AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 De quoi j'me mêle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PROFIL & INFORMATIONS






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Ven 31 Déc - 18:51


L'immonde garce ! Comment osait-elle s'afficher comme ça devant tout le monde avec SA Raven ? Rah !! Elle ne savait pas ce qui la retenait de faire demi-tour et de lui casser la figure à cette espèce de petite pintade blonde. Qu'est ce qui lui avait pris d'accepter une situation pareille franchement ? Inspire Gaëlle, doucement et expire... fff... voilà. Là ça allait mieux, beaucoup mieux, merveilleusement mieux... BAM ! Son pied venait de rencontrer la porte des toilettes dans lesquelles elle entra comme une furie. Bon personne à castagner... et personne non plus pour cafter... de toute façon les toilettes du 2nd étage était déjà défoncé pas vrai? Qu'elle importance si elle faisait ça ? La porte émit un craquement satisfaisant en sortant de ses gonds, elle rajouta quelques coups de pieds pour faire bonne mesure avant de passer à la suivante. Mettre le visage de cette blondasse sur les portes lui faisait un bien fou. Elle s'imaginait lui éclater le nez d'un coup de poing, comme celui qu'elle balançait aveuglément dans la paroi en bois déjà fragilisée par le temps. Elle rêvait de lui faire sauter toutes ses dents l'une après l'autre comme autant d'échardes qui volaient dans l'air. Peu lui importait les griffures et les égratignures qu'elle s'infligeait toute seule. Elle avait besoin d'un exutoire, quelque chose de tangible sur quoi faire passer sa colère. Oh ce n'est pas qu'elle avait peur de lui casser la gueule à l'autre truie... juste que si elle le faisait, elle perdrait sa compagne définitivement. Oh oui, elle était verte de jalousie à l'idée que cette dinde se retrouve au bras de son amie, quoique... elle avait bien accepter. Possessive, elle ? Très certainement. BAM ! Elle avait les mains en sang à force de frapper dans tout ce qui l'entourait, mais elle ne s'en rendait pas compte. Pas encore. Sa colère faisait office d'anesthésiant. Elle n'aurait même pas su dire si à un moment ou un autre, quelqu'un avait osé passer la tête pour venir voir qu'elle était l'origine de ce mini-cataclysme. Sans doute avait-elle du rapidement s'éclipser pour ne pas finir comme le reste de la pièce. Pétasse ! Rumina-t-elle. Du coin de l'œil elle cherchait quelque chose à casser, commençant à tomber à court de matériaux, avant d'aviser le miroir qui lui renvoyait son reflet.

Elle ne se reconnut certainement pas dans cette image. Quoi cette furie rousse qui lui renvoyait un regard mauvais ne pouvait être elle ! Ça n'était pas elle qui avait la mâchoire si fortement crispée qu'elle en semblait douloureuse. Pas elle avec les cheveux en bataille, pleins d'échardes. Comment aurait-il pu s'agir d'elle alors qu'elle traçait le contour de cette joue pleine de colère ? Pas elle ! Espèce de sale garce ! Son poing parti vivement, fracassant le miroir avec grand bruit et cette fois-ci elle grimaça, les endorphines s'estompant avec sa colère. Elle porta les yeux sur sa main blessée, et d'un coup plus sec qu'elle n'avait voulu retira le plus gros éclat de verre qui y était fiché. Ce qu'il y à de bien quand vous êtes muette, c'est que quoiqu'il arrive personne ne vous entendra jamais hurlée, même si ça fait un mal de chien. Rapidement vous passiez pour une dure... ou une insensible. Le sang se mit à couler plus rapidement, l'empêchant de voir quoique ce soit d'autre. Mince, jamais encore elle n'avait ainsi lâchée la bonde à sa fureur... Le résultat en était alarmant... Et bien sur pas d'eau... Saloperie de plomberie défectueuse lâcha-t-elle silencieusement, la tête appuyée contre le mur.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Dim 9 Jan - 18:35


    Luke, de son côté, appuyé contre le chambranle de la porte des toilettes désormais condamnées des filles, n'en perdait pas une miette, une expression mi-interrogative mi-surprise sur le visage. Le spectacle de cette petite Poufsouffle rousse déchaînant toute sa rage et sa colère dans un silence quasi-absolu, si l'on prenait la peine d'occulter les portes qui volaient en éclats de bois, en aurait presque été beau. Il y avait des lignes de la couleur, des mouvements quasi-chorégraphiés et cette expression sur son visage, cette colère pure, comme une ire divine, dieu que c'était plaisant à regarder. Aveuglée par sa rage, la jeune fille ne pouvait sans doute pas l'apercevoir et Luke savait se faire discret, ce qui n'était sans doute pas étranger à sa fonction d'espion au sein des mangemorts. Midnight savait se fondre dans les ombres comme personne, se mouvoir en silence et disparaître en un tour de main, à grand renfort de métamorphoses en tous genre. Il était passé maître dans l'art d'espionner et de fouiner dans la vie des gens, alors il n'était pas vraiment étonnant qu'elle ne l'ait pas repéré. Curieux comme il savait l'être, Midnight ne se posait qu'une question devant cette étonnante démonstration et ce n'était pas de savoir si elle avait mal ou si elle était blessée mais bien la raison de cette violente colère. Il ne pouvait, en son for intérieur, que trouver ça futile comme comportement, puéril même à vrai dire. La fureur, par principe, était toujours dirigée contre quelqu'un alors, Luke ne comprenait pas pourquoi, lorsqu'on était aussi en colère contre une personne, on ne se rendait pas simplement auprès d'elle pour lui démolir le portrait. Après tout, c'était la meilleure chose à faire, non ? La plus sage, même. La colère déversée contre des objets inanimés et non pas contre l'objet lui-même ne pourrait être totalement évacuée et tôt ou tard, à la vue de cette personne, ce sentiment ne ferait que renaître, encore plus fort et plus destructeur. Il esquissa une grimace douloureuse en apercevant le morceau de verre fiché profondément dans la paume de la jeune fille, ce qui ne sembla pas la formaliser, elle, puisqu'elle l'enleva sans émettre le moindre son. Haussant un sourcil interrogateur, Luke observa de plus près la jeune fille, cherchant à la replacer dans son esprit, à l'identifier. Il se souvenait d'elle à présent, Gaëlle, la muette, comme il l'avait qualifiée les rares fois où il avait bien pu parler d'elle. Car oui, dans l'esprit de Luke, les gens étaient rarement autre chose que des noms ou des adjectifs tels que « la muette », « le cinglé », « l'écossaise » ou encore « le sang impur ». Il se racontait pas mal de choses sur elle, des choses que Luke trouvaient intéressantes certes, mais qu'il ne jugeait pas exploitables à son profit, des rumeurs inutiles et donc indignes d'être considérées de plus près. Il se décida finalement à sortir de l'ombre et avança de trois pas, juste assez pour se retrouver au milieu de la pièce. Clap, clap, clap. C'est Luke qui applaudit, un sourire moqueur sur le visage.

    « C'est bon, miss Viking, t'as fini de tout casser ? »


    Le sobriquet était une allusion directe à la rumeur qui prétendait que sa mère était une celte. L'Irlandais avança encore d'un pas, désignant du regard la blessure à la main de la jeune fille, qui saignait abondamment. Il avait déjà sorti sa baguette lorsqu'il demanda :

    « Tu veux que j'm'en occupe ? Ça va empirer si tu le laisses comme ça. »


    Il tendait déjà la main, paume vers le haut, pour qu'elle y dépose la sienne et le laisse la soigner d'un sortilège. Ce n'était pas de l'altruisme, non, loin de là, Luke n'était pas vraiment coutumier du fait, mais il ne voulait pas qu'on l'accuse d'avoir tabassé un autre Poufsouffle. Il avait déjà eu quelque mal à se dépêtrer de son altercation avec l'autre pourriture de Dangelo sans avoir à se fourrer encore plus dans les ennuis.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Lun 21 Fév - 17:02


Clap, clap, clap. Un son incongru, glaçant et déplacé qui la tire brusquement hors de ses pensées, la faisant se retourner, si vite qu'elle s'en érafla le front sur le mur, vers un spectateur malvenu. Le Serpentard lui dit quelque chose, elle est certaine de l'avoir vu auparavant mais où ?

« C'est bon, miss Viking, t'as fini de tout casser ? »

Le commentaire lui survole la tête, en revanche le ton moqueur lui, la fait visiblement se renfrogner. Personne n'aime qu'on se paye sa tête, plus encore dans ce genre de situation. Le voyant qui s'avance vers elle, elle se met à reculer d'autant, essayant instinctivement de conserver une certaine distance entre eux. Un geste sans équivoque aucune, elle n'a absolument pas confiance en lui. Et d'abord qu'est-ce qu'il fiche ici ? Depuis combien de temps l'observe-t-il sans rien dire ? Il ne savait pas que c'était les toilettes des filles ici ? Puis comme il se saisissait de sa baguette, les yeux de Gaëlle se rétrécirent alors qu'elle bondissait en arrière, cherchant sa baguette dans sa poche, à tâton. Comment n'avait-elle pas pu le reconnaitre plus tôt ? Midnight.

« Tu veux que j'm'en occupe ? Ça va empirer si tu le laisses comme ça. »

En voyant sa main tendue vers elle, elle ne fit que reculer davantage sauf que, rapidement, elle sentit le mur froid entrer en contact avec son dos. Où était sa baguette ? Et lui qui se rapprochait encore. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'elle allait lui faire confiance, à lui ? Si elle avait appris une chose au cours de son enfance, c'était de ne jamais se retrouver seule dans la même pièce qu'un sorcier irlandais, issue des vieilles familles de sang-pur. Elle savait qu'il n'y avait aucune sollicitude à attendre d'eux. Sa propre... "famille"... lui aurait planter un couteau dans le dos à la première occasion, alors venant d'un membre d'une autre branche pourrie... Pouvait-on dire qu'elle se serait plus volontiers en compagnie de la peste que de lui ? Avec un coup d'œil critique vers la sortie elle mesura ses chances de pouvoir lui rentrer dedans et d'en profiter pour prendre la poudre d'escampette. Sauf que...






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Mar 8 Mar - 15:25


    Sauf que Luke n'était pas connu par sa patience et voir la rousse jouer les vierges effarouchées alors qu'il se proposait simplement de l'aider avait tendance à lui taper sérieusement sur le système. Après tout, il était suffisamment spontané pour ne pas s'embarrasser de cérémonies inutiles et, depuis le temps qu'il l'observait, s'il avait voulu l'attaquer, il l'aurait déjà fait. Mais la Poufsouffle semblait le considérer comme le grand méchant loup en personne et avait préféré se coller contre le carrelage dégueulasse plutôt que de le laisser s'approcher d'elle. Il soupira, haussa un sourcil agacé et attrapa son bras sans le moindre ménagement, l'enserrant davantage entre ses doigts fins lorsqu'il sentit sa réticence et sa volonté évidente de se débattre.

    « Laisse-toi faire, je me rachète une conduite. »


    Il attendit quelques secondes qu'elle se décide enfin à ne plus bouger, parce qu'il ne pouvait pas s'occuper correctement de sa blessure si elle n'y mettait pas un peu du sien. Lorsqu'elle se fut calmée, plus par obligation que par réel choix, Luke en était convaincu, Midnight approcha la paume de son visage et esquissa une grimace en apercevant les petits éclats de verre qui y étaient demeurés. Un soupir, tandis que sa baguette vient rejoindre sa main gauche, un dernier regard interrogatif envers la jeune Irlandaise, pour être sûr qu'elle ne va pas se défiler au dernier moment et retirer son bras. Un sort d'attraction plus tard, la pléiade de petites étoiles scintillantes (enfin c'était une façon poétique de voir les choses) qui parsemaient la blessure avait disparu. Désinfection et cicatrisation. Il reste tout de même une marque un peu rosée sur sa paume. Il la note avec une moue contrariée et hausse finalement les épaules ; il n'a jamais été très doué pour faire disparaître les cicatrices.

    « Si tu pouvais en parler autour de toi, ça m'arrangerait. »
    Il eut une moue ennuyée avant de se rappeler. « Ah merde. J'oubliais que t'étais muette. J'ai encore bien choisi, c'était bien la peine que je me donne autant de mal. »

    Il leva les yeux au ciel, désabusé, avant de ranger sa baguette dans la poche arrière de son jean. Ses doigts attrapent son paquet de cigarettes en sortent une clope avant de le tendre à la jeune fille avec un air interrogateur et d'allumer celle qu'il a déjà porté à ses lèvres. Une bouffée de tabac et une volute de fumée plus tard, sa curiosité l'emporte et il questionne, assis sur le rebord du lavabo, les jambes pendant dans le vide.

    « Et la raison de cette Apocalypse, c'est...? »








Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Mar 15 Mar - 14:27


    Luke - Laisse-toi faire, je me rachète une conduite.

    Sauf qu'elle ne tenait vraiment pas à se "laisser faire". Quoi rester à la merci d'un Midnight ? Hors de question ! Sauf qu'il la collait de trop prêt pour qu'elle s'écarte de lui et elle avait beau essayer de s'esquiver il ne lui enserrait le poignet que davantage. De guerre lasse elle le laissa faire son petit manège, mais se dégagea aussi rapidement que possible dès qu'il en eut fini, ramenant sa main contre elle en lui jetant un regard glacial. Mouais il aurait au moins pu s'appliquer ronchonna-t-elle intérieurement en effleurant la cicatrice du bout des doigts. Elle allait surement garder cette trace toute sa vie... Mh, au fait pourquoi avait-il fait ça ? Ça ne lui ressemblait absolument pas.

    Luke - Si tu pouvais en parler autour de toi, ça m'arrangerait. » Ah ! ça, ça lui ressemblait déjà plus... « Ah merde. J'oubliais que t'étais muette. J'ai encore bien choisi, c'était bien la peine que je me donne autant de mal.

    Elle profita de ce qu'il ait les yeux rivés au plafond pour lui tirer la langue, puéril certes, mais elle ne pouvait décemment pas lui balancer la gifle qu'il méritait. Pas alors qu'il venait juste de la soigner, même s'il avait salopé le travail... Elle regarda le paquet de cigarette qu'il lui tendait d'un air éteint. S'il comptait la voir en prendre une, il pouvait toujours courir.

    Luke - Et la raison de cette Apocalypse, c'est...?

    Privé ! gueula-t-elle dans sa tête en la détournant vivement, l'air plus que contrariée. Il attendait quoi là ? Qu'elle vide son sac devant lui ? Surtout lui ? Elle secoua la tête comme dans l'espoir de chasser sa colère qui remontait avant de se tourner vers lui avec un air méfiant et enchaina une courte série de signes rapide. Avant de se rappeler un détail. Eh merde, elle rabattit une mèche folle en arrière, d'un geste agacé, avant de chercher des yeux une glace. Enfin plutôt ce qu'il en restait... Mince, elle avait pas fait dans la demi-mesure... une chance il en subsistait un assez gros bout, en tout cas suffisant pour ce qu'elle comptait en faire. En appui sur le lavabo, elle se pencha en avant comme pour embrasser son reflet avant de tracer rapidement dans la buée "une fille". Avant de défier Midnight du regard.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Mer 16 Mar - 20:46


    « Et la raison de cette Apocalypse, c'est...? »

    Elle détourna la tête brusquement et Luke haussa un sourcil, comprenant qu'elle n'avait visiblement pas envie d'en discuter ou, plus probable encore, qu'elle n'avait pas envie d'en discuter avec lui. Après tout, Luke n'était pas connu pour garder les secrets bien longtemps, bien au contraire, il en avait même fait son fonds de commerce, faisant et défaisant les rumeurs à sa guise. Il excellait dans ce domaine et ses "ennemis" en avaient bien souvent fait les frais alors il comprenait sa réticence. Mais étrangement si Luke demandait, ce n'était pas dans un but inavouable, c'était réellement parce qu'il était curieux de connaître la raison d'une colère aussi dévastatrice. Il n'avait jamais prêté attention plus que ça à la jeune fille parce qu'ils se murmuraient dans les anciennes familles qu'elle était une bâtarde au sang mêlé souillant une longue lignée de sang pur. Et dans les milieux traditionalistes il n'y avait pas de pire crime, même si, en y pensant bien Gaëlle n'y était pas pour grand-chose. La dure loi des lignées. Elle se mit alors à bouger ses mains avec véhémence, provoquant une expression d'incompréhension totale chez Midnight qui n'avait jamais pris la peine d'apprendre le langage des signes. Pour quoi faire en même temps ? Il apprenait le latin c'était déjà bien assez suffisant. Elle dut lire son air désappointé et sembla chercher quelque chose du regard. Sans mot dire, Luke la regardait faire son petit manège, étonné de voir qu'il parvenait à comprendre ce qu'elle ressentait sans qu'elle ne parle tant elle était expressive dans ses gestes et ses mimiques. Ca lui arracha un sourire amusé. La jeune Poufsouffle grimpa sur le lavabo et Luke ne put s'empêcher de hausser un sourcil moqueur, se demandant si elle se rendait compte de sa position plus qu'aguicheuse. Mais elle retrouva bientôt le sol, un morceau de ce qu'il restait du miroir dans la main. Elle souffla dessus et écrivit dans la buée ce que Luke déchiffra comme étant "une fille". Il haussa un sourcil sans vraiment comprendre. C'était une fille qui l'avait mise dans cet état ? Et ben dis donc, elle avait vraiment du l'énerver. Midnight esquissa une moue réflexive et interrogea à nouveau :

    « Une fille ? Je ne sais pas ce qu'elle t'a fait mais ça devait être grave. »
    Un silence. « Enfin, j'espère que c'était grave, parce que sinon ça veut dire que tu es drôlement colérique. » Une autre bouffée de cigarette. « C'est qui ? Je la connais ? » Il eut une idée et lui fit signe d'attendre. Lui retirant le morceau de miroir des mains, il le posa à plat devant lui et, pointant sa baguette dessus, il le transforma en un calepin aux feuilles quadrillées. Un autre morceau de verre devint une plume avec encre intégrée. Il les lui tendit, fier de lui ; il avait toujours été plutôt bon en métamorphoses, ce n'était pas un secret. Attendant qu'elle lui réponde, Luke continuait de se demander ce que la fille en question pouvait bien avoir fait de si grave pour mettre une Poufsouffle, réputés plutôt sages, dans un pareil état. Et plus il se posait la question, plus ça l'intriguait.








Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Jeu 17 Mar - 14:15


    Elle fronça des sourcils en se retournant vers lui. Visiblement il semblait avoir apprécier la vue constata-t-elle avec une étincelle de colère dans les yeux. Comptez sur un Serpentard pour toujours profiter de la situation...

    Luke - Une fille ? Je ne sais pas ce qu'elle t'a fait mais ça devait être grave. Enfin, j'espère que c'était grave, parce que sinon ça veut dire que tu es drôlement colérique.

    Une poubelle innocente valdingua avec fracas à travers la pièce, d'un coup de pied. Elle n'était PAS colérique ! Mille lutins !

    Luke - C'est qui ? Je la connais ?

    Gaëlle se mit à jouer avec l'ourlet de son teeshirt d'impatience, ne pas avoir de voix était souvent frustrant, au pire rageant. C'est vrai quoi, mettez vous donc à sa place ! Elle lui arracha presque des mains son calepin et sa plume, au moins avait-il le sens pratique songea-t-elle appréciatrice. Mh à dire vrai comment résumé ça de manière courte et concise ? Hem sûrement en commençant par éviter les tirades enflammées contre Raven gronda-t-elle en arrachant une nouvelle page pour la jeter avec les autres. Elle relut rapidement avant de soupirer et de tendre le calepin à Luke, elle n'arriverait pas à être plus neutre que son "Cette garce m'a trompée en couchant à droite à gauche."






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Sam 19 Mar - 17:54


    « Enfin, j'espère que c'était grave, parce que sinon ça veut dire que tu es drôlement colérique. C'est qui ? Je la connais ? »

    Il haussa un sourcil amusé en voyant Gaelle se défouler sur une poubelle proche. Le regard gris clair de Midnight suivit la poubelle des yeux avant de se reporter sur la jeune Poufsouffle en colère. Eh ben, pensa Luke pour lui-même, il valait mieux ne pas la mettre en colère trop souvent ou alors le mobilier de Poudlard n'y survivrait pas. Mais il ne peut s'empêcher de sourire lorsqu'elle lui arrache presque le calepin et la plume des mains et commence à griffonner quelque chose avec véhémence. Visiblement, c'est un peu trop véhément puisqu'elle arrache la première page et la jette au sol, semblant réfléchir à la meilleure façon de s'exprimer sans passer encore plus pour une espèce de psychopathe démente. La jeune fille soupira et lui tendit le carnet sur lequel Luke put lire : « Cette garce m'a trompée en couchant à droite à gauche. » L'irlandais haussa un sourcil un peu surpris : voilà un secret dont il n'était pas au courant, et intérieurement, son cœur se mit à battre la chamade comme à chaque fois qu'il découvrait quelque chose de caché. Gaelle préférait les filles alors, hein ? Il eut une moue étonnée et releva le regard vers elle, la détaillant comme si cette préférence devait être écrite quelque part sur son visage, comme s'il devait y avoir un détail insignifiant qui lui avait échappé et qui aurait pu confirmer ses dires. Puis finalement, il renonça. Après tout, il avait un goût pour les hommes et ce n'était pas écrit en gros sur son visage, même si des rumeurs couraient dans les couloirs sur son compte, il faisait son possible pour rester discret quant à ses penchants. Il n'aurait pas fallu que cela arrive jusqu'aux mauvaises oreilles, celles de son père par exemple, ou c'en était fini de lui. Vraiment fini. Ainsi, de son entourage, seuls Matt et Chain savaient et aussi les quelques mecs qu'il s'était tapé mais qui, généralement, ne s'assumaient pas assez pour l'ouvrir en grand et restaient donc silencieux quant à leurs relations. Gaelle devait donc s'assumer parfaitement pour en parler si ouvertement, surtout avec quelqu'un comme Luke dont on savait bien qu'il faisait et défaisait les rumeurs à sa guise et qu'ils e servait des secrets qu'il découvrait sur les gens pour les utiliser à ses fins. D'un côté, elle forçait son admiration. Il secoua la tête et haussa un sourcil moqueur : « J'ignorais que tu préférais les filles. Je la connais ? » répéta-t-il comme elle n'avait pas répondu à sa question. Il éteignit son mégot de cigarette en l'écrasant dans le lavabo et il ajouta dans un rire : « Tu veux que je t'aide à la rendre jalouse ? » Non pas que Luke soit vraiment intéressé par Gaelle, mais il s'ennuyait alors il aurait trouvé ça amusant.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Sam 19 Mar - 22:08


    Gaëlle se mit subitement à froncer des sourcils en voyant la surprise s'afficher sur le visage de son interlocuteur avant qu'une pointe de méfiance ne vienne montrer le bout de son nez sur son visage. En aurait-elle trop dit à Luke ? En vérité pourquoi était-elle là à lui raconter tout ça à lui ? Surtout à lui ! Elle n'aurait pas du lui faire confiance, elle ne lui faisait pas confiance, comment pouvait-on faire confiance à Luke Midnight ? Ses yeux devait presque disparaitre sous ses sourcils tant elle les fronçait face à l'examen attentif qu'il lui faisait subir. Puis d'un coup comme il semblait avoir finalement résolu quelque chose, elle nota quelque chose de nouveau qui rongea sa curiosité, elle avait quelque chose sur le visage ? Plus par réflexe qu'autre chose elle passa rapidement le revers de sa main sur ses joues comme pour en effacer quelques salissures, mais il n'y avait rien. Sa méfiance revint subitement au galop.

    Luke - J'ignorais que tu préférais les filles. Je la connais ?

    La jeune irlandaise détourna la tête avec un air hautain et fier, avant de soupirer de guerre lasse. En réalité elle avait envie de lui faire confiance, elle avait besoin de vider son sac une fois pour toute, seulement... elle ne se serait jamais attendue à ce que Midnight soit son confident. C'était aussi inattendu qu'exaspérant. Un simple nom tracé sur une nouvelle feuille à son attention.

    Luke - Tu veux que je t'aide à la rendre jalouse ?

    Elle reporta soudainement son attention sur lui, l'air interloquée. Que venait-il de dire exactement ? Puis prudemment elle rajouta un simple mot sous le nom avant de le lui tendre d'un air circonspect. "Pardon ?"






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Dim 20 Mar - 1:27


    « Tu veux que je t'aide à la rendre jalouse ? »

    Gaelle eut un air interloqué, comme si elle ne comprenait pas où il voulait en venir. Il haussa un sourcil moqueur devant son incompréhension : ben quoi il fallait pas lui faire un dessin en plus ? Elle était muette pas sourde, non ? Il attrapa la feuille qu'elle lui tendait et un sourire naquit sur ses lèvres lorsque ses prunelles grises eurent achever de lire le bout de papier. Raven Stinson ? Ouais, il aurait du s'en douter, il lui semblait bien qu'elle était un peu dévergondée avec ses airs débridés. Il eut un petit rire moqueur en froissant le papier et en le balançant un peu plus loin. Il s'était amusé de lire le dernier mot, signifiant clairement qu'elle n'avait pas compris où il voulait en venir. C'était pourtant simple, non ? Même une sang-mêlée aurait du le comprendre. Il haussa les épaules, descendit du lavabo sur lequel il s'était perché et expliqua. « Et bien, c'est évident, non ? Elle t'a fait du mal en te trompant, tu n'as qu'à lui rendre la monnaie de son Gallion. Je peux te servir d'alibi si tu veux. » Il marqua une pause et ajouta. « Tu vsais bien, se promener dans les couloirs ensemble, main dans la main, de faux regards éperdus, ce genre de trucs. Il suffit juste de le faire bien en vue de Raven et le tour est joué. Elle devient verte de jalousie et elle te retombe aussi sec dans les bras, t'en penses quoi ? Tu y gagnes, j'y gagne. » Il n'expliqua pas en quoi il y gagnait lui aussi, mais il le pensait. Ses pensées avaient été chamboulées dernièrement par son jeu avec Matt, un jeu stupide s'il en est, mais qui avait suffit à perturber ses sentiments à son égard et il voulait se débarrasser de ces idées qu'il avait à son propos parce qu'il savait que Hemmington ne les accepterait pas. Lui-même trouvait cela malsain et idiot de penser une seule seconde qu'il pouvait être amoureux de son meilleur ami alors il n'osait pas imaginer ce que Matt en penserait. C'était un bon moyen de se le sortir de la tête, traîner avec d'autres, lui faire croire à une relation plus ou moins sérieuse. N'importe quoi, n'importe quoi pour ne plus penser à lui de cette façon.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Dim 20 Mar - 15:53


    Luke - Et bien, c'est évident, non ? Elle t'a fait du mal en te trompant, tu n'as qu'à lui rendre la monnaie de son Gallion. Je peux te servir d'alibi si tu veux.

    Gaëlle tiqua nerveusement, sentant bien qu'elle n'allait guère apprécié ce qu'il lui proposait. C'était quoi encore cette embrouille ? Il ne lui proposait quand même pas de coucher avec lui, si ? Par les Hautes-cours, il ne croyait quand même pas qu'elle allait accepter ça !

    Luke - Tu sais bien, se promener dans les couloirs ensemble, main dans la main, de faux regards éperdus, ce genre de trucs. Il suffit juste de le faire bien en vue de Raven et le tour est joué. Elle devient verte de jalousie et elle te retombe aussi sec dans les bras, t'en penses quoi ? Tu y gagnes, j'y gagne.

    La petite rouquine le regarda impassible, pendant une, deux, trois secondes, avant d'être secouée par un incontrôlable fou rire silencieux. Quoi, il était vraiment sérieux ? C'était vraiment trop, trop ridicule. Ahah, comment pouvait-il seulement croire un seul des mots qu'il venait de prononcer ? Il s'imaginait réellement que tout le monde les croirait juste parce qu'ils échangeraient des regards enamourés ou se tiendraient la main ? Les Serpentards, tout comme les Midnight sont connus pour mépriser les sang-mêlés et Luke était le parfait archétype des deux. Et puis quoi ? Même s'ils trompaient les autres, jamais Raven ne mordrait à l'hameçon, elle était bien trop libertine. Au contraire, elle était même prête à parier qu'elle se réjouirait de voir Gaëlle se mettre à fréquenter d'autres qu'elle. Nerveusement elle passa sa main pour chasser les larmes qui s'étaient jointes au rire avant d'attraper plume et carnet pour y tracer entre deux gloussements "C'est absolument ridicule, personne n'y croira et quand bien même, elle serait plutôt du genre à s'en réjouir et à vouloir participer plutôt que d'en concevoir de la jalousie. Tu m'a bien fait rire Midnight, mais c'est une idée stupide, reconnait le ! On ne convaincra jamais personne" Puis après une courte pause où elle lui adressa un sourire moqueur, elle rajouta :"Tu ne convaincra personne Luke, tout simplement parce que tu es toi et que je suis moi. Pour toi et ta famille je suis précisément la bête à abattre, celle qui corrompt votre précieuse pureté de sang et ça ce n'est un secret pour personne. Tu n'espère pas convaincre tant de gens juste en me tenant par la main, peu importe combien ton regard s'enflammera, si ?"







Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Mar 22 Mar - 21:49


    « Tu sais bien, se promener dans les couloirs ensemble, main dans la main, de faux regards éperdus, ce genre de trucs. Il suffit juste de le faire bien en vue de Raven et le tour est joué. Elle devient verte de jalousie et elle te retombe aussi sec dans les bras, t'en penses quoi ? Tu y gagnes, j'y gagne. » Il la regarda être prise d'un fou rire silencieux, à tel point qu'elle en eut même les larmes aux yeux, et il afficha une moue un brin désabusée, se demandant si elle se moquait de lui ou si c'était l'idée en elle-même qui la faisait autant rire. Au moins il aurait eu le mérite de lui faire oublier sa crise de colère passagère, c'était déjà ça. Il leva les yeux vers le plafond, un peu agacé à la longue de voir qu'elle allait bientôt lui claquer entre les pattes si elle continuait à rire comme ça. Elle se décida enfin à prendre la plume et le calepin pour y écrire ce qu'elle en pensait même si, au vu de sa réaction, il n'avait pas franchement besoin de dessin. Elle lui tendit une feuille et il fronça légèrement les sourcils en déchiffrant ce qu'elle avait griffonné. « C'est absolument ridicule, personne n'y croira et quand bien même, elle serait plutôt du genre à s'en réjouir et à vouloir participer plutôt que d'en concevoir de la jalousie. Tu m'a bien fait rire Midnight, mais c'est une idée stupide, reconnait le ! On ne convaincra jamais personne » Luke esquissa une grimace, un peu déçue. Pas que l'idée de se trimballer dans les couloirs avec une sang-mêlé muette l'enchantait particulièrement mais sur le coup, ça lui avait paru un bon moyen de se sortir Matt de la tête et d'effacer les éventuels doutes qui risquaient de naître dans l'esprit de son meilleur ami. Hemmington était trop malin pour ne pas s'apercevoir bientôt du léger trouble qui prenait Luke lorsqu'il était en sa présence et il voulait éviter ce sujet de conversation parce qu'il connaissait Matt par coeur et qu'il était sûr que cela ne lui conviendrait pas. Hemmington serait trop poli et trop attaché à lui pour l'envoyer se faire voir mais il le dirait de toute manière, même si c'était de manière diplomatique. Il attrapa du bout des doigts le deuxième morceau de papier que la Poufsouffle lui tendait. « Tu ne convaincras personne Luke, tout simplement parce que tu es toi et que je suis moi. Pour toi et ta famille je suis précisément la bête à abattre, celle qui corrompt votre précieuse pureté de sang et ça ce n'est un secret pour personne. Tu n'espères pas convaincre tant de gens juste en me tenant par la main, peu importe combien ton regard s'enflammera, si ?» Midnight haussa les épaules et plia le feuillet en un avion, version origami, qu'il envoya voler et qui s'écrasa contre le mur. Finalement, il soupira, haussa les épaules et répondit. « Je ne voulais pas convaincre tout le château. Raven et... une autre personne. Mais tu as raison, c'est idiot et improbable. Oublie. » Pour la peine, il ressortit une autre cigarette qu'il alluma nerveusement, visiblement tendu et tracassé. Les doigts de sa main droite se mirent à pianoter sur le carrelage, une chanson invisible sur un clavier invisible.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Elthiriel Sampiero
PROFESSEUR de métamorphose.

► MESSAGES : 370
Mar 22 Mar - 23:40


La joueuse adore les topics de chiottes. Il s'y passe toujours quelque chose d'intéressant.

Et parce qu'un bruit pareil, même si la harpie qui castagne les portes est archi silencieuse, ca s'entend de loin, Elthiriel s'approche doucement des toilettes condamnées des filles. Voyons donc. Des pièces condamnées c'est fait justement pour qu'on les fracasse. Elle ne se montre pas tout de suite, s'appuyant sur le mur à côté de la porte, écoutant attentivement. Sortant Sanglante, elle se met à se curer minutieusement les ongles, un léger sourire baveux aux lèvres, nonchalamment appuyée au mur.

Tu sais bien, se promener dans les couloirs ensemble, main dans la main, de faux regards éperdus, ce genre de trucs. Il suffit juste de le faire bien en vue de Raven et le tour est joué. Elle devient verte de jalousie et elle te retombe aussi sec dans les bras, t'en penses quoi ? Tu y gagnes, j'y gagne.

Si Gaëlle ne s'était pas mise à rire, c'est Elthiriel qui l'aurait fait. Voyons, la druidesse avec le jedi de Minuit(Luke Midnight) C'est à pleurer de rire. Rangeant sa dague, la prof de métamorphose écoute le grattement d'une plume sur un papier.

Je ne voulais pas convaincre tout le château. Raven et... une autre personne. Mais tu as raison, c'est idiot et improbable. Oublie

Elle se pointe alors dans le cadrage de porte, sombre figure exotique et inhumaine, les traits de son visage mis en valeur par la fine cicatrice lui barrant l'oeil gauche. Loin de l'enlaidir, cela la rend au contraire étrangement jolie.

A ce que je vois, le tigre ne t'a pas ramenée ta langue, druidesse. Voyons Padawan... tu sais bien que certaines personnes n'aimeraient pas ca, même sous forme d'idée. Vous faites quoi à fricoter dans les chiottes vous deux?

Dit elle d'un ton doucereux (digne de Rogue)qui ne laisse aucun doute. Elle sait , mais elle veut savoir quel mensonges ils vont bien pouvoir lui sortir.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Lun 28 Mar - 15:10


    Le pliage de Luke était une réponse suffisamment éloquente en soit. Allez voilà qu'il se mettait en boule maintenant, c'était ridicule, elle n'appréciait pas vraiment Luke mais le voir comme ça heurtait sa conscience. Il avait soigné ses plaies, l'avait écoutée et d'une certaine manière il avait voulu l'aider à sa manière, oh pas de manière désintéressée, elle n'était pas suffisamment naïve pour y croire, mais tout de même... Presqu'à contrecœur elle posa sa main sur la sienne stoppant net son pianotage avant de la serrer doucement en se rapprochant suffisamment pour passer son autre main dans son dos et d'appuyer la tête contre son torse. Que personne ne se fasse d'idées, c'était juste sa manière à elle de le réconforter. C'était juste, eh bien un juste retour des choses non ? Mais surtout qu'il n'essaye pas d'en profiter, sinon...

    Pr. Sampiero - A ce que je vois, le tigre ne t'a pas ramenée ta langue, druidesse. Voyons Padawan... tu sais bien que certaines personnes n'aimeraient pas ca, même sous forme d'idée. Vous faites quoi à fricoter dans les chiottes vous deux ?

    Gaëlle sursauta violemment en entendant le sarcasme tomber comme un cadavre d'un grenier. Ce timbre de voix lui mit aussitôt la boule au ventre, l'affreuse vipère aux yeux rouges se tenait sur le chambranle de la porte. Merdouille, mais qu'est-ce qu'il ce passait ici aujourd'hui ? C'était soudainement devenu le dernier lieu de rendez-vous à la mode ? Et pourquoi avait-il fallut que ce soit cette garce, surtout elle ! qui les surprenne tout les deux ici ? La jeune irlandaise s'était écartée de Luke et dévisageait la prof d'un air peu amène voir carrément hostile. Non elle n'aimait décidément pas cette horrible femme, elle irradiait la violence dans le moindre de ses gestes.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Lun 28 Mar - 16:27


    « Je ne voulais pas convaincre tout le château. Raven et... une autre personne. Mais tu as raison, c'est idiot et improbable. Oublie. » Cigarette au bec et doigts pianotant sur le carrelage, Luke laisse ses phalanges se figer nettes en voyant et en sentant la main de la jeune fille sur la sienne. Il hausse un sourcil interrogateur et se laisse faire docilement lorsqu'elle l'enlace en une étreinte qu'elle veut réconfortante, sans doute. Il ne la repousse pas mais il n'y répond pas pour autant, il ne faut quand même pas trop lui en demander. Il va pour lui sortir une remarque moqueuse sur le fait qu'elle se mette soudainement à lui faire des câlins alors que quelques minutes encore auparavant, elle le regardait comme s'il avait la peste, mais une voix le devança : « A ce que je vois, le tigre ne t'a pas ramené ta langue, druidesse. Voyons Padawan... tu sais bien que certaines personnes n'aimeraient pas ca, même sous forme d'idée. Vous faites quoi à fricoter dans les chiottes vous deux ? » Luke avait déjà reconnu la voix du professeur Sampiero lorsqu'il fit volte-face. Gaelle s'était brusquement écartée de lui et regardait la prof de Métamorphoses d'un air peu amène tandis que Luke se fendait d'un sourire et retirait doucement la cigarette qu'il avait dans la bouche. Après tout, il ne s'imaginait pas avoir quelque chose à craindre de la professeur. Certes, elle était étrange, mais sa matière était l'une des seules dans laquelle Luke se montrait assidu et dans laquelle il excellait, qui plus est, alors elle pouvait bien se montrer un peu indulgente, non ? « Pris sur le vif... » s'excusa-t-il, maladroit ou tentant de l'être. Il montra la cigarette encore allumée à la jeune femme et eut un air faussement désolé. « Je cherchais un endroit tranquille pour fumer discrètement, mais apparemment, j'ai mal choisi. » Il éteignit sa clope en l'écrasant dans le lavabo et reporta son attention vers la prof, essayant d'afficher un air innocent, pour qu'elle ne pense pas que l'état déplorable de la pièce soit de leur fait. Il ne se sentait pas de dénoncer Gaelle sur le massacre des toilettes après leur petite discussion mais il ne voulait pas qu'on l'accuse. Il avait déjà bien assez eu affaire au corps professoral pour cette année.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Elthiriel Sampiero
PROFESSEUR de métamorphose.

► MESSAGES : 370
Mer 6 Avr - 1:02


Pris sur le vif...

s'excuse-t-il, maladroit ou tentant de l'être. Il montre la cigarette encore allumée à la jeune femme et a un air faussement désolé qui ne donne comme réaction qu'un haussement de sourcil moqueur.

Je cherchais un endroit tranquille pour fumer discrètement, mais apparemment, j'ai mal choisi.

Ah oui, et toi tu cherche le local en cours dedémolition pour fumer? Ton bat (ta clope en québécois) est bon padawan... Et elle?

Dit Elthiriel d'un mouvement du menton vers la celte.

Tu en fume du aussi bon la rouquine? Essayez encore un coup, vous m'amusez.

Tertmine la prof de métamorphose en sortant sa dague à la lame rouge pour se curer les ongles, le regard incandescent passant de l'un à l'autre, franchement amusé. Faut savoir s'amuser où l'on peut. Et la prof de méta n'a pas encore enlevé aucun point. Il y a l'espoir qu'ils l'amusent assez pour qu'elle ferme les yeux sur le saccage et qu'elle ferme sa gueule... pour l'instant.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Lun 11 Avr - 20:01


    Il y à des jours comme ça où tout va de travers... Ce genre de journée par exemple où vous vous retrouvez coincée dans des toilettes entre un type qui vous déteste et une prof acariâtre et hargneuse. Génial ! Vraiment ! Surtout quand Luke se mit à déblatérer une excuse tellement pitoyable qu'elle en était affligeante. Nan mais il était sérieux ? Il pensait vraiment pouvoir s'en débarrasser comme ça ? Il allait falloir qu'elle y mette son grain de sel se résigna-t-elle en glissant sa main dans le dos de Luke avant de se rapprocher de lui.

    Pr. Sampiero - Tu en fume du aussi bon la rouquine? Essayez encore un coup, vous m'amusez.

    Tiens, voyez ? Qu'est-ce qu'elle vous disait ? A chier son excuse ! Après un coup pareil il allait vraiment falloir qu'il trouve un truc, n'importe quoi, pour lui revaudre ça. Ouais un truc comme ça, il allait vraiment falloir qu'il se décarcasse pour rembourser la dette qu'il était en train de contracter. Non sans avoir longuement maudit la Sampiero et tout les Midnight au grand complet, Gaëlle passa ses bras autour de la taille de Luke et se serra contre lui à moitié cachée de la prof par sa silhouette, mais encore suffisamment bien en vue pour qu'elle n'en perde pas une miette. Quelle journée de merde rabâcha-t-elle mentalement en attirant la tête de Luke vers la sienne, tout en le foudroyant du regard d'un air de dire, "n'essaye même pas d'en profiter..."






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Mer 13 Avr - 14:11


    « Je cherchais un endroit tranquille pour fumer discrètement, mais apparemment, j'ai mal choisi. » « Ah oui, et toi tu cherches le local en cours de démolition pour fumer? Ton bat est bon padawan... Et elle ? Tu en fumes du aussi bon la rouquine ? Essayez encore un coup, vous m'amusez. » Luke détourna le regard, ne répondant pas ; après tout, ce n'était pas à lui de couvrir Gaëlle, elle n'était pas son amie et il ne lui devait rien, il ne fallait pas non plus qu'elle s'imagine que parce qu'ils avaient discuté dix minutes dans les toilettes et qu'il l'avait soignée, il allait prendre à sa place si la prof de Métamorphoses les interrogeait sur les dégâts de la pièce. Il était hors de question qu'il paye à la place de quelqu'un d'autre pour quelque chose qu'il n'avait pas fait et même si, certes, il avait moins bonne réputation que la Poufsouffle rouquine, il espérait que Sampiero ne s'y laisserait pas prendre. Il en était donc encore à chercher une solution pour s'en sortir de façon honorable et sans trop de dommages supplémentaires pour son dossier scolaire, quand il sentit les bras de Gaëlle entourer sa taille, la jeune fille se collant dans son dos, attirant sa tête vers la sienne. L'Irlandais haussa un sourcil surpris, ne comprenant pas où elle voulait en venir ; quoi elle voulait faire croire à la prof qu'ils s'étaient donnés rendez-vous dans les toilettes pour s'envoyer en l'air ou quoi ? Non mais c'était encore plus nul que son excuse de cigarette ! Si Sampiero y croyait alors lui il était le roi des imbéciles, pas de doute, elle n'allait pas marcher dans le jeu et elle allait les envoyer tout droit en retenue pour le restant de l'année scolaire, ou pire, vu le genre particulier de la prof en question. La poisse, ça lui apprendrait à aider son prochain ! On ne l'y reprendrait pas à deux fois, soyez-en sûr ! Il fixa la jeune Irlandaise droit dans les yeux, peu convaincu lui-même que son plan allait marcher, mais après tout, qui ne tente rien n'a rien, comme on dit, non ? Il reporta ses prunelles grises sur la prof de métamorphoses et prit un air coupable, jouant les gamins gênés à la perfection. « Mh. Elle et moi on voulait... hum... juste... enfin vous voyez quoi... » Il baisse le regard, fixant ses pieds, pour rendre la chose plus réelle et puis, il relève brusquement la tête, prenant un air paniqué, comédien plutôt doué : « Et ça, c'est pas nous ! C'était déjà comme ça quand on est arrivé ! » Mentir à Sampiero n'était sans doute pas la meilleure chose à faire, mais c'était Gaëlle qui l'avait poussé à cette extrémité.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Elthiriel Sampiero
PROFESSEUR de métamorphose.

► MESSAGES : 370
Lun 18 Avr - 23:05


Elthiriel se marre, non, mais elle se marre solide. Les voir s'enliser dans le mensonge et la dépravation parce qu'ils pensent qu'elle va les punir est comme un plat de canari pour un chat.

Du pur délice.

Et elle les laisse faire la phoenix. Et elle ne sait pas ce qui lui plait le plus. Le serpentard qui lui ment avec un talent assez respectable dans le domaine. Ou la gouine qui joue à la femme fatale. S'élève alors la voix rauque, humiliante pour la druidesse.

Ok c'est assez la rousse cochonne. Garde ca pour celle qui te sert de blonde.

Elle leur tourne le dos alors avec désinvolture, la sombre chevelure se teintant de sang et leur dit d'un ton amusé et cinglant à la fois.

La prochaine fois que vous me prenez pour une conne, jvous épingle en haut de la tour de griff... Ramassez votre foutoir et décrissez (allez vous en en québécois) avant que je décide de vous enlever des points. Je reviens dans 10 minutes...

Et mine de rien, aussi silencieuse que la mort elle-même, Elthiriel quitte les lieux, amenant avec elle les secrets des deux jeunes gens. Bonne ou mauvaise chose? Le futur le dira.






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Gaëlle Llelwellyn
ETUDIANTE. ► 1e année de DCFM.

► MESSAGES : 286
Lun 25 Avr - 19:44


    La prof avait à peine passer la porte que Gaëlle lui adressait un geste aussi grossier qu'éloquent quand à ce qu'elle pouvait bien penser d'elle. Quelle garce ! Ses menaces elle pouvait toujours se les caler dans un endroit approprié. Au moins avait-elle un minimum de bon sens... Ou en fait non, elle n'en avait pas, se détourner comme elle le faisait était une provocation en soit et une certaine façon de vous méprisez en vous considérant comme inoffensifs. Et ça ça restait en travers de la gorge de la rouquine, un jour ou l'autre, elle lui réglerait son ardoise à celle là, mais pas encore, non l'heure n'était pas encore venue. Rancunière elle ? Mh... peut être un peu, elle préférait se dire que c'était son côté celte qui ressortait, on n'apprivoise pas les mouches avec du vinaigre après tout. Elle repoussa Luke d'une bourrade hargneuse, contrariée d'avoir été contrainte de jouer cette comédie pathétique... C'était sa faute à lui après tout, s'il n'avait pas été mettre son long nez pointu dans ses affaires ça ne ce serait pas passé ainsi ! Elle lui lança un regard peu amène avant de se radoucir un peu, après tout il avait jouer le jeu et fait sa part du travail. Elle rejeta les insultes de la Sampiero d'un haussement d'épaule avant de se mettre à l'imiter silencieusement, foudroyant Luke avec des gros yeux, les gestes secs et impérieux ne faisant qu'ajouter à la représentation qu'elle conclut par une grimace comique. Elle attrapa le carnet d'un mouvement vif avant de lui écrire ses pensées face à son air perplexe. Après tout il méritait bien ça, non ?

    Gaëlle - Quelle conne... Non mais tu as vu comment elle se comporte cette sale vipère ? Cette garce là... je crois bien que je la haï. Définitivement. Et euh... ça me tue de le faire mais... merci. Je crois.', le temps de lâcher le carnet elle se hissa sur la pointe des pieds pour l'embrasser avant de lui mettre une beigne aussi inattendue que subite.'Et ça c'est un avant-gout de ce qui t'attends si jamais j'entends le moindre mot de cette histoire, compris Midnight ?

    Ces derniers mots elle les lui balança à la tronche en même temps que son carnet alors qu'elle se dirigeait vers la sortie à son tour. Quoiqu'arrivée sur le pas de la porte elle se stoppa net et porta son attention sur un miroir qui avait jusque là miraculeusement échappé à son attention. Un bruit de verre brisé plus tard elle était loin dans le couloir. Qui avait dit que les femmes étaient de petites choses fragiles, douces et délicates ?






Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Luke Midnight
MAGISTER. ►ès Métamorphoses.

► MESSAGES : 573
Dim 1 Mai - 17:18


    « Ok c'est assez la rousse cochonne. Garde ca pour celle qui te sert de blonde. La prochaine fois que vous me prenez pour une conne, j'vous épingle en haut de la tour de Gryff... Ramassez votre foutoir et décrissez avant que je décide de vous enlever des points. Je reviens dans 10 minutes... » Et sur ces bonnes paroles, la professeur de Métamorphoses tourna les talons les laissant seuls, tandis que Luke soupirait, un brin soulagé de voir que Sampiero était disposée à laisser couler pour cette fois. Il se retourna vers Gaëlle, haussant un sourcil moqueur ; cette dernière était d'ailleurs en train de lui faire un numéro d'imitatrice plutôt criant de vérité concernant Elthiriel et il ne put s'empêcher d'avoir un petit éclat de rire. Elle lui tendit le calepin à nouveau et il lut : « Quelle conne... Non mais tu as vu comment elle se comporte cette sale vipère ? Cette garce là... je crois bien que je la hais. Définitivement. Et euh... ça me tue de le faire mais... merci. Je crois. » Et avant que Luke ait pu s'y attendre ou réagir de quelque façon que ce soit, elle l'embrassa sur les lèvres, lui balançant son carnet à la tête avant de s'éclipser. Il lut les dernières phrases griffonnées à la va-vite et eut un demi-sourire, haussant les épaules et rangeant le bazar d'un coup de baguette magique, avant que Sampiero ne revienne vérifier qu'il en avait bien été fait selon ses demandes, puis il retourna en direction de sa salle commune.










Contenu sponsorisé




 

De quoi j'me mêle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POET&PENDULUM. :: petite pause aux trois balais. :: la pensine aux rps; :: saison II.-