AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Enjoy the Scylence (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Marla & Lester Grey
SORCIER.

► MESSAGES : 291
Jeu 20 Oct - 19:13


Elle. Ses grands yeux bleus rappellent ceux de son père mais ils sont immenses. Les carreaux criblés de gouttes de pluie semblent pleurer pour Sunshine Scylence. Ca ne fait rien moins que trois semaines qu'il pleut comme ça et qu'elle campe à la fenêtre à attendre Dieu sait quoi. Ou plutôt qui...

A force, cette petite image immobile devant les carreaux de la maison que partage Zachkariel Scylence et Seth Campbell, ferait presque peur. Elle rappelle ces images de films d'horreur avec son teint blafard et ses cheveux noir intense qui lui tombe à mi-épaule. Elle n'a pas encore le col blanc bien repassé d'une Mercredi Addams mais mine de rien, elle aurait été parfaite dans le rôle. Sa bouche est scellé dans un pli curieux. Une petite bouche d'enfant qui ressemble à celle de sa mère mais qui imite ce baiser méprisant qui autrefois s'était juché sur les lèvres d'Ezechkiel Scylence.

A son âge, Sunny est déjà grande et, élancée qu'elle est elle n'impressionnerait guère si ce n'était ce regard. Ces yeux là ont une poigne de fer. Ils vous étoufferaient. Ils vous broieraient. Ils vous épingleraient au mur comme un collectionneur épinglerait un énième papillon sur son tapis de liège.

Pour la première fois en trois semaines, la gamine se retourne pour épingler Seth Campbell qui est sur le canapé juste derrière, sans qu'on ne lui ait rien demandé. En trois semaines, depuis qu'Isaïe est parti pour Poudlard et pas elle, elle a pleuré sans faire le montre bruit. Elle a dormi dans le lit de son frère, en boule sous la couette de la tête au pied. Elle a fixé l'entrée depuis la fenêtre du salon avec cet air mi-désespéré mi-contrarié.

- Je t'ai entendu hier avec oncle Zachk., finit-elle par dire sans y voir la moindre équivoque possible...






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Seth Carter Campbell
CRIMINEL ► fugitif.
propriètaire de zachkariel.

► MESSAGES : 101
Jeu 20 Oct - 22:35


    Il ne sait plus depuis combien de temps s'est écoulé exactement depuis qu'ils ont débarqué un jour, devant leur porte, avec leurs valises. Les rejetons d'Ezechkiel. Et bien entendu, Zachk s'est empressé de les accueillir, comme deux chatons perdus, avec un grand sourire et des paroles réconfortantes. Lui, il n'avait rien dit. Premièrement parce qu'il détestait leur père et qu'il n'allait pas faire semblant de pleurer sa mort, deuxièmement parce que les deux mômes étaient dans son esprit une distraction de plus qui allait éloigner Zachkariel de lui. Ca ne lui plaisait pas, mais on ne lui avait pas laissé le choix alors il s'y était habitué. Il avait presque fini par... aimer ça. Leur présence. Au moins, quand Zachk quittait le boulot, il se sentait moins seul, même s'il ne les considérait que comme une présence dans son paysage, un peu comme des animaux de compagnie.

    Affalé dans le canapé, son attention fixée sur la télévision, il laisse son esprit et son regard de jaspe divaguer vers la jeune fille, laquelle a l'air d'une statue de cire qui ne recommencerait qu'à vivre au retour de son frère. Il esquisse une moue ennuyée et hausse les épaules. Pas son problème. Définitivement. « Je t'ai entendu hier avec oncle Zachk. » Il lève un sourcil interrogateur et la dévisage longuement, affichant une expression neutre sur ses traits. Elle a à peine décroché un mot pendant ces trois semaines et maintenant... ça ? Avec un soupir résigné, il éteint la télé et penche la tête sur le côté, indécis. Avec toute autre personne, il se serait sans doute énervé, hurlant que ça ne la regardait pas et lui collant une baffe pour lui apprendre mais elle, ce n'était qu'une gamine. Et puis, mine de rien, le temps faisant, il s'était un peu assagi. Sauf avec Zachk, mais ça, c'était une autre histoire. Il esquisse un demi-sourire en coin. Sunshine. C'est un joli prénom. S'il avait eu une fille, il l'aurait appelée comme ça, lui aussi. « Tu nous as entendu ? Et qu'est-ce que tu crois avoir entendu exactement, Sunny ? » Après tout, ce n'est qu'une gosse. Quoiqu'elle ait entendu, il y a peu de chances qu'elle l'interprète correctement.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Marla & Lester Grey
SORCIER.

► MESSAGES : 291
Ven 21 Oct - 18:20


A dix ans, la plupart des enfants s'intéressent encore à des choses d'enfants. Ils ne lisent pas les bouquins de psycho de leur père ni les encyclopédies de criminologie de leur mère. Ce qu'ils préfèrent à la télé ce sont les dessins animés, pas les émissions entomologiques ou pseudo scientifiques. Jusque là donc, Sunshine Scylence est donc à côté de la plaque pour tout.

Sa façon de ne pas pleurer, de ne pas faire de caprices et de vous regarder droit dans les yeux quand elle vous parlait ou même quand elle se faisait engueuler - ce qui était arrivé trop rarement - faisait d'elle une espèce d'anomalie au milieu du salon. Mignonne petite anomalie mais tout de même, elle gardait quelque chose de dérangeant. Au moins ne va-t-elle pas se cacher sous l'escalier comme le faisait sa mère au même âge.

Les yeux bleus de Sunny détaillent Seth Campbell comme il lui retourne son attention. La vérité c'est qu'elle ne le connait pas assez pour savoir à quoi s'attendre vraiment de sa part. Elle sait ce que son père disait. Elle sait qu'il ne parle pas beaucoup avec eux. Mais elle sait aussi qu'il ne les a pas battu ni mis à la porte. Pas encore...

« Tu nous as entendu ? Et qu'est-ce que tu crois avoir entendu exactement, Sunny ? »

Les deux s'observent un peu en chien de fusil. Sunny ne cille pas mais elle ne se laisse pas non plus museler par le demi-sourire de Seth. Du haut de ses 10 ans, elle sait que l'on ne sourit pas toujours par bonté d'âme, loin de là. Il y a un million de raison de sourires et toutes ne sont pas forcément de très bon augure.

« Que tu voulais m'échanger contre une autre petite fille. »

On ne peut plus directe mais cette gamine là n'a pas appris à enrober ce qu'elle pense pour le rendre plus comestible. Là, elle se tient fasse à lui, elle aussi terriblement neutre si ce n'est cette expression mi-triste mi-contrariée qui persiste, tapie dans le bleu de ses yeux. Mais ça, ce n'est pas pour Seth.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Seth Carter Campbell
CRIMINEL ► fugitif.
propriètaire de zachkariel.

► MESSAGES : 101
Mer 9 Nov - 23:07


    « Tu nous as entendu ? Et qu'est-ce que tu crois avoir entendu exactement, Sunny ? » L'espace d'un instant, il se demande si elle a entendu l'un de ses ébats avec Zachkariel, pourtant son bel ange était tellement apeuré à l'idée que sa nièce les entende qu'ils prenaient suffisamment de précautions. Un peu trop même à son goût, mais il n'en dirait rien, Zachk étant bien trop attaché aux deux marmots. « Que tu voulais m'échanger contre une autre petite fille. » « Owh. Ça. » Il esquisse une petite moue mi-amusée, mi-ennuyée. Il n'est pas cruel avec les enfants et il ne sait pas vraiment comment s'expliquer. Oui, hier, il a bien proposé à Zachk d'aller rapporter Sunshine et de lui ramener une petite fille neuve, une pas cassée, une qui rigole, qui parle et qui chante. Bien entendu, il avait refusé, même si Seth n'avait pas tout à fait compris pourquoi, lui, il partait d'un bon sentiment. Ses prunelles de jaspe se posent sur la petite fille et il cille légèrement sous son regard. Elle ne semble pas l'accuser cependant et il comprend encore moins, même s'il perçoit sa tristesse. Il remue légèrement la tête et lui fait signe de venir le rejoindre sur le canapé, à ses côtés. « Je voulais juste rendre Zachk heureux. » Il le sort de sa voix neutre, comme si cela ne le touchait pas vraiment, sans se rendre compte de l'impact que ses mots peuvent avoir sur la gamine quand il lui met indirectement dans la tête qu'elle rend son oncle malheureux, selon son humble avis. Son regard se perd un peu plus au loin, pas vraiment concerné, car il n'est pas parvenu à s'attacher à ces deux petites frimousses, trop lointaines et trop froides à ses yeux. Pas de vrais enfants, en somme. Pas ces petits êtres fragiles qui ont besoin de vous et qui demandent à être protégés. « Est-ce que tu es cassée, Sunny ? mh ? » Il penche la tête et la regarde avec sérieux. A se demander qui est le gosse dans l'histoire.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Marla & Lester Grey
SORCIER.

► MESSAGES : 291
Jeu 10 Nov - 11:49


« Owh. Ça. »

Les yeux de la petite fille continue d'observer Seth Campbell de cette drôle de façon. Dit sur ce ton il semble que ça n'a aucune incidence sur elle cette réponse. Ce n'est pas tout à fait ce qu'elle attend de lui alors elle ne change pas d'attitude. Elle essaye de comprendre et pourtant elle n'a pas l'air de juger. Pas encore.

Elle réagit seulement à son signe de tête et après une petite hésitation elle vient le rejoindre dans le canapé, ses jambes balançant dans le vide comme elle est encore trop petite pour toucher et le sol et le dossier de la banquette.

« Je voulais juste rendre Zachk heureux. »

Ce qu'il a l'air de dire là c'est que son attitude à elle pourrait rendre son oncle malheureux. Pourtant là encore elle ne cille pas. Elle analyse tranquillement, froidement comme son père aurait fait. C'est un reproche mais il est mal placé car après tout, elle le sait déjà, chacun à le droit d'exprimer ce qu'il ressent et si elle avait pu avoir une influence négative sur son oncle, elle n'en aurait tireré aucune forme de plaisir, ni sadique ni jouissif.

Elle ne sait rien de la manière dont Seth et Zachk s'aiment sinon peut-être qu'elle lui dirait qu'on ne se rend pas tous heureux des mêmes choses et de la même façon. Au lieu de ça elle répond simplement:

« Je comprends... »
« Est-ce que tu es cassée, Sunny ? mh ? »
« Non juste coupée en deux... »

Le choix des mots n'est pas anodin quand on sait que c'est exactement de cette manière là qu'est morte sa mère.

« On peut être coupé en deux de plusieurs manières tu sais. On peut être coupé pour de vrai, en deux, et mourir presque tout de suite même si on a le temps de se rendre compte. Mais on peut aussi être coupé en deux ou cassé...autrement et ça fait mal plus longtemps parce que c'est en théorie mais ça ne veut pas dire que c'est moins vrai. »

Après ça ses yeux sortent du vague et viennent se poser sur lui en un regard pour la première fois vivant. Comme si elle sollicitait quelque chose de la part de Seth. Un échange. Mais quelque chose qui soit authentique.

« Toi aussi tu es cassé Seth. Je ne sais pas pourquoi mais c'est pas pour autant que je t'échangerai... »

Là aussi elle ne semble rien lui reprocher...










Contenu sponsorisé




 

Enjoy the Scylence (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [END]Oh a sunny day, why can't I enjoy it![PV James Lornay]
» ♣ Enjoy life and smile ♣
» enjoy your trip and have fun
» Look at me and enjoy my life - Cléo
» "You wanted Lilly, you got her. Now sit back and enjoy the ride"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: gestion du personnage; :: Hey McFly!-