AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Flash delirium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Klaus J. Adler
SORCIER.
► Ministre de la Magie en Allemagne.

► MESSAGES : 149
Dim 3 Avr - 13:05


C’était peut être dur à croire, mais le fait d’être amnésique n’était pas si hard core que ce qu’on pouvait bien le pensait. Tout du moins ca ne l’était pas pour Klaus. Le jeune homme avait juste l’agréable sensation de liberté. Comme si il n’avait plus rien sur les épaules, même si il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il avait bien pu pouvoir porter auparavant. Il savait qu’il venait d’une grande famille, plutôt relou d’après ce qu’il avait bien pu voir. Sa sœur, qu’il avait retrouvé il y a peu d’après les dires avait une légère tendance à s’inquièter d’un rien, sa mère était plutôt discrète, et son père semblait être un con finit. Mis à part ca… Il n’avait pas osé émettre de jugement plus poussé sur la célèbre lignée Adler dont il était le soit disant « digne héritier ». Il n’avait pas voulu y réfléchir. Il ne voyait pas ce qu’il avait vraiment à faire dans cette drôle de comédie familiale… Comédie ou tragédie, franchement il n’en savait rien, et il ne voulait pas le savoir. Il voulait juste… Il ne savait pas. Il ne savait pas ce qu’il voulait. Il avait peut être peur de le savoir.
Quoiqu’il en soit, dans sa désespérante tentative de fuir ce qu’il avait bien pu être et ce qu’il devait revenir, Klaus avait décidé de se prendre quelques vacances. Des vacances à Hawaii. Ca ne lui ressemblait pas hein ? Mais Klaus ne se ressemblait plus. Et franchement Hawaii correspondait tout à fait à sa notion de vacances et de tranquillité. Il allait même s’essayait au surf. Et il allait profitait de la vie, tout simplement.
Comme ils l’avaient prévu à la fin de l’année scolaire précédente, Mana et Klaus devaient se retrouver chez se dernier et partir ensemble pour quelques semaines de soleil, de plage de sable fin et d’océan à perte de vue. Le jeune homme venait de finir de boucler ses bagages, et il attendait maintenant avec une impatience non dissimulée (ce qui ne lui ressemblait pas ca non plus) que son amie arrive. A vrai dire il avait hâte de pouvoir se retrouver seul avec Mana. Durant ces dernières semaines, elle avait été la seule personne de son soit disant entourage avec qui il aimait vraiment passer du temps. Elle était simple et naturelle et elle lui semblait être la plus humaine de ses amis. Il l’aimait beaucoup à vrai dire.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mana Mchumba Mayfair
ETUDIANTE. ► 1e année de METAMORPHOSE.

► MESSAGES : 130
Dim 3 Avr - 14:06


Mana attendait sur le parvis des résidences nobles. Elle glissa sa main dans sa poche de son jean pour vérifier le numéro. Le 17. Elle entra dans le bâtiment un peu intimidée par tant de luxe. Chez elle à la Nouvelle Orléans on menait la vie douce dans des cahutes aux toits de taules pour certaines et Mana ne s'en était jamais plainte. En vérité, elle avait toujours eu largement tout ce qu'il lui fallait. Un type la regarda de travers. Elle n'avait effectivement pas tout à fait le profil des gens qui vivaient là, dans le marbre et les dorures. Brrr. Ce n'était vraiment le genre d'endroit qui lui plaisait à elle, pourtant ça ne l'avait pas empêchée de tomber amoureuse de Klaus Adler, l'incarnation même de ce genre de milieu. Mais Klaus était un petit peu plus que ça. Elle ne le voyait pas comme une espèce de prince charmant, ni comme l'excellent parti qu'il était. En fait elle n'avait même jamais pensé à ça pour tout dire.
Tomber amoureuse ça n'avait d'ailleurs rien eu de prémédité, au début ça avait juste été un ami - le seul à Poudlard d'ailleurs - puis de fil en aiguille...
Ensuite il y avait eu ce cognard. Au début elle s'était inquiétée comme tout le monde, puis les médicomage avaient dit que ça reviendraient petit à petit et puisqu'elle le voyait moins préoccupé, elle estimait que c'était peut-être l'occasion pour lui de profiter un petit peu...

Elle frappa à la porte et recula d'un pas. Elle avait pris sa valise de poche pour simplifier. Elle n'aimait pas s'encombrer.
La porte s'ouvrit sur deux hommes... dont l'un était Klaus.

- Hey... hum... bonjour., se reprit-elle un peu cassée dans son élan par l'inconnu aux allures un peu gnidée - peut-être le père de Klaus... non impossible, Klaus lui avait dit que son père vivait en Allemagne donc... bref... elle détourna le regard vers Klaus, un joli sourire impatient sur les lèvres. Difficile de cacher à quel point elle se faisait une joie de ces vacances, t'es prêt?






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Klaus J. Adler
SORCIER.
► Ministre de la Magie en Allemagne.

► MESSAGES : 149
Sam 16 Avr - 19:35


On se demandait comment Klaus avait réussi à perdre du jour au lendemain toutes ses habitudes de petit aristocrate pour devenir un monsieur tout le monde qui allait ouvrir aux portes… Gustav paraissait aussi perdu que les enfants dans Peter Pan. Il vivait dans un disney burlesque depuis que Monsieur Klaus était amnésique. Si il était ravi que son petit protégé puisse échapper quelques temps aux nombreux désastres Adler, il n’en restait pas moins froissé et triste d’avoir en quelque sorte perdu celui qu’il considérait comme un fils. Mais il fallait le temps au temps. Gustav avait toujours était patient. Heureusement.
Klaus affichait un grand sourire alors que le visage de Mana lui apparut après avoir ouvert la porte. Il ne se ressemblait pas. Incapable de garder pour lui la moindre de ses émotions. Ce Klaus là était désespérément banal de banalité. L’étincelle Adlerienne était morte, ou tout de moins assommée, pour un repos bien mérité et nécessaire pour la santé mentale de Klaus. En attendant il restait lui, l’adolescent séquestré au fin fond de Klaus.

« Hey... hum... bonjour. »
« Salut Mana ! »
« T'es prêt? »
« Ouais attends je vais prendre mes affaires. »

Klaus parti tranquillement, ne perdant rien de sa démarche Adlerienne et de son élégance innée, chercher ses bagages qu’il allait lui aussi rétrécir pour plus de facilité, le tout sous le regard de Gustav. On n’aurait su décrypter quel sentiment ce dernier ressentait exactement. 0 le voir on aurait pu penser à de l’inquiétude, de la lassitude, de la joie… Ce qui était sur, c’était qu’il était toujours à la porte, et qu’il se tourna vers Mana pour lui offrir un sourire de circonstance tout en lui demandant.

« Prenez bien soin de lui, sinon Mademoiselle Adler en fera une syncope… »

Sur ce, Klaus revint, comme il était parti, la tête haute… et les mains dans les poches.

« C’est bon. Gustav, je compte sur toi pour veiller sur Avril hein. A dans deux semaines ! »

Il lui offrit un dernier sourire et referma la porte derrière lui, se retrouvant maintenant seul avec Mana. Son sourire restait gravé sur son visage, comme une sculpture de mauvais goût de la célèbre œuvre allemande « Klaus Adler, fils, aimant, frère attentionné, perdu à jamais ». Pierre tombale, d’un grand esprit parti trop tôt, cette caricature Klaussienne allait reposer à Hawaii pour ses derniers jours sur terre avant de tomber en cendre pour mieux revenir. Klaus le Phoenix Adler.

« Alors, prête pour la grande aventure Mana ? »






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mana Mchumba Mayfair
ETUDIANTE. ► 1e année de METAMORPHOSE.

► MESSAGES : 130
Dim 17 Avr - 13:58


« Prenez bien soin de lui, sinon Mademoiselle Adler en fera une syncope… »
« Ne vous inquiétez pas. Si j'ai accepté ces vacances c'est uniquement parce qu'il avait l'air d'en avoir besoin. Je ne le lâcherai pas d'une semelle. », assura Mana le plus sérieusement du monde.

Elle non plus ne pouvait pas dire que ce nouveau Klaus ne la laissait pas perplexe. C'était bien de se dire qu'ils allaient pouvoir profiter de Hawaï sans retenue mais d'un autre côté, ça la turlupinait quand même. Klaus était son ami. Elle l'aimait tel qu'il était à la base et à le voir comme ça, c'était vrai qu'on ne pouvait pas ne pas dire qu'il était carrément dénaturé. Un mal pour un bien disaient certains. Mana elle, gardait espoir qu'en fin de compte tout rentrerait dans l'ordre, l'essentiel étant pour le moment de faire en sorte que tout se passe bien et que cette amnésie temporaire ne soit pas qu'une perte de temps pour l'ancien capitaine de Serdaigle.

« Alors, prête pour la grande aventure Mana ? »
« Plutôt deux fois qu'une. »

Oui c'était sûr, ces vacances allaient être géniales!
[...]
Le sable chaud et blond. Le soleil. Les vahinés qui venaient leur remettre des colliers de fleurs en guise de bienvenue! Aloa! C'était ça Hawaii. Mana eut un grand sourire radieux. Elle regarda Klaus, à côté d'elle. Ce n'était pas le genre de fille à se répandre en cris hystériques. Mana était plutôt le genre réservée même si elle savait quand même exprimer ce qu'elle ressentait. Mais ça s'exprimait de manières plus subtiles. Dans l'éclat pétillant de ses yeux noirs et dans son large sourire à ce moment précis.

« J'arrive pas à le croire c'est... c'est génial! »

Quand on savait que Hawaii ça avait été le rêve de petite fille que son père n'avait jamais pu tenir faute de moyen et surtout faute de pouvoir s'éloigner à plus de cent mètres de leur domicile, on comprenait sans mal cet air si émerveillé sur le joli minois de la métisse.

Elle se retourna pour regarder l'océan transparent lécher le banc de sable juste derrière eux et comme elle n'y tenait plus, elle courut jusque là, relevant un peu son pantalon pour tremper les pieds dans l'eau. Elle s'arrêta à mi-mollet réalisant un truc crucial: elle n'avait pas de maillot dans ses affaires.

« Klaus vient elle est super bonne. On a jusqu'à midi pour prendre les clés à l'hôtel. », elle se retourna vers lui, toujours les pieds dans l'eau, heureuse comme tout.

Il ne lui fallait pas grand chose à Mana...








Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Klaus J. Adler
SORCIER.
► Ministre de la Magie en Allemagne.

► MESSAGES : 149
Lun 18 Avr - 19:20


La première chose qu’il vit d’Hawaii fut l’océan. Du bleu à perte de vue, à en perdre la vue, noyé au beau milieu des vagues qui formaient de magnifiques tubes loin au large. Il allait s’essayer au surf, il n’y avait pas moyen. Klaus sentit ensuite le soleil lui réchauffait la peau dans un bienvenu chaleureux propre à l’île. Des fleurs, des vahinés, du sable fin, des pina colada fraiches… Ils déconnaient pas les gens quand ils disaient que c’était un paradis ici.

« J'arrive pas à le croire c'est... c'est génial! »

Klaus détourna le regard de la plage pour voir Mana, et le sourire de la jeune femme le fit faire de même. Sourire. Il la regarda courir droit vers le bord de mer, et il la suivit tranquillement après avoir mis ses lunettes de soleil, mains dans les poches et sable fin entre les orteils qui le chatouillait agréablement.

« Klaus vient elle est super bonne. On a jusqu'à midi pour prendre les clés à l'hôtel. »
« Avant midi ? Ca va on a le temps. »

De toute manière même si ils ne l’avaient pas eut, il l’aurait pris. Après tout ils étaient en vacances, alors ils n’avaient pas à se presser. Klaus remonta son pantalon comme l’avait fait Mana quelques secondes plus tôt, et il mit les pieds dans l’eau à son tour. L’eau était agréablement tiède, et elle donnait envie de se faire englober dans son étreinte humide et rafraichissante. Klaus avait maintenant sérieusement envie de plonger tête la première.
Un sourire satisfait sur le visage, Klaus se tourna vers Mana.

« Que dis tu comme programme pour le premier jour de nos deux semaines de vacances au paradis de : Rien. J’ai tellement envie d’une sieste au soleil avec un ptit cocktail bien frais là… »






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mana Mchumba Mayfair
ETUDIANTE. ► 1e année de METAMORPHOSE.

► MESSAGES : 130
Jeu 21 Avr - 19:41


« Que dis tu comme programme pour le premier jour de nos deux semaines de vacances au paradis de : Rien. J’ai tellement envie d’une sieste au soleil avec un ptit cocktail bien frais là… »
« Rien ça me parait un projet idyllique. Mais je vais devoir faire un petit accro, il faut que je m'achète un maillot de bain, pas question de ne pas me baigner pendant que tu fais ta sieste. »
« Un maillot de bain?! Mais j'ai tout ce qu'il vous faut mademoiselle, vous allez être encore plus ravissante, c'est le petit monsieur qui va être content! », fit un énorme vendeur ambulant hawaïen qui avait surgi de nulle part avec effectivement tout un attirail de lunettes de soleil, paréos, maillots de bain, et autres colliers de coquillages.

Mana sursauta puis éclata de rire:

« Ah mais non on est... juste amis. On est là en vacances. », expliqua la petite obeah, les yeux rieurs.
« Allons allons, on est à hawaii... », commenta le vendeur en roulant des yeux en commençant à lui montrer ses maillots de bain et ses paréo.

De temps à autre, le vendeur jetait un petit coup d'oeil à Klaus pour l'inviter à donner son avis bien que Mana ne semblait pas décidée à se lancer dans une séance d'essayage à la sauvage...






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Klaus J. Adler
SORCIER.
► Ministre de la Magie en Allemagne.

► MESSAGES : 149
Dim 15 Mai - 12:28


« Rien ça me parait un projet idyllique. Mais je vais devoir faire un petit accro, il faut que je m'achète un maillot de bain, pas question de ne pas me baigner pendant que tu fais ta sieste. »
« Tu n’as pas pris ton maillot ? Mais Mana, on est à Hawaii, ca pouvait servir tu sais. »

Klaus, tout sourire, trouvait qu’en effet c’était bizarre. Après tout si il fallait prendre une chose pour aller à Hawaii, c’était bien cela. Mais bon, ce n’était pas non plus la fin du monde si Mana devait faire un peu de shopping. Ca aimait ca le shopping les filles non ? D’ailleurs Klaus était en train de penser qu’il allait ramener quelques cadeaux, dont beaucoup à Avril, et qu’il serait obligé dans passer par là à un moment ou un autre. L’allemand était occupé à sourire à Mana, ce qui lui demandait toute sa concentration à l’heure actuelle, et quand un marchand ambulant les accosta, contrairement à ce qu’il aurait fait en temps normal, il se retourna tout sourire vers lui pour l’écouter faire son show.

« Un maillot de bain?! Mais j'ai tout ce qu'il vous faut mademoiselle, vous allez être encore plus ravissante, c'est le petit monsieur qui va être content! »

Klaus rit légèrement sans la moindre gêne, même si le marchand se trompait vraisemblablement sur son compte, il trouvait l’erreur marrante et la gêne de Mana tout autant. Lui se tut, après tout, il n’avait pas totalement tort alors…

« Ah mais non on est... juste amis. On est là en vacances. »

« Allons allons, on est à hawaii... »

Et s’ensuivit une exposition de tous genres de maillots de bains. Klaus, n’y connaissant rien, ne savait pas vraiment où se mettre, ni quoi faire d’ailleurs. Il finit par se tourner vers Mana et par lui dire.

« Je… vais te laisser choisir hein. Ceci dit je trouve celui là pas mal – le rouge ca te va bien en plus -. On se retrouve à l’hôtel ? Je vais voir si on peut avoir les chambres en avance histoire qu’on puisse poser nos affaires et tout. »






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mana Mchumba Mayfair
ETUDIANTE. ► 1e année de METAMORPHOSE.

► MESSAGES : 130
Dim 15 Mai - 21:07


Elle regarda Klaus s'éloigner puis reporta son attention sur les maillots de bain... rouge donc... Le marchand ambulant lui confirmer que le rouge allait lui aller comme un gant. Mais Mana n'était pas le genre de fille à aimer les trucs voyants. D'autant qu'elle était assez pudique, pas au point d'opter pour un maillot une pièce mais quand même...

« Je pense que je vais prendre celui-là, avec le paréo... », fit-elle finalement en désignant un maillot de bain orange, rouge et jaune qui avait une jolie coupe.

Aussitôt l'achat conclut, Mana enfila le maillot, et le paréo, prit ses affaires sous le bras pour aller rejoindre Klaus. La vérité c'était que si elle n'avait pas de maillot avant de venir, c'était parce qu'en partant de la Nouvelle-Orléans (où déjà elle ne se baignait pas à cause des crocodiles, et de la marée noire) elle ne s'était pas programmée pour aller se baigner dans les mers glaciales de l'Europe du Nord. Tout simplement.
Elle traça en direction de l'hôtel, une vahiné lui offrit un petit cocktail de bienvenue dans une demi noix de coco. Parfois, le cliché avait du bon. Un t-shirt à manches courtes passé par dessus son maillot et elle passa la porte de l'hôtel. Direction le comptoir, où elle donnait une description de Klaus histoire d'obtenir leur numéro de chambre.

Elle monta dans sa chambre, posa ses affaires, puis alla frapper à celle de Klaus.

« Klaus? »






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Klaus J. Adler
SORCIER.
► Ministre de la Magie en Allemagne.

► MESSAGES : 149
Sam 4 Juin - 23:29


Une fois arrivé dans sa chambre, Klaus sortit son sac rapetissé sur son lit et lui fit reprendre sa taille normale pour finir par ranger ses affaires d’un coup de baguette dans une armoire basique loin de goût luxueux qu’avait habituellement l’allemand. Une fois cela fait, le jeune homme sortit une petite fiole d’une des poches de son sac. Un anti-migraine, ce qui lui arrivait souvent depuis le fameux match de quidditch où un cognard lui avait provoqué une commotion cérébrale. Normalement, entre sa potion et sa future sieste cela devrait aller mieux en une heure, mais en attendant un chimpanzé jouait du tambour dans sa tête. Le breuvage en cul sec et Klaus s’assit quelques instants en se massant le crâne, sur une chaise près de la fenêtre grande ouverte qui donnait sur le large océan pacifique. Le bruit paisible des vagues s’abattant sur la plage hawaïenne faisait un bien fou. Puis quelqu’un frappa à sa porte et l’allemand fut sorti de son moment zen par une voix familière.

« Klaus ? »

Le jeune homme se leva et alla ouvrir, découvrant Mana dans un tee shirt large qui cachait son nouveau maillot de bain qu’il était curieux de découvrir. L’allemand sourit à son amie, et se décala pour la laisser entrer dans sa chambre.

« Alors tu as trouvé un maillot qui t’a plu ? J’espère que oui, parce que je compte bien aller me baigner de suite pour enchainer sur ma fameuse sieste ! »

Klaus se dirigea ensuite vers son armoire pour en sortir une serviette de bain, fallait bien se préparer pour une aprem à glander sur la plage. Son cocktail lui faisait envie et sa sieste tout autant !






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mana Mchumba Mayfair
ETUDIANTE. ► 1e année de METAMORPHOSE.

► MESSAGES : 130
Dim 5 Juin - 15:05


« Alors tu as trouvé un maillot qui t’a plu ? J’espère que oui, parce que je compte bien aller me baigner de suite pour enchainer sur ma fameuse sieste ! »
« Je venais justement voir si tu étais prêt? », répondit-elle la voix tintante d'un enthousiasme certain.

Là dessus ils étaient partis. Un coup de baguette magique et son t-shirt n'était plus. Elle courut droit vers l'eau, elle était chaude. Un vrai délice. L'après midi ne fut ensuite qu'éclats de rires et farniente bien mérité après le mal qu'ils s'étaient donné pour les exams. Quand le soir tomba, ramenant un brin de fraîcheur, ils se dirigèrent vers leur hôtel. Leurs maillots de bain étaient d'ores et déjà devenu une tenue à part entière. Ici tout le monde se baladait en maillot de bain.
Ils quittèrent à nouveau leur hôtel qui devait vite devenir un lieu de passage et sortir pour manger.
C'est le Norio's Sushi Bar & Restaurant qui attira leur attention avec ses lumières feutrées et acidulées mais aussi son calme un peu plus intime. Non pas que Mana ait cherché à ce moment là à être intime avec qui que ce soit, mais elle était plutôt quelqu'un de posé.

Après un bon repas, le serveur leur conseilla de faire une petite balade sur la plage, droit vers l'ouest pour aller voir ce que les hawaïens appelaient la lagune de nacre. Intriguée, Mana approuva l'idée. Dehors il y avait une pleine lune immense qui mangeait un ciel clair piqué de diamants. Le ressac de l'océan, la tiédeur de l'air, l'odeur du Monoï, tout était tout simplement idyllique. Mais ce n'était rien en comparaison de ce qu'ils devaient trouver une fois arrivé à la fameuse lagune. Le sable au clair de lune arborait des teintes nacrées magnifiques et il flottait dans l'air un son mélodieux que les autochtones surnommaient "la clameur de la lagune". Mana approcha de l'eau qui était si claire que même de nuit on voyait les poissons multicolores aller et venir. Bien loin de l'attraction touristique, cet endroit encore visiblement sauvage était tout simplement fabuleux...

- Si je m'étais attendue à ça... c'est ..."

Tellement beau que Mana en perdait ses mots.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Klaus J. Adler
SORCIER.
► Ministre de la Magie en Allemagne.

► MESSAGES : 149
Sam 6 Aoû - 13:34


Le restaurant leur avait offert un espace tranquille pour célébrer comme il fallait leurs vacances. Et par comme il fallait, j’entends par là, en tête à tête dans le calme et avec cet air hawaiien de plénitude. Lorsqu’on leur avait parlé de la « lacune de Nacre » et voyant que Mana avait envie d’y aller, Klaus ne put bien entendu pas dire non. Ca lui faisait plaisir, et puis, ils étaient en vacances alors ils pouvaient bien faire ce qu’ils voulaient.
Klaus regretta d’autant moins leur décision lorsqu’il découvrit la lagune et son aura stupéfiante. Même ce son mélodieux sortit presque de nulle part comme pour ajouter encore un peu de charme à un endroit qui n’en avait pourtant pas besoin de plus. Le jeune homme admirait ce paysage, et il comprit pourquoi on l’appelait la lagune de nacre, c’était tout simplement magnifique. Il ne trouva pas d’autre mot, juste : Magnifique.

« Si je m'étais attendue à ça... c'est ... »
« Magnifique. »

Il la regardait alors qu’il disait cela. Allez savoir si il parlait encore de l’endroit presque féerique où ils se trouvaient, ou alors tout simplement d’elle. A le voir faire, c’était surement d’elle qu’il parlait.
L’allemand n’aurait pu détacher son regard de Mana. Parce qu’elle était tout aussi magnifique que cette lagune, parce qu’il aimait sa bonne humeur et son sourire. Parce que c’était comme un rayon de soleil dans la nuit. Il ne réfléchit même pas lorsqu’il lui prit la main. Et il réfléchit encore moins lorsqu’il ouvrit de nouveau la bouche.

« Et c’est encore mieux de voir ça à tes côtés Mana. »






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Mana Mchumba Mayfair
ETUDIANTE. ► 1e année de METAMORPHOSE.

► MESSAGES : 130
Ven 19 Aoû - 22:16


« Si je m'étais attendue à ça... c'est ... »
« Magnifique. »

Mana se retourna vers Klaus, les yeux rieurs, un grand sourire sur les lèvres. Ce n'était pas la première fois qu'il terminait une phrase pour elle mais cette fois-ci c'était différent. D'ordinaire quand il faisait ça il avait toujours cet air d'aristocrate omniscient qui amusait la métisse, ce petit quelque chose de guindé qui faisait à la fois tout son charme et toutes leurs différences. Jusqu'ici Mana avait toujours parfaitement bien senti qu'ils appartenaient à deux mondes différents quoique ça ne les aient jamais empêché d'être amis, même très bons amis à vrai dire.

Mais cette fois-ci, Klaus avait fait preuve de quelque chose qu'elle n'avait encore jamais vu chez lui: la spontanéité. Leurs voix s'étaient coulées l'une dans l'autre sans fausse note, baignant dans la même intonation presque stupéfaite de l'émerveillement chez l'adulte.
Les grands yeux chaleureux de Mana ripèrent sur cette silhouette si familière comme s'ils découvraient Klaus pour la première fois. Quelque par ce n'était pas juste "comme si", elle lui trouvait quelque chose de différent. Quelque chose de plus troublant encore que d'ordinaire. Quelque chose qui, n'eût été sa peau d'ébène, l'eût trahie dans un rougissement éhonté.

La petite vaudou n'avait jamais eu de chance en amour et d'ailleurs pour le peu d'expériences qu'elle avait eu et pour la foison de mauvais exemples qui l'avaient toujours entourée jusque là, elle savait bien qu'il valait mieux taire ce qu'elle ressentait pour Klaus Adler. Elle savait que les princes ne tombaient amoureux des souillons que dans les contes de fées et de toute façon, si l'on admettait que Klaus ait pu ne serait-ce qu'une poser son regard sur elle de la manière dont il était précisément en train de le faire à ce moment-là, si intrigant, ils ne seraient pas allé bien loin sans rencontrer d'ennuis. C'était évident. On n'avait jamais vu qu'une petite mulâtre vaudou fasse sa vie avec un aristocrate allemand de la haute.

Mais ça ne faisait rien. Elle pouvait bien s'y résoudre et avec le sourire, sa présence et son amitié lui mettaient déjà du baume au coeur. Pourquoi lui attirer des ennuis dont il ne pourrait pas se dépêtrer quand bien même parfois en rêve, elle lui tenait la main ou elle posait ses lèvres contre les siennes sans conséquence aucune...? C'était tout ce qu'elle pouvait se permettre.

Petit perle noire dans son écrin de nacre, elle était là devant lui, à l'interroger du regard comme elle avait peur de trop prendre ses rêves pour des réalités. Il ne l'avait jamais regardée ainsi n'est-ce pas?...
Klaus lui prit la main et son coeur manqua un battement, douloureux. Mana eut presque un sursaut. Ses yeux plongèrent, pleins d'interrogations dans ceux de l'allemand.

« Et c’est encore mieux de voir ça à tes côtés Mana. »
« ... », elle ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit d'abord. Cette fois-ci elle rougit ostensiblement en dépit de la couleur de sa peau, « C’est... merci. », elle n'en revenait tellement pas qu'il lui fallut encore quelques secondes pour sortir de son hébétude. Il n'avait jamais été si direct et si pour voir il prenait encore beaucoup de détours, pour Klaus Adler c'était sans doute la ligne la plus directe et la plus inadmissible que de prendre la main de Mana Mayfair en lui disant que l'instant était d'autant plus beau qu'ils étaient ensemble. Elle le savait pertinemment. « Non pardon, ce n'est pas du tout comme ça que je voulais le formuler, , se reprit-elle, posant son autre main sur celle de Klaus comme pour rendre le geste plus amical, moins ambigu peut-être... une étrange poignée de mains en somme, Moi aussi je suis heureuse de partager ça avec toi Klaus. »

Elle eut un petit sourire moins tendu tandis que dans sa tête elle tournait et retournait ce qu'elle venait de dire. Partager ça avec toi, ça n'était pas ambigu. Du moins pas autant que si elle avait dit toi et moi ou ensemble. C'était juste... partager ça avec toi.










Contenu sponsorisé




 

Flash delirium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Flash! Le Président Michel Joseph Martelly en lutte contre la corruption
» Flash Flash Flash
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: entre dans ce monde. :: gestion du personnage; :: Hey McFly!-