec tout le monde. Au moins, me direz-vous, peut-on faire au mieux pour ne pas se faire la guerre. Azael était plutôt de ce parti là. Jusqu'ici, elle avait apprécié tout le monde dans la maison de son oncle, jusqu'à ce fils aîné si malheureux et si étrange à la fois qui captait parfois l'attention de la petite Van Hellsing quand elle était pensive à table ou quand elle rêvait la nuit. Elle y pensait le matin quand elle jouait avec ses cartes qu'on lui avait données et dont elle ne savait pas quoi faire mais elle savait juste que l'une d'elle avait le même drôle de sourire que l'oncle Haborym et qu'alors, elle aimait bien cette carte.

Il y avait aussi une autre carte qui lui faisait penser à quelqu'un. C'était l'étoile. L'étoile en soit c'était quelque chose qui lui plaisait à Azael, sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. Pourtant, dans la pratique l'étoile c'était tout autre chose.

- Oh t'as qu'à pas être si ... pète-sec!
- Je suis sûr que tu sais même pas ce que ça veut dire "pète-sec"!
- Si je saaaais..., répondit Lucypher Van Hellsing d'un petit ton moqueusement chanteur.
- Ah ouais?, fit la voix du petit garçon qui semblait pour le coup bien sûr de lui.

Azael posa le pied sur le tapis du salon, Mystère serré (étouffé?) dans ses bras. Mais le chat ne semblait se plaindre de rien, les pattes ballant dans le vide avec son éternel sourire de chaton. Un sourire en trois. Heureux.
C'était une bien étrange scène que celle-ci. Tout d'abord parce qu'Azael ne connaissait pas ce petit garçon avec qui sa cousine se disputait et puis parce c'était la première fois qu'elle ne voyait pas son oncle Haborym en descendant si tôt au salon pour le déjeuner.

- Qu'est-ce que vous faites tous les deux? Pourquoi vous vous disputez?
- Monsieur n'aime pô qu'on lui saute sur le dos pour lui souhaiter la bienvenue!, fanfaronna Lucypher.
- Mais ..., protesta le garçon.
- C'est parce que ça se fait pas trop Lucy. Je crois que les gens préféreraient que tu leur fasses un bisous ou que tu leur serre la main comme oncle Haborym quand il est avec les grandes personnes.

Et Lucypher de coller un énorme baiser sur la joue du petit garçon, un bisous bien sonore qui le fit grimacer. Azael eut un petit sourire amusé, du haut de ses quatre ans, elle savait bien elle que ce n'était pas des manières.

- Alors il est plus content monsieur le pète-sec?
- C'est pas très gentil Lucy.
- Oh mais c'est pour rire Zaza'.
- Oui mais si ça fait rire personne?, objecta la minuscule petite Azael qui détestait que sa cousine l'appelle Zaza'.
- Moi ça me fait rire.
- Elle sait même pas ce que c'est "pète-sec" t'façon!, grommela le petit garçon.
- Si je sais!
- C'est quoi?
- C'est quelqu'un qui mange trop de haricots!, s’esclaffa Lucypher dont la bonne humeur semblait incorruptible.

Azael fronça les sourcils, pensive.

- Tu es sûre que c'est ça Lucy?, demanda-t-elle sceptique, - moi je croyais que c'était plus comme revêche...
- Oh et puis vous m'embêtez à la fin. C'est toi la chouette revêche Zaza!!

Et, toujours gaie comme un pinson, Lucypher l’Étoile Van Hellsing leur colla à chacun un bisous qui claque sur la joue avant de disparaître. Azael grimaça. Trop d'agitation et de bruit de bon matin. Cinq heures fallait-il le préciser.

- Je pensais pas qu'elle allait te faire un bisous comme ça... désolée., commenta Azael, perplexe.
- C'est chevêche en plus pas revêche... oh ça fait rien. Moi c'est Salomon!
- Azael Van Hellsing. Et elle Lucypher.
- Oh je sais., répondit-il d'un ton désespéré.

La petite fille s'approcha du petit garçon avant de lui poser un bisous sur la joue tout doux tout gentil.

- Tu viens déjeuner avec moi?

Le garçon sourit, oubliant un instant cette petite peste qui lui avait sauté sur le dos comme on saute sur son poney. Il y avait là comme un regain d'enthousiasme.

AU CLAIR-OBSCUR DES AUBES

jusqu'à ealdwic

DES NUITS BLEUES D'ABSINTHE

ealdwic à la mort d'eden

VERS LE DECLIN DU JOUR

mort d'eden




Et moi? et moi? et moi?

PSEUDO ; Elo, Lily, The Changelin'
AGE ; 24 yo.
AVATAR ; Keira Knightley
DOUBLE-COMPTES; Inès Adler, Brivael Grey, Sunny Scylence et Haïko Suru.
TON AVIS SUR LE FORUM ;lalala












____________________

feat. Gabriel & Squire Socrates
 

Van Hellsing, Azael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Artémis Rose Hellsing {OK}
» Hellsing Ultimate
» Haïti couronne une nouvelle Miss: Anedie Azael
» A butler with fang [Alucard/Van Hellsing]
» Mina Harker
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: présente ton personnage;-