AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Where Did All The Love Go ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Indiana Mindy Dashwood
SORCIERE. ► créatrice de mode.


► MESSAGES : 183
Lun 19 Sep - 21:16


[img][/img]
feat. Lachlan et Anca Dashwood




Il s’était planqué une bonne semaine, le temps d’être sûr que la voix serait libre. Lui et les mecs avaient bien bossé et ils s’étaient fait un beau pactole en braquant cette bijouterie qui avait, malheureusement pour le gérant, une bien trop belle vitrine pour qu’ils la laissent ainsi. Ils avaient réussi à tout revendre à différents gars dans Londres, mais ils avaient dû faire profil bas pour une courte période. Dans tout le bordel organisé qui suivait un braquage, Lachlan avait réussi à chaparder la plus belle des bagues, et il comptait bien l’offrir à la plus belle des femmes, Anca.
Ca faisait déjà un moment que le jeune homme sortait avec cette magnifique brune qui avait réussi à presque le transformer en un saint de première catégorie. Et pourtant Cem savait qu’il avait toujours été plus proche du Diable que d’un quelconque Ange. Lachlan Dashwood avait, et ce depuis son plus jeune âge, progressé dans le milieu des larcins, des voleurs et des brigands. C’était ainsi de père en fils, ou quelque chose du genre. Dans tous les cas, il n’avait jamais été une personne qu’on aurait pu qualifier de correcte. Au contraire, le jeune homme était un as dans tout ce qui touchait au vol, il aimait la fête, l’alcool et les drogues. Rebut de la société au charme certain, lui qui avait d’être le prédateur et non la proie c’était retrouvé comme un patin entre les mains de la Belle Anca. Il l’avait aimé dès qu’il l’avait vue, et il avait su instantanément que pour elle, il aurait fait n’importe quoi. Ce n’est qu’après des nombreux mois à la courtiser à l’ancienne que le jeune homme avait eu la chance de la considérer comme sa copine. Aujourd’hui il comptait bien tout lui donner. Pour ça il s’accorda quelques derniers coups dans le dos de sa Belle. Juste de quoi lui payer sa maison rêvée, et après il se l’était juré, il arrêterait tout ça pour être le meilleur mari du monde. Parce que pour elle, il allait devenir cette personne qu’il n’était pas, il serait le père qui aimerait ses enfants, le voisin toujours prêt à aider les autres, le mari aimant et attentionné. Pour elle, il déplacerait le Big Ben pour le porter jusqu’à dans leur cour. Pour elle, il ferait tout et même plus si on lui en donnait l’occasion. Oui Lachlan Dashwood était amoureux de cette magnifique roumaine aux longues jambes, aux grands yeux chocolaté, au parfum de jasmin et au charme fou dont il était l’humble prisonnier.
Il la retrouva dans son café préféré, celui qui avait inexplicablement un je-ne-sais-quoi de féminin mais dans lequel les hommes trop accros, comme lui, étaient ravis de venir si c’était pour voir leurs grands yeux. Il la trouva en terrasse, et lorsqu’il la vit Lachlan arrêta ses pas. Elle était comme une sirène fantomatique sortie tout droit de son esprit de marin perdu dans les mers des rues londoniennes. Son fantasme onirique porté à réalité par l’incarnation même d’Anca avait toujours cet effet à sur lui. Il devait arrêter le temps l’espace de quelques secondes juste le temps de se rendre compte de l’indéfinissable vérité : « Oui elle existait bel et bien ». Le jeune homme, qui n’avait pas vu sa Belle depuis trop longtemps à son gout, s’empressa de la rejoindre, comme un chien rejoint son maitre. Elle aurait voulu faire de lui son esclave qu’il aurait acquiescé en remuant gaiement de la queue. C’était une sorcière, et elle l’avait ensorcelée en un battement de cils.

« Salut ma Belle. »


Il se pencha vers son visage de poupée de porcelaine et embrassa ses lèvres rosées au goût de bonbons acidulés. Lachlan s’en retrouva transporté dans une sorte de monde à la Willy Wonka pour quelques millisecondes, et reposa pieds sur terre pour finir par s’assoit en face de sa Chère et Tendre. Un grand sourire aux lèvres, qui auraient pu croire que ce grand gaillard abruti par l’amour pouvait avoir braqué une bijouterie de luxe seulement une semaine et demi auparavant.
Lachlan stoppa un serveur et commanda une bière bien à l’anglaise, Anca, devant lui, était déjà servie et il comptait bien rattraper son retard. Ses grands yeux bleus se posèrent ensuite sur la jeune femme à qui il adressait de nouveau un sourire, alors que ses doigts jouaient dans la poche de son jean avec une boite à bijou qui n’attendait rien d’autre que d’être sortie à l’air libre.

« Désolé je suis un peu à la bourre. Ca va toi ? T’as passé une bonne semaine ? »







Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Maëlan Hadès Dashwood
SORCIER. ► poursuiveur de l'équipe de Roumanie.


► MESSAGES : 238
Ven 23 Sep - 13:05



feat. Anca Dashwood

    Les cours se terminaient enfin à l'université, et Anca pouvait alors retourner dans le Londres Moldu qui lui était tant cher à son coeur. Alors que ses talons claquent sur les pavés d'Ealdwic, elle laisse derrière elle ses cours d'étude des écritures, langages et civilisations imaginaires. Dans un POP sonore, elle transplane pour se retrouver dans le Chaudron Baveur avant d'emprunter le passage vers le monde de ceux qui n'ont pas de pouvoirs, dans un monde insaisissable pour elle qui a été élevée par ses parents sorciers. Elle découvre chaque jour de nouvelles choses, de nouvelles inventions, de nouveaux mots, insoupçonnables auparavant. Et puis Londres. Elle en est tombée amoureuse dès son premier regard, dès son premier pas sur le sol anglais. Elle, la fille de Roumanie qui ne connaissait rien avant à part le froid, sa belle langue, elle devenait une vraie fille de la ville. Elle s'est habitué, et petit à petit on a vu la fille se métamorphoser en femme, on l'a vu s'amouracher d'un Londonien qui a fait battre son coeur encore plus que la ville en elle même. Lachlan Dashwood. Ce nom résonne à ses oreilles comme un carillon de bonheur, et lorsque leurs regards se croisent, c'est une effusion d'étincelles. Et même si Anca ferme ses yeux chocolats, c'est comme si les étincelles l'appelaient, on ne peut pas séparer leurs regards, ni leurs mains lorsqu'elles s'entrelacent. Tout autour disparait et ils ne restent plus qu'eux, aussi magiques l'un que l'autre car les pouvoirs ne font rien dans tout ça. Et aujourd'hui, elle le retrouve après une semaine passée dans deux mondes différents, avec une bonne nouvelle pour lui, pour eux. Alors qu'elle marche vers son café préféré, ses yeux rieurs se posent sur son ventre alors que sa main se glisse doucement dessus. Saint-Mangouste l'avait accueillit d'urgence lors de son évanouissement durant la semaine, pour lui révéler une belle surprise, et plutôt ... importante ! La technologie du mon sorcier dépasse toute espérance et lorsqu'on lui a annoncé que quatre bout de chou se cachent sous son ventre, Anca n'était pas totalement sûr. Quatre, ils avaient dit ? Quel plus grand rêve pour cette femme qui ne rêve que d'une grande maison, de gosses turbulents et qui courent partout ? Quant à Lachlan, la jeune femme avait un peu peur de sa réaction, et même si son ventre était toujours plat, allait-elle le croire sur ce que le monde magique a vu, alors qu'ici c'est tout simplement impossible ? Dans son coeur elle l'espère tellement, elle espère que celui qui a volé son coeur, qui l'a hypnotisé juste avec l'un de ses regards océans, comprenne ça. Mais elle a confiance en lui, tellement.

    Assise à la terrasse, ses longues jambes croisées entre elles, et son habituelle cigarette light coincée entre ses lèvres, elle commande un cappuccino avant de tirer de sa poche la liste des prénoms qu'elle garde précieusement depuis ses quatorze ans, depuis qu'elle a quitté sa Roumanie natale. Sur son siège, ses longs cheveux bruns dissimulant une bonne partie de son visage, elle réfléchit. Quatre enfants... Il lui faut alors quatre prénoms, et encore quatre autres pour les seconds prénoms. Et avec sa liste ridicule il n'y aurait jamais assez. Alors elle observe longuement les quelques prénoms qui y figurent, repassant plusieurs fois sur celui d'Indiana, qu'elle aimait beaucoup depuis le jour où Lachlan lui a fait regardé ce film. Alors elle l'entoure à l'aide d'un stylo et remercie le serveur qui lui pose son cappuccino face à elle. Un sourire à en faire craquer plus d'un, mais le seul qu'elle veut c'est le beau et ténébreux Dashwood, qu'elle attend patiemment sur sa terrasse. Et soudain, sa silhouette se profile à l'horizon, alors la jolie brune griffonne le prénom Hadès à sa liste et la remet dans la poche de son jean. Un sourire aux lèvres, elle observe l'élu de son coeur s'approcher d'elle et voilà que tout disparait. Il n'y a plus que lui, ses magnifiques yeux bleus étincelants, et son sourire. A chaque regard, c'est un cri à l'amour et une envie d'étreinte passionnelle.

    « Salut ma Belle. »
    « Bonjour. » murmure-t-elle, simplement.

    Lorsque son Prince est dans les parages, il devient difficile de faire une phrase complète, d'autant plus lorsque ses lèvres capturent les siennes, lui donnant l'impression d'être la femme la plus belle et précieuse du monde. Ses lèvres qu'elle voudrait embrasser encore et encore, ne plus jamais le quitter, répéter son prénom à longueur de temps. Et lorsqu'il s'assoit face à elle, Anca lui adresse le plus beau des sourires du monde, n'ayant qu'envie de retrouver ses lèvres à nouveau. Mais finalement, elle se contente de boire une gorgée de son cappuccino, alors qu'il commande sa bière. Elle a tellement hâte de lui dire ce qu'elle sait,qu'elle en tremble un peu et n'arrive même plus à se concentrer. C'était ça que d'être une ancienne Poufsouffle, on a pas la mémoire des Serdaigles. Alors un doux sourire se dessine sur ses lèvres et finalement elle l'écoute lui, elle n'arrivera jamais à parler si elle tremble encore.

    « Désolé je suis un peu à la bourre. Ca va toi ? T’as passé une bonne semaine ? »
    « Ce n'est pas grave... Oui ça va, ma semaine a été longue. » lui confie-t-elle, d'un ton calme et posé, son sourire toujours ancré sur ses lèvres. « Je... me suis évanouie. »

    Voilà, le sujet est lancé, et ses mains se touchent anxieusement, ses doigts s'entremêlent. Elle n'aurait pas du dire ça, maintenant elle angoisse en attendant la réaction de Lach.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Indiana Mindy Dashwood
SORCIERE. ► créatrice de mode.


► MESSAGES : 183
Sam 24 Sep - 23:22



« Bonjour. »

Il aimait cette manière qu’avait Anca de le saluer. Avec une simplicité étonnante, mais aussi en un murmure, comme si ce message était mené jusqu’à lui par le vent lui-même plus que par de quelconques paroles. Cela rajoutait au caractère aérien de sa Belle. Parce qu’aux yeux azurés du jeune londonien, Anca était aussi pénétrante que la brise, ses caresses étaient aussi douces et son effet sur son environnement aussi hypnotisant. Alors Lachlan sourit à cette réponse et il l’embrasse, saisissant un instant l’insaisissable : le bonheur à l’état pur. Ce qu’il ne pouvait effleurer des doigts qu’avec cette magnifique femme au camaïeu chocolat, allant de ses cheveux à ses grands yeux envoutants. Elle était son saint graal, sa Sortie de secours vers la Vie Eternelle, son Calice du Bonheur, son Ange de la Joie. Il a hâte de savoir ce qu’elle a fait de sa semaine. Il veut tout savoir, boire ses paroles et s’y noyer avec le sourire béat de l’amoureux.

« Désolé je suis un peu à la bourre. Ca va toi ? T’as passé une bonne semaine ? »

« Ce n'est pas grave... Oui ça va, ma semaine a été longue. Je... me suis évanouie. »

La nouvelle lui fait l’effet d’un électrochoc. Le jeune homme en a presque le souffle coupé tandis que, malgré toute la bonne raison qu’il pouvait avoir, il imaginait sa Belle dans le couloir de la mort. Il aurait envie de lui crier de ne pas suivre la lumière. Que celle-ci, bien qu’aussi envoutante que les yeux sombres d’Anca, n’est pas bonne à suivre. Mais sa Belle est en vie devant lui, alors Lachlan se contente de rester là, en quasi état de choc. Sa main va chercher celle de son âme sœur, tandis qu’il n’arrive qu’à murmurer, d’une voix bien trop haute au vue de son gabarit.

« Quoi !? »

Il doit reprendre sa contenance et arrêter de divaguer. Parce que tout cela n’est surement pas aussi grave que ce qu’il s’imagine. Après tout la possibilité qu’Anca meurt dans les mois à venir d’une maladie foudroyante était ridicule. Ce genre de chose, c’était bien connu, n’arrivait qu’aux autres. Alors le londonien demande, avec toute la non assurance d’un Amoureux dont l’Amoureuse risquait quelque chose. Il ne manquait plus qu’un chevalier ne s’occupe pas du bien être de sa Dame…

« Tu… Tout va bien maintenant ? Qu’est-ce qu’il y avait ? Tu aurais dû m’appeler Anca, putain, je serais venu direct. »

Sa voix reprend un peu d’assurance au fur et à mesure qu’il parle et son langage de chartier fait bien entendu de la partie. Il n’est qu’un mec des quartiers populaires, de ceux qui trainent avec des bandes louches aux allures louches et aux comportements louches. Un voleur qui n’a que des amis voleurs, si on pouvait dire que c’était des amis… Lachlan serait presque furieux de n’apprendre ça que maintenant. Derrière ce soupçon de colère était la Culpabilité. Celle qui fait naitre dans votre esprit l’idée absurde qu’il aurait pu faire quelque chose par sa simple présence. Ce n’est pas le cas, il n’était pas médecin ou quoique ce soit de ce genre, mais il aurait pu faire quelque chose… Tourner en rond comme un lion à se faire du mouron c’était déjà mieux que rien…
Mais il ne lache pas sa main, au contraire il la sert un peu plus. Quelque part encore plus profondément ancrée que la Culpabilité il y a la Peur.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Maëlan Hadès Dashwood
SORCIER. ► poursuiveur de l'équipe de Roumanie.


► MESSAGES : 238
Jeu 13 Oct - 8:52



they not gonna get us, not now i love you.

    Anca se rend bien vite compte qu'elle l'a inquiété avec ses paroles et elle se raidit un peu sur sa chaise, c'était bien la dernière chose à laquelle elle pensait. Alors la jolie Sorcière croise ses longues jambes sous la table, et Lachlan se redresse pour lui prendre la main. Automatiquement, comme sa bouée de sauvetage, elle enserre doucement ses doigts entre les siens et lui fait un doux sourire. Non, l'inquiéter ce n'était pas vraiment dans ses plans, et lorsqu'elle le voit comme ça, tellement grand et beau, ses iris bleues la scrutant, elle sent son coeur se serrer un peu. Comment elle, si frêle et douce arrive-t-elle a blesser un homme comme lui ? Alors qu'il parle de sa voix bien trop aïgue, la Roumaine penche son visage sur le côté pour l'observer, d'un regard partagé entre l'attendrissement et l'inquiétude.

    « Quoi !? » Il se reprend un peu, mais continue de s'inquiéter toujours autant. « Tu… Tout va bien maintenant ? Qu’est-ce qu’il y avait ? Tu aurais dû m’appeler Anca, putain, je serais venu direct. »

    La jolie brune retient un rire, sachant pertinemment que c'était juste impossible. Un Moldu ne pouvait entrer dans le Monde Magique, il ne pouvait même pas le voir, ça ressemblerait pour lui à un vieux tas de pierres abandonnés dans un coin... A moins que maintenant qu'il est dans le secret, il pourrait toucher à ce monde ? Surtout si leurs enfants allaient à Poudlard, il faudrait impérativement aller sur le Chemin de Traverse. Un sourire dessine les lèvres d'Anca lorsqu'elle pense à ce pur et simple bonheur que de faire partager son monde à l'homme de sa vie. Et pour ce qui était de l'appeler, elle met un certain temps avant de se rappeler du téléphone, c'est vrai. Mais la Sang-Pur qu'elle était n'avait jamais touché à toute ces choses Moldus, et encore moi un téléphone. Elle était quasiment sûr de ne pas en trouver dans le monde Sorcier. Alors la belle Roumaine se contente de serrer sa main dans la sienne et de pencher sa tête sur le côté avant de sourire pour le rassurer.

    « Lachlan, calme-toi, je vais beaucoup mieux. » Elle pose sa main libre sur son ventre et se fait hésitante. « Je... J'ai quelque chose à t'annoncer. »

    Mais elle se dérobe, encore une fois, insouciante et aérienne comme l'air, elle retire sa main de celle de son Prince pour prendre son cappuccino entre ses doigts. Alors qu'elle porte la tasse à ses lèvres, elle gagne quelques secondes, et se demande comment lui annoncer ça. Il y a quatre peut-être futurs sorciers qui ont pointés le bout de leurs nez sous mon ventre ? Non. Il ne faudrait pas l'effrayer. Déjà juste lui annoncer le fait qu'elle était enceinte serait bien. Lorsqu'elle repose la tasse, ses yeux chocolats se glissent sur son paquet de cigarettes Light, elle en tire une et la glisse entre ses lèvres, non sans jouer un peu avec. Et lorsqu'elle est allumée et que plus rien ne peut occuper son temps, elle relève finalement son visage vers son Prince.

    « Je... Lachlan, je suis... enceinte. »

    Se rendant compte des mots lâchés et de son geste, Anca jette un regard d'inquiétude à la cigarette entre ses doigts avant de froncer ses sourcils. Dans un geste rapide, elle vient écraser le poison dans le cendrier, encore toute entier, et le repousse loin d'elle. Entre le bien-être de ses enfants et son petit plaisir, elle a vite fait le choix. Cependant, toute la moitié de la semaine elle n'a pas eu réellement le loisir d'assimiler ces mots qu'étaient "enceinte" et "fumer" jusqu'à maintenant, jusqu'à ce qu'elle se retrouve devant l'homme le plus merveilleux du monde, le père de ses futurs enfants... Lachlan, et son regard azuré.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Indiana Mindy Dashwood
SORCIERE. ► créatrice de mode.


► MESSAGES : 183
Jeu 10 Nov - 19:51


« Lachlan, calme-toi, je vais beaucoup mieux. Je... J'ai quelque chose à t'annoncer. »

Sa Belle avait-elle vraiment essayé de lui dire – en traduit version Lachlan - : Take it easy tout est ok mais je vais juste crevée ? Parce que, soyons sérieux un instant, que pouvait elle lui annoncer d’autre qu’une nouvelle de ce genre après avoir mentionné en introduction un évanouissement ? Et à côté de cela, Anca voulait qu’il se calme… Cem savait qu’il l’aimait plus que tout mais ce genre de paradoxe le laisser souvent 10 bornes derrière. Plus que les paroles c’était sa main dans la sienne qui le rassurait. Ca et cette moue adorable que la magnifique roumaine faisait à chaque fois qu’elle penchait légèrement sa tête sur le côté. Inconsciemment c’était l’une des choses qui le rendait fou d’amour d’elle, parce que son surmoi y était sensible, sans que son moi ne le sache. Si Freud avait eut l’occasion de le psychanalyser il s’en serait surement rendu compte tout de suite, parce qu’à ce simple geste Lachlan paraissait bien plus à son aise. Il resta néanmoins silencieux alors qu’Anca lui annoncer sa supposée mauvaise nouvelle.

« Je... Lachlan, je suis... enceinte. »
« T’es… t’es enceinte ? »

Lachlan Dashwood, tu joues ici ta vie. Question de vie ou de mort, t’as réponse va devoir être rapide, aux apparences naturelle et spontanée, sans artifices et convaincante. Tu as en tout et pour tout 2 secondes pour comprendre ce que vient de te dire ta Belle, flipper, faire avec, et explosé d’une joie entière et sincère sachant qu’elle sera à moitié feinte. Pour t’aider, ces deux secondes te paraitront être deux minutes. Deux longues minutes où tu vas pouvoir te dire tout ce qui suit. Anca est enceinte. Tu es assurément le papa. Tu vas être Papa. Tu vas avoir un enfant. Tu es voleurs un plein temps. Tu n’as quasiment pas d’argent. Tu l’aimes à en mourir. Vous aviez pourtant tout le temps d’avoir un enfant plus tard. Tu vas pourtant avoir un enfant maintenant. Là tout de suite, y’a un tas de cellule qui grandit, grandit, Grandit, GRANDIT, et qui va t’exploser à la gueule. Couche culottes. Cri. Pleures. Premiers sourires. Caca. Biberon. Maman. Papa.
Il avait besoin d’une clope. Sa main alla discrètement en chercher une dans la poche intérieure de son manteau.

« C’est… »
Lachlan laissa ses mots en suspens le temps de renflouer ses peurs et d’afficher son plus grand sourire avant d’éclater d’une fausse vraie joie, qui était en fait plus vraie que fausse. « Mais c’est génial Anca ! Putain on va être parents… Parents ! »

Parents. Il allait être papa. Il allait avoir un ptit gamin, moitié Anca, moitié lui, qui allait débarquer dans leur vie et prendre la place qu’il restait dans leur cœur. Ils avaient assez d’amour pour un autre petit bout, ils avaient largement assez d’amour en eux pour un enfant.
Son sourire se fana lorsque son regard s’arrêta sur la cigarette que venait de s’allumer Anca. Un silence prit place dans la conversation. Les beaux yeux bleus de Lachlan remontèrent vers le visage de sa chère et tendre. Faute de savoir quoi dire, il se tut. C’était le début des contraintes. Mais, tant mieux pour lui, c’était pas lui qui allait devoir arrêter de fumer. Cem, il n’avait jamais été aussi content d’être un homme. Ceci dit, il allait aussi devoir faire des efforts.

« Je… je vais éviter de fumer à côté de toi pendant quelques temps hein… »

Alors sa main retourna vers la poche intérieure de sa veste, et tandis qu’il remettait sa clope dans son paquet, son sourire reprit place sur son visage et qu’il s’exclamait de nouveau et s’avançait vers elle, encadrant au passage le visage de sa Belle de ses mains.

« On va avoir un enfant. J’en reviens pas ! »










Contenu sponsorisé




 

Where Did All The Love Go ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» I love America
» Love Hina
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: gestion du personnage; :: Hey McFly!-